SOJA on tour
26/09/14 au 19/10/14
Expogrow avec Naâman & Macka B
12/09/14 au 14/09/14
Gyptian
12/09/14 - Paris

Gyptian

Expogrow

Soja

WRMT

Cecile Cecile
Nationalité : Jamaïquaine
Vrai nom : Cecile Claudine Charlton



La Bad Gyal Cecile, une des premières artistes féminines à s’être imposée dans le dancehall !



Née à Manchester en  Jamaïque et inspirée par des artistes comme Lauryn Hill mais également par la Dancehall Queen, Lady Saw, elle se tourne vite vers le dancehall…
Cecile se fait d’abord remarquer en 2000 pour sa double apparition sur le Latino Riddim avec une reprise de "If you had my love" de Jennifer Lopez et un featuring avec Saba. Le riddim rencontre un très gros succès, grâce au hit "Crazy looks" de Capleton, un medley vidéo est tourné et Ce’cile y apparaît. Cette première véritable exposition est bénéfique, mais pas suffisante.
Parallèlement à ses talents de chanteuse, Ce’cile fait également de la production avec des riddims comme le "Double jeopardy" ou encore le "Chiney Gal". C’est véritablement avec le morceau "Changez", sur ce Chiney Gal riddim, qu’elle va débarquer sur le devant de la scène dancehall. Elle ne s’est d’ailleurs jamais cachée de l’unique finalité de ce morceau, dans lequel elle se moque des performances sexuelles d’une pléiade d’artistes masculins : faire le buzz.  Le single fait un véritable carton et se vend dans le monde entier !

En 2001, son featuring avec Sean Paul pour l’inoubliable "Can you do di wuk" et son duo avec Elephant Man pour "Bad Gal, Bad Man" (qui lui vaudra son surnom de Bad Gyal) sont des hits en puissance. Ce’cile sera de la partie sur les plus gros riddims des années 2000 : Blindfold, Diwali, Footsteps, Famine, Martial Arts, Military, Phantom, et plus encore … mais le public retiendra bien sûr les hits  ‘Do it to me’, ‘Hot like we’, ‘Loser’ featuring Lady Saw, ‘Dear Simone’ ...

Après une sortie un peu floue et uniquement japonaise pour son premier album « Bad Gyal », la chanteuse connaissait sa première parution mondiale en 2011 avec l’excellent album ‘Jamaicanization’, très bien accueilli par le public. Elle a également montré ces dernières années une évolution claire avec une ouverture de plus en plus grande au reggae avec des titres comme "Waiting", "Anything", ‘Gwaan live life’, ‘Rise Up’, ‘African King’…


La Bad Gyal, à force de travail acharné et après plus de 10 ans de carrière, a gagné en reconnaissance sur son île et  a définitivement trouvé sa place sur la scène  jamaïcaine.

Biographie par : West Indian, mise à jour par Nounours
publicité
commentaires
le 27/02/12 par BertrOo NdeyEe
Cecile a une voix extraordinaire. en plus elle s'appel Cecile comme ma maman lol. j4iame plutot ses sons reggae

2.3/5 (46 votes)

  • Currently 4.00/5
4.0/5 Evaluation Reggae.fr
Cecile et Beenie Man 'Thug Love'

Cecile et Beenie Man se retrouvent le temps d'une ...
03/09/13 - Clip

Cecile feat Agent Sasco - Hey

C'est le week-end, il fait beau, ça sent l'été! Rien de tel ...
10/03/12 - Clip

Cecile Jamaicanization...
Après plus de dix ans de carrière, 'Jamaicanization' peut largement être considéré ...
08/09/11 - chronique
Cecile - Interview...
5 octobre 2011. En ce début d'automne clément, nous avons rencontré la ...
18/10/11 - interview
BADGYAL
Groove Attack
2008
WAITING aka WORTH IT
SoBe Entertainment
2008
  • Straika D
        Ragga Anthem
        In This Town
  • Train to roots
        Hot Situation
        Growing
  • djanta ft Luciano
        Free my mind
        Conscious Entertainer
  • Tairo Kenyon Davy SamuelTiwony
        Qui est coupable Remix
        Street Tape Volume 4
  • Tiwony
        Big Up
        Plis Roots
  • Max Livio
        La nuit se souviendra
        La voix est libre
  • Mawyd et General Levy
        Mr Politic
        single
  • Lukie D
        Calling
        Way Back Riddim
  • Jah Marnyah
        Reach Out
        Way Back Riddim
  • Million Stylez and Lutan Fyah
        Revelation Time
        Way Back Riddim
  • Nicodrum and friends
        Rainy Days
        Back to fundehchan
  • P Moses W Jarrett A Roy
        Natty Will Fly Again
        Natty Will Fly Again
  • Tiken Jah Fakoly
        Dernier Appel
        Dernier Appel