Danakil en tournée
31/08/18 au 08/12/18
WISTON MCANUFF + FIXI
13/10/18 - LE BLANC-MESNIL
FAT FREDDY'S DROP
13/10/18 - Paris
Toots And The Maytals
02/10/18 - Paris

Toots

Daddy Mory

Anthony B

Winston Fixi 2PC

Fat Freddys Drop

Baco Records Festival

Danakil Tour

Sherkhan Sherkhan
Nationalité : Française
Vrai nom : Romain Chiffre

Né à Paris en 1975 et élevé dans une famille d’artistes, Romain « Sherkhan » Chiffre est un producteur de reggae talentueux plutôt spécialisé dans le new-roots jamaïcain.



Après avoir composé et joué pour le groupe Zebra-Expérience durant 5 ans, il crée le projet des Nuits émeraudes en 2000. Une initiative qui consiste à se balader un peu partout dans le monde avec un ordinateur portable et un micro pour enregistrer différents artistes au fil des rencontres. Ce projet l’emmène au Maroc pour sortir le premier opus : « Un Hiver Au Maroc ». Pour le deuxième, Sherkhan pense à la Jamaïque. Il ne sait pas encore qu’il va véritablement tomber amoureux de ce pays. Parti pour y travailler pendant un mois en 2003, il finit par y poser ses bagages définitivement. C’est décidé, la Jamaïque sera son nouveau « chez-lui ». Séduit par l’atmosphère des studios et l’ambiance parfois pesante des ghettos, Sherkhan fait peu à peu des rencontres avec des artistes majeurs du reggae moderne et parvient à les séduire avec ses riddims. Il crée alors son label, Tiger Records, en 2005. Il travaille dans son propre studio et sort son premier riddim la même année : le « Wharfedale Riddim ». Installé au cœur de Kingston, il côtoie et travaille avec des artistes tels que Jah Mason, Sizzla, Damian Marley, Anthony B et Tanya Stephens pour ne citer qu’eux. Sa rencontre avec Perfect sera à l’origine de la naissance de l’excellent album du singjay, « French Connection ». Il continue par ailleurs de produire des riddims comme le « Sufferah », le « Dead U Dead », le « Box Guitar », le « Electricity » ou plus récemment, le « And The Sun Come Dung ». Il se concentre également sur la carrière de Diana Rutherford, devenue sa compagne, et sort nombre de ses singles et même un album, « Ghetto Princess », en 2011. Son autre protégé est le jeune Français Bazil avec qui il enregistre un album en Jamaïque : le très bon « Stand Up Strong » sorti la même année. 2011 est décidément l’année de Sherkhan qui publie également un livre, « Kingston Fever », sorte de journal intime racontant son expérience à Yard. Toujours installé là-bas, Sherkhan continue plus que jamais de travailler et fait partie aujourd’hui des producteurs new-roots sur lesquels il faut sérieusement compter.

Toutes les infos et news de l'artiste sur le site internet suivant:
www.sherkhanslair.com

Biographie par : Djul
publicité
commentaires
... aucun commentaire ...
Reggae Radio