Sujet: Notre société enfermée...

Bonjour à toutes et à tous.

  Aujourd'hui, je suis triste, vraiment. Depuis peu, je me rends compte (et je ne suis pas le seul bien sûr) que notre société s'enferme dans le virtuel, et en devient soumise. Au cours d'un repas entre amis, les convives passent leur temps sur leur téléphone, avec la télévision inclinée vers la table. On partage de moins en moins une partie d'échec, de cartes ou de Monopoly, pour partager une partie de Call of Duty, avec une personne que l'on ne voit même pas. On se couche avec le téléphone, on se lève avec le téléphone, le téléphone mémorise pour nous, le téléphone calcule pour nous; on ne parle plus, on s'envoie des SMS. Quand on sort c'est pour aller au cinéma.

  Bien sûr, je ne mets pas tout le monde dans le même sac, mais même ceux (et j'en fais parti) qui pensent qu'ils ne sont pas soumis à cette chose, le sont toujours un peu. Paradoxe de la chose, ce qui devait rapprocher les gens (réseaux sociaux) les a isolés et éloignés.

  Qu'en pensez-vous ?

"Un homme cruel avec les animaux ne peut être un homme bon." Gandhi

2

Re: Notre société enfermée...

Salut!
Je répond peut être un peu tard, mais cette question m'a intéressé, alors... smile

Je partage ton analyse. En effet, le virtuel prend de plus en plus de place dans nos vies. Notre smartphone, présent à chaque instant de notre vie, devient un véritable prolongement de notre bras et de notre cerveau. Et oui, en effet, on se parle souvent derrière un ordi, mais en vrai on ne se voit plus autant.
Mais je pense que ce n'est pas une fatalité, et que le virtuel est loin de tous nous enfermer. Par exemple, lorsque je passe du temps avec mes amis, oui, certains jettent un coup d’œil à leur phone toutes les dix minutes, mais ils sont rares quand même.
Quand tu parle de la télévision qui bouffe notre espace vital, là encore je te rejoint. Il est vrai que la télé regorge de programmes plus abrutissants les uns que les autres, et n'est bien souvent que le biais de la propagande de Babylon.
Mais c'est aussi grâce à la télé que j'ai regardé un documentaire passionnant sur l'anarchie il y a peu sur Arte, et ce n'est pas le seul documentaire passionnant que j'ai eu l'occasion de voir, sur cette chaîne ou sur d'autres.
Et puis surtout, je pense que le virtuel peut apporter quelque chose de bon: ce forum n'est-il pas virtuel? Est-ce pour autant qu'il est un lieu de soumission au virtuel? Est-ce pour autant qu'il éloigne les gens?

Au final, je pense que le virtuel n'est pas en lui quelque chose de mauvais. Pour moi ce n'est qu'un outil. Certains diront que c'est une création de Babylon et des capitalistes, moi je pense qu'ils ne font qu'utiliser le virtuel d'une mauvaise manière, une manière qui les arrange. Je suis persuadé que nous pouvons tous utiliser le virtuel d'une bonne manière, le contrôler comme un outil et ne pas se laisser contrôler comme des outils par notre propre outils. Ce qui c'est produit avec l'argent ne doit pas recommencer avec le virtuel...
Par conséquent, je pense que ce n'est pas le virtuel qui nous enferme, mais la manière dont on l'utilise, dont on nous apprends à l'utiliser. Se libérer de Babylon ne signifie pas se libérer du virtuel, mais apprendre à le contrôler.

Enfin ce n'est que ma vision hein wink

De ton ami dis du bien, de ton ennemi ne dis rien.  Proverbe arabe