Reggae Sun Ska 2017
04/08/17 au 06/08/17
Reggae Session Festival #2
14/07/17 au 16/07/17
Protoje
13/04/17 au 30/08/17
Abi Reggae Festival
06/04/17 au 09/04/17
DUB INC + BIG RED (Raggasonic) + WILLIAMS BRUTUS
22/04/17 - CHALON SUR SAONE (71)
Yaniss Odua
20/05/17 - Paris
Ring Di Alarm / Soul Stereo
25/03/17 - Paris
Scars + Jahneration
06/04/17 - Rouen

Ring Di Alarm / Soul Stereo

Abi Reggae

Scars jahneration

IDG

Protoje

Danakil

Conquering Party

Broussai Festival

RSS

Perfect Giddimani Perfect Giddimani
Nationalité : Jamaïquain
Vrai nom : Greg Rose

Né un 26 mars, Greg Rose est le troisième d’une famille de quatre enfants. Il grandit dans les collines paisibles de Bamboo, au sud de la baie de St. Ann et à L’Est de Brown’s Town. Perfect a toujours été exposé à différents genres musicaux et passe de nombreuses soirées à écouter et chanter ses chansons préférées. Son père possède plusieurs jukeboxes, lui offrant une exposition totale aux rythmes jamaïcains. Il compte alors Bob Marley, Peter Tosh et Toots Hibbert parmi ses premiers favoris.



Dès l’âge de neuf ans c’est un amuseur de son école. Ce penchant explose lorsqu’il entre au lycée de York Castle et il devient rapidement une superstar participant régulièrement aux fêtes et concerts de l’école, ainsi qu'aux évènements semblables d’autres écoles.
Après le lycée, Perfect part pour Kingston pour se faire une idée du business musical, et passe du temps dans plusieurs studios d’enregistrement, tel que le Penthouse, celui de King Jammy et Arrows, à affiner son art. De retour à St Ann, il commence à se produire dans tous les spectacles possibles. Ceci accroît sa popularité, son nom sur les lèvres de chacun.
Déterminé à percer dans le milieu du disque, Perfect réalise quelques autoproductions autour de 2001. Fier de ces premiers efforts couronnés de succès, il enregistre bientôt l’album « Sweet and Black », un mélange classique et rafraîchissant s’adressant à l’âme. « Empress Mi Love » et « Turn Him Down » continuent de créer le même engouement sur les ondes comme dans les clubs après deux ans d’exposition. En 2004, les ondes hertziennes flambent avec le tube écrasant « Handcart Bwoy» pour le label de Rebel Music de Glenice Gooden . D’autres singles importants sont couramment joués tels que « Bend Dem » et « All Fi Themselves » signalant son excellent répertoire. Comme il a déjà reçu des récompenses, en finissant notamment troisième à la compétition « Big Break » sur IRIE FM en octobre 2003, il fait des apparitions régulières dans des shows, complétées par la clôture du plus important show reggae au monde, le Sumfest, avec une scintillante prestation au Dance Hall Night 2004.
Les lyrics de Perfect sont profonds et francs, ses mélodies inoubliables laissent avide dans l’écoute.
Simples, efficaces, ses lyrics restent vraies et il les emploie de manière apologique dans l’éducation et la prise de conscience des peuples opprimés.
Il est véritablement rentré dans la scène reggae jamaïcaine avec "Talk Black Marcus" sur le Maroon Riddim chez Downsound Record, en hommage à Marcus Garvey, "Rainbow", sur le Lava Ground chez Loyal Soldiers, "Johnny" sur le Chapter A Day, ou encore "All i've got", sur le Real Life. Il continue son ascension et les expériences musicales avec des titres comme "Bobo Nuh Shave", "Lock Mi Up" ou encore "Hit Dem" chez Tiger Records. En 2006, il sort enfin son premier album : « Giddimani », rassemblant une bonne partie des singles à succès. En 2008, Perfect marque les esprits avec l’album « Born Dead With Life ». Produit par les Autrichiens de Irie Vibrations, l’album est surprenant... Perfect n’hésite pas à expérimenter au risque de ne pas plaire. Mais c’est aussi ce qui fait son charme : sa versatilité. Plus tard, il travaille à nouveau pour le label Tiger Records, du Français Sherkhan, installé en Jamaïque. Leur collaboration permet à l’album « French Connection » de voir le jour en 2009. Encore une fois un album expérimental qui séduit par sa diversité. Son single « Reggae Music » sur le Screw Dem Riddim en 2010 retiendra l’attention et mettra le feu dans les sound-systems. Son dernier effort date de juillet 2011. Il s’agit de l’album « Back For The First Time » où l’on retrouve notamment un hommage à Peter Tosh et un morceau en soutien à Buju Banton, alors emprisonné aux Etats-Unis pour trafic de cocaïne.

Biographie par : Kass et Klr, mise à jour par Djul
publicité
commentaires
le 12/09/09 par Hélo
Il vaut bien Sizzla ou quoi ! Informez-moi au cas où il y aurait des concerts de lui ! Big up

2.1/5 (78 votes)

  • Currently 4.00/5
4.0/5 Evaluation Reggae.fr
Perfect Giddimani - Amsterdam Coffeeshop

Le grin de folie de Perfect Giddimani refait surface dans ...
13/10/16 - Clip

Reggae.fr Unplugged : Perfect Giddimani

Superbe version acoustique du titre River Jordan, tiré de l'album ...
02/05/16 - Reportage

Perfect - Reggae Farm Work...
La rencontre entre Irie Ites et Perfect Giddimani ne date pas d'hier. ...
17/03/16 - chronique
Perfect Back for the first tim...
Ce samedi 6 août 2011, Perfect achève sa conférence de presse au ...
20/09/11 - chronique
Reggae Radio