Stick Figure en tournée
07/11/19 au 21/11/19
Max Romeo en tournée
11/10/19 au 06/11/19
Dub Inc - Millions Tour
10/10/19 au 15/12/19
Tiken Jah Fakoly en concert
17/09/19 au 14/12/19
Taïro en tournée
22/06/19 au 15/12/19
Sinsémilia
23/11/19 - Paris 18
Forward Festival @ Paris
22/11/19 - Aubervilliers
Everton Blender + Trinity & Irie Ites
13/12/19 - LE BLANC-MESNIL

Forward 2019

Everton Blender

Stick Figure

Dub Inc

Sinsémilia

Tairo

Demolisha

Mikey Dread Mikey Dread
Nationalité : Jamaïquain
Vrai nom : Michael Campbell

Mikey Dread personnage important dans le paysage musical moderne, il n’en est pas moins issu de l’école du « reggae music ». Jusqu’à aujourd’hui très peu de gens on comme lui réussi à développer un mouvement avec autant d’efficacité, il reste encore un exemple pour de nombreuses personnes.
Retour sur la carrière de cet artiste très complet : chanteur, animateur radio, producteur.


Mikey Dread est considéré comme l’un des artistes les plus innovant de sa génération dans la musique reggae. Comme le rappel sa célèbre phrase « Dread at the Controls », Mikey Dread apporta une touche particulière dans la manière dont il travaillé sa musique et à laquelle il incorpora sa voix par la suite.
Mais c’est certainement ses traveaux avec le groupe londonien « The Clash » qui lui apporta sa plus grande reconnaissance du grand public mais il faut savoir que sa réputation était déjà fortement encrée dans les cercles de connaisseurs musicaux. Cependant il est évident que son travail avec le groupe anglais a contribué indéniablement à la diffusion du reggae et à l’acceptation de ce style musical comme une musique populaire.
D’une certaine manière c’est l’album « Black Market Clash » et sa fusion de son punk et reggae qui distingua le son du groupe « The Clash » des autres groupes de punk qui florissaient à cette période. De plus un mouvement à l’intérieur du punk se lança où il était de bon ton d’avoir au moin un titre « reggae » dans leur album. Retenons qu’il a aussi produit de nombreux gros « hit », dont le fameux « Bank Robber ».
Mais revenons à ses débuts, Mikey se plonga dans le reggae music et commença à s’acheter une collection incroyable de vynils qu’ils mixaient au cours de soirées. Sa notoriété en tant que dj se développa jusqu’à atteindre la JBC, « Jamaica Broadcasting Corporation » en 1976autant comme dj que comme ingénieur du son.
C’est ainsi qu’il va animer une émission de radio qui deviendra la mythique émission « Dread at the Control » où il développa son style particulier dont on peut sentir l’influence encore de nos jours dans toutes les émissions de radio « reggae ». Le titre du meilleur animateur radio lui sera décerné en 1977-78. Par la suite il quitte la JBC pour s’intéresser à la production musicale actuelle et c’est ainsi qu’il est amené à rencontrer de nombreux artistes tels que Sugar Minott, Junior Murvin, Earl Sixteen, Wally Bucker Sunshine, Rod Taylor etc… Son activité débordante attira l’attention d’un jeune groupe de punk londonien « The Clash » qui allait justement devenir célèbre après leur collaboration avec Mikey sur les morceaux « Bank Robber » et « Black Market Clash » qui fut revendu à plus de 3 millions d’exemplaires ainsi qu’une collaboration qui reste gravé dans la mémoire de tous sur l’album « Sandinista ».
Mickey continue ses études à la National Broadcasting School à Londres où il en sortira gradué avec félicitations.
C’est à partir de ce moment là qu’il va largement et plus personnellement contribué à la musique reggae en Grande-Bretagne et internationalement. Ils sort de nombreux tubes et albums pendant cette période jusqu’au début des années 90 et la liste est longue : « Rockers roadshow », « Pave the Way », « Happy Family », « The Source ». Ainsi ils fera de nombreuses émissions pour Mtv, aussi avant d’enchaîner tourné en Europe et aux Etats-Unis accompagné de Freddie Mc Gregor, Lloyd Parks and We the People Band et le Roots Radics Band.
En 1992 il travaille pour quelques groupes de rock, en 1993 il est directeur Tv pour « Obsession » une émission pour la télé « Carribean ». Après il s’occupera de nombreux projets vidéos et audios au Etats-Unis mais aussi en Europe, en Allemagne, en Belgique ainsi qu’en Autriche.
Nous pouvons salué cet homme qui d’une certaine manière n’a pas voulu saturé le marché du reggae music avec beaucoup de quantité mais qui a su à des moments clef sortir de très bonnes productions, lui donnant une crédibilité à long termes.

Vous pouvez trouver plus d'informations sur sa vidéo et son interview dans la section vidéo.
Son site officiel : http://www.mikeydread.com/
Biographie par : Souljah
publicité
commentaires
le 13/08/11 par allans
mikey dread a acqius sa notoriété avec l album "world war three" avec les roots raddics en grande forme. A l epoque le magazine "Best" qualifie l album comme le son reggae des années 80, avec des titres comme " jumping master, jah in the morning,break down the walls". Laissez la biographie de tels artistes à des gens qui sont contemporains et qui ont vécu cette époque.

1.9/5 (85 votes)

  • Currently 0.00/5
0.0/5 Evaluation Reggae.fr
Mikey Dread en vidéo exclusive
Miker Dread se livre pour Reggae.fr avec de superbes extraits live !!! ...
11/09/04 - Reportage
Interview Mikey Dread...
D'où viens ton nom ? Je travaillais pour une radio et je ne voulais pas ...
12/09/04 - interview
RASTA IN CONTROL
Dread at The Control
2002
WORLD TOUR
--
2001
THE PRIME OF MICKEY DREAD
Music Club
1999
DUB PARTY
ROIR
1995
SWALK / ROCKERS VIBRATION
Heartbeat
1994
OBSESSION
--
1992
PROFILE
RAS
1991
BEST SELLERS
--
1991
AFRICAN ANTHEM REVISITED
RAS
1990
HAPPY FAMILY
--
1989
PAVE THE WAY
Heartbeat
1984
JUNGLE SIGNAL
Dread at The Control
1982
DUB MERCHANT
Dread at The Control
1982
DUB CATALOGUE VOLUME 1
Dread at The Control
1982
S.W.A.L.K.
Dread at The Control/Heartbeat
1982
WORLD WAR III
Dread at the Control/Heartbeat/Big Cat
1981
DREAD AT THE CONTROLS (comme evolutionnary rockers mais en Angleterre)
Trojan
1979
EVOLUTIONARY ROCKERS
Dread At The Control
1979
AFRICAN ANTHEM DUBWISE
Cruise / Auralax
1979
MIKEY DREAD AT THE CONTROL DUBWISE
DATC
1979
Reggae Radio