Sujet: Le monde merveilleux de...

...DAVOS
http://img.lemde.fr/2018/01/23/656/0/4971/2482/644/322/60/0/c0f3fa8_1906-7fie8f.osa0a.jpg
(Avec tireur d'élite en camo pour protéger le gratin...)



"Combien le patrimoine des « huiles » rassemblées au Forum économique mondial de Davos (Suisse), du 23 au 26 janvier, pèse-t-il face au reste de la planète?

Croisant des données issues de sources multiples (Forbes, Credit Suisse, Banque mondiale…) et de ses propres enquêtes sur le terrain, Oxfam s’indigne que « 82 % des richesses créées dans le monde l’année dernière [aient] bénéficié aux 1 % les plus riches, alors que la situation n’a pas évolué pour les 50 % les plus pauvres ».

...

En appui de sa démonstration, l’ONG use de comparaisons très concrètes. Ainsi, elle souligne qu’il ne faut que quatre jours au PDG de l’une des cinq premières marques mondiales du textile pour empocher ce qu’une ouvrière du secteur au Bangladesh mettra une vie entière à gagner. Aux Etats-Unis, les trois personnes les plus riches possèdent autant que la moitié la plus pauvre de la population : l’ancien patron de Microsoft Bill Gates, le PDG d’Amazon Jeff Bezos et l’investisseur Warren Buffett face à 160 millions de personnes…

Ces chiffres pourraient donner du grain à moudre aux participants du Forum de Davos, qui a pour thème cette année « Créer un avenir commun dans un monde fracturé ». La problématique des disparités de richesses mobilise de plus en plus l’opinion publique à l’échelle planétaire. Plus de trois quarts des répondants à un sondage mené par Oxfam dans dix pays jugent que le fossé entre riches et pauvres chez eux est trop large. Ce constat est-il partagé par le gotha mondial des affaires et de la politique ?

« Je vais à Davos chaque année pour dire et redire aux gouvernements et aux chefs d’entreprise qu’ils doivent agir contre les inégalités extrêmes, raconte l’Ougandaise Winnie Byanyima, directrice exécutive d’Oxfam International. Désormais, tous les dirigeants s’avouent préoccupés par ce problème. Mais cela se limite trop souvent à de bonnes paroles. Nous voulons des actions. »"
-Le Monde | 22.01.2018 | Par Marie de Vergès



Ainsi les 3 personnes les plus riches aux USA seraient donc maintenant aussi riche que 160 millions d'américains ("moyens") mis ensemble? Soit à peu près la moitié de la population américaine...
3 personnes, aussi riche que 160.000.000 d'autres...
On crois rêver, ou plus justement "cauchemarder". Même en prenant ce ratio avec une importante marge d'erreur (5%, 10%, 15%) le résultat reste incroyable, inimaginable, incompréhensible, alarmant, brutale, indécent, insupportable et vulgaire.





Aussi sur LeMonde;
-"Comprendre l’étude d’Oxfam sur les inégalités de richesse"
http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/art … 55770.html

-"Un monde où 82 % des richesses créées en 2017 ont bénéficié aux 1 % les plus riches"
http://www.lemonde.fr/idees/article/201 … _3232.html

-"Davos, le forum économique le plus politique de la planète"
http://www.lemonde.fr/economie/article/ … _3234.html

We're all stardust...

2

Re: Le monde merveilleux de...

Apathie & Anomie

Certains se diront peut-être que tout cela est "inacceptable". Malheureusement ce n'est pas forcément le cas pour tout le monde, loin s'en faut.
Il suffit parfois de voir des réactions d'internautes sur des articles sur le chômage par exemple (ou comment il faudrait réduire ou supprimer tout ça), sur les consommateurs de drogues ou SDF (ou comment il faudrait rallumer les fours pour s'en débarrasser), sur les intermittents du spectacle, les immigrés et réfugiés, les fonctionnaires en générale, les malades et dépressifs, les handicapés, les parents en congé maternité/paternité et bien d'autre sujet encore pour voir à quel point le lien social s’effiloche.
La compétitivité omniprésente du dernier siècle a dangereusement exacerbée l'individualisme et les phobies de toute sorte. La montée du populisme dans de nombreux pays - avec notamment leur programme restrictif lorsqu'il s'agit d'entre-aide et de dépenses publiques - en est sans doute une des plus "brillante" démonstration du phénomène.

Alors que 3 pèlerins sont tranquillement assis sur une montagne d'or et de bouffe des millions de "pauvres" à 2 pas d'eux sont prêt à se crever les yeux plutôt que de s'entraider et de se soutenir afin de prospérer. Économiquement comme moralement. Quant à tourner la tête (vers nos 3 pèlerins) pour redistribuer cette montagne de richesse (initialement créee par l'effort du groupe) injustement accaparée pour le bénéfice stérile de quelques individus... nous n'y sommes pas encore.

Les générations futures nous jugerons durement à n'en pas douter. Si tenté qu'elles nous survivent, car nous serons peut-être ceux qui auront transformé la Terre... en Mars.


La forĂŞt amazonienne;
https://garryrogers.files.wordpress.com/2017/10/forest-loss-borneo-1950-e28093-2010-1.png?quality=80&strip=info&w=800
La forêt amazonienne, où 29,7 million d’hectares (297000km2) auraient été détruit en 2016, soit un peu plus que la taille de la Nouvelle-Zélande (269000km2).
https://nuclear-news.net/2017/10/24/glo … servation/
https://garryrogers.com/2017/10/23/fore … ncreasing/

https://media.treehugger.com/assets/images/2011/10/amazon-deforestation.jpg.696x0_q70_crop-smart.jpg




Matière premières en voix de disparitions;
http://www.terraeco.net/IMG/jpg/TER-matieresPremweb2.jpg
http://www.terraeco.net/Matieres-en-voi … 15437.html

"food for thought" comme dise nos amis anglo-saxons...





[/mode coup de gueule]
o_O

We're all stardust...