Sujet: Christianisme & Rastafari

Bonjour à tous,

Je suis chrétien (non catholique), et je m'intéresse depuis plusieurs années maintenant à la culture, au mode de vie, au culte Rastafari.
On ne peut nier que rastafari s'est construit sur des fondements chrétiens, c'est u mouvement d'inspiration chrétienne à la base (Selassie était orthodoxe), c'est pourquoi j'aurai aimé avoir l'avis de certains d'entre vous sur la façon dont est perçu Jésus au sein du mouvement rasta.

Re: Christianisme & Rastafari

Les Rastas furent décris comme étant non-chrétiens, ou même anti-chrétiens, dû à leur reconnaissance de la divinité de Selassie, mais ce n’est pas le cas ; ils ont simplement une compréhension différente de la nature et du rôle de Jésus dans le monde. Dans le cadre Rastafari, Christ est « un titre plutôt que seulement un nom », de façon similaire à celui des sages dans les traditions Bouddhiste ou Hindou ; pas exclusivement divin, mais qui possèdent une plus grande conscience de notre divinité innée que la normale. La connexion divine avec Dieu n’est pas, selon les Rastas, exclusive à Jésus, mais est à disposition de tous, si seulement nous avons la sagesse pour voir. ‘Car Christ, le véritable Sauveur Mystique, n’est pas un homme, mais le PRINCIPE DIVIN dans tout être humain’. Christ, en ce sens, est vu comme n’étant pas différent de Dieu, et nous sommes tous capable de la même manière de participer à cette divinité.

Re: Christianisme & Rastafari

Il apparaîtrait que le rôle de Jésus au cours de sa vie était double: premièrement, s'opposer aux forces d'oppression (y compris l'état Romain et les autorités religieuses conventionnelles), fournissant en cela l'impulsion pour le propre rejet des Rastas de la société dérivée de l'Europe; et deuxièmement, supporter les masses oppressées, qui étaient maintenues dans l'ignorance par un régime répressif. De plus, et en accomplissant à la fois ces deux fonctions, Jésus fourni la guidance du mode de vie correct que l'on doit suivre afin d'atteindre la connaissance de la divinité, une guidance que les Rastafari ont, en combinaison avec une interprétation de la loi Juive, cherchant à appliquer leur mode de vie, prenant en charge le rôle de Jésus dans la société contemporaine. Son appui sur la simplicité, la naturalité, le contentement, et l'amour sont embrassés par les Rastas contemporains, qui gardent l'idée de Jésus étant un dreadlocks Rasta: noir, végétarien, un Nazarite (et donc sous le vœu de ne pas couper ses cheveux, manger de porc, ou de briser d'autres lois Juives), non-violent (sauf pour le renversement de Babylone), et prêchant un message d'amour universel.

Re: Christianisme & Rastafari

Beaucoup plus important en terme de salut, le fait que Jésus, selon les Rastas, enseigna une forme de gnosticisme, quelques preuves ont survécu, bien que ce soit de forme très obscurcie. Comme il fut déjà mentionné, les Rastafari soutiennent l'immanence de Jah dans la création, et la nécessité de la connaissance intérieure dans le processus de rédemption. Comme beaucoup de mouvements gnostiques à travers l'histoire, certaines trouvèrent les récits de la résurrection de Jésus et de Lazarus afin de fournir la preuve d'une renaissance non pas physique mais spirituelle:
    Cette résurrection ne peut jamais être monopolisée par "les Chrétiens" mais elle est le DROIT DE NAISSANCE SPIRITUEL de tout être humain doté d'une âme et d'un esprit, peut importe sa religion. Un tel individu devient, et est un Homme-Christ.

Re: Christianisme & Rastafari

Pour les Rastafari, le rôle rédempteur de Jésus n'est pas nécessaire: l'existence et le salut sont vus, comme dans la pratique Bouddhiste et Hindoue, comme étant dépendants de la connaissance et de la sagesse, et pas de l'effacement des pêchés. Ainsi aucune mort rédemptrice n'est nécessaire pour expier les pêchés de l'humanité. Mais plutôt, un processus de développement de connaissance intérieure est requis pour dissoudre les fausses conceptions et la léthargie imposées par l'idée d'un rédempteur extérieur. Jah, comme les Rastafari ont nommé leur être suprême, est immanent dans le monde matériel. Ainsi, tous ont un égal accès à lui, et en fait le chemin de Rastafari est un chemin dans lequel la connexion avec Jah, et l'identification de soi-même comme étant divin, n'est pas seulement encouragée mais obligatoire. La sagesse, obtenue par l'expérience directe plutôt que par la simple lecture de livre ou par la croyance, comme le système d'éducation Européen et la Chrétienté traditionnelle le prêchent, est le chemin pour comprendre la véritable nature du soi. "Le Jésus prêché par l'homme blanc était un dont les esclaves ont seulement appris, pas un qu'ils ont expérimentés personnellement". Développer cette connaissance personnelle, comme opposée à la croyance, c'est développer une conscience du soi comme Jah, et se connecter avec le Christ intérieur.

6

Re: Christianisme & Rastafari

Merci beaucoup pour toutes ces infos ! Il y a quelques points avec lesquels je ne me sens pas totalement en accord, du fait de ma chrétienté, mais ta réponse reste extrêmement intéressante.
Encore merci