Rototom Sunsplash
12/08/17 au 19/08/17
No Logo Festival
11/08/17 au 13/08/17
Reggae Sun Ska 2017
04/08/17 au 06/08/17
Devi Reed en tournée
01/07/17 au 29/10/17

Rototom

Devi Reed

Munga Munga
Nationalité : Jamaïquain
Vrai nom : Damian Rodhen

Munga ou le VRP du vocoder en Jamaïque.
On aime ou on aime pas, mais il s'est incontestablement fait une place sur la scène dancehall jamaïcaine!


Munga «Honourable» est, tout comme son mentor Capleton, natif de Islington,St Mary (Jamaïque).

C'est en 1997 que tout commence: Damian Rodhen, bientôt plus connu sous le pseudonyme de Munga, se met à traîner avec les gars du David House Crew.
Il a ainsi l'occasion de s'instruire en assistant à toutes les prestations du très fameux instigateur de la David House : Capleton.
Il devient vite un «banner man» (littéralement «porteur de drapeaux» - cf l'article sur les porteurs de drapeaux - ) de Capleton, c'est un signe de confiance, il fait donc partie intégrante du Crew .

En 1999, Munga s'essaye une première fois à la chanson, avec quelques titres comme « Tears of Joy», «Hold A Vibes» ainsi que des collaborations avec des membres du Crew comme Little Capes (petit frère de Capleton), mais aucun de ces sons ne restera dans les annales ...

A partir de 2001et pendant plusieurs années, Munga assurera avec d'autres les premières parties de Capleton.
Selon Munga, Capleton est le meilleur professeur que l'on puisse avoir. The Prophet lui donne beaucoup de conseils utiles pour apprendre et progresser, et lui suggère de se façonner une image forte.

Cette image forte, Munga l'a peut-être un peu trop travaillé, car c'est tout un personnage qui arrive sur le devant de la scène dancehall en 2005, avec son premier hit «Bad Like I» sur le Sweat Riddim de Don Corleon.
Dreadlocks rangées sous une casquette New Era, dents en or, sweat à capuche, bling bling à souhait, voici Munga et son concept de «Ras Gangsta» . Rajoutons à tout ça sa nouvelle arme dont il use et abuse : le vocoder (logiciel utilisé pour modifier la voix) qui animera les débats.

Depuis «Bad Like I», le petit protégé de Capleton et de Don Corleon n'arrête pas d'enchaîner les tubes : «Flipping Rhymes» sur le High Altitude riddim, «Mi bad from mi born» sur le Sativa, «Earthquake», "Gangsta Ras", "Nah Work", "Loud, loud", First Time i saw Alaine", "Connect", "We nah Bad", "Blast", Wine Pon It" ...

On peut citer aussi des collaborations avec Sean Paul et Busy Signal, et des titres plus récents comme «Wave it like a banner» sur le Supa Charge Riddim.

Bonne continuation à lui, en espérant qu'il acquiert rapidement une certaine maturité et ne se perde pas dans son personnage un peu faussé car il déclare «Mi Bad from mi Born», mais sa mère (professeur) et sa grand-mère assurent qu'il était un bon élève et un enfant modèle ...

Biographie par : Reggae.fr
publicité
commentaires
le 18/10/09 par sendro974
tre bon artice sur le riddim silent river ridim qui pose de sur exelent ras gangstard ras

1.9/5 (51 votes)

  • Currently 0.00/5
0.0/5 Evaluation Reggae.fr
Munga - Take My Place
Munga est déterminé à faire sa place, voici le clip du hit ...
20/12/07 - Clip
Munga- Bad From Mi Born
On retrouve un deejay qui monte, qui monte, Munga avec son titre ...
08/09/07 - Clip
Reggae Radio