Clinton Fearon en tourée
08/10/19 au 03/11/19
Tiken Jah Fakoly en concert
17/09/19 au 14/12/19
Taïro en tournée
22/06/19 au 15/12/19
GENERAL TCHEFARY
20/09/19 - ABIDJAN ZONE 4
Bal Jamaïcain - Guest Furybass
20/09/19 - Châteauneuf-de-Gadagne (84)
ParisTown #12
21/09/19 - Paris
Dub Station #67
19/10/19 - Paris

TJF

Clinton Fearon

Bal jamaïcain

Paris Town

Dub Statioon

Showcase King Stone

Tairo

Parker PLace

Interview Sister Carol Interview Sister Carol
01/03/04 - Auteur(s) : Timalpoli, Underskore

Quand et comment as-tu débuté dans le reggae ?

Je fais de la musique reggae depuis que je suis toute petite, j’ai vécu mon enfance en Jamaique, et jai toujours eu une passion et un amour pour la musique. Mais ma vie professionnelle dans la musique n’a commencé qu’en 1981, après la transition qu a opère Bob Marley. J’ai alors rencontré un très bon ami, qui est Brigadier Jerry. J'etais très impressionné et inspiré par son style, par sa manière d’être en tant que DJ. J’ai alors commence a l’imiter, et j’allais faire des shows pour chanter ses lyrics. Apres deux années comme ça j’ai commencé a écrire mes propres lyrics. Depuis cette époque jusqu’a maintenant, j’ai gardé mes bonnes vibes dans la vie pour franchir les étapes. Mes influences ont été au début Bob Marley, Dennis Brown, Jacib Miller, les I Threes, Burning Spear… Mais en fait j’ai été inspiré par beaucoup de monde.

Parle nous ton tune Rose in Jah Garden...

Cette chanson je l’ai créé moi-même avec l’aide d’un autre artiste célèbre qui est Shiny. J’avais écrit cette chanson y a déjà pas mal de temps, quand un jour, alors que j’étais en train de l’enregistrer dans le studio, j’ai appris que Shiny était également présent dans le studio. Je lui ai alors demandé s’il pouvait m’aider à la chanter, et en particulier s’il pouvait faire les cœurs. Il était très content de ma proposition.
Cette chanson enseigne que chacun est un individu spécial, avec sa spécificité, aux yeux du « Most I ». Le « Most I » regarde la terre comme un grand jardin, et chacun de nous est une rose de ce jardin. C’est ce que signifie cette chanson, qui est tout a fait particulière à mes yeux, et qui me représente bien.

Que penses-tu de cette phrase de Warrior King "Education is a key" ?

L’éducation est très importante à nos yeux. L’éducation est le principal moyen qu’a le peuple d’être libre. S’éduquer c’est progresser, se lever et s’illuminer. Une fois qu’on arrive à faire tout ça on peut être libre, mentalement, spirituellement et physiquement. Donc en effet pour moi, l’éducation est la clef.

Comment vois-tu la situation de la femme dans le monde ?

Il est difficile d’être une femme partout dans le monde. Car il nous a pendant longtemps enseigné que le monde était un monde d’hommes.
Et même à l’église, on nous a appris à glorifier le père, le file et le saint esprit mais la femme, elle, n’est jamais mentionnée, alors que c’est elle qui fait le plus ! Donc en fait la trinité originelle c’est : l’homme, la femme, et l’enfant. Babylon a change cette trinité en Père file et saint esprit.
Et donc depuis ce moment là, la femme a été oppressée partout dans le monde. Moi avec ma musique, j’essaye d’éduquer ou de rééduquer les masses, et d’encourager les femmes à savoir quelles sont fortes, belles et spéciales, qu’elles sont, elles aussi une partie de la création de dieu, et qu’elles ne devraient pas se sentir comme les gens veulent quelles se sentent. Elles devraient se lever, se battre et être ce quelles souhaitent être car elles proviennent de dieu. Moi j’essaye d’apporter de tels messages positifs partout à travers le monde et particulièrement aux femmes.

N'oubliez pas d'allez mater la vidéo et l'acapella de Sista Carol rubrique Reggae TV !!!
publicité
commentaires
... aucun commentaire ...

1.6/5 (30 votes)

  • Currently 0.00/5
0.0/5 Evaluation Reggae.fr
Sister Carol
Celle que l’on considère comme l’une des plus belles voix féminines du roots reggae a passé ...
22/03/04 - Roots
Sister Carol - Interview Sound System

Sister Carol faisait partie de l'excellent line-up du Dub Camp 2017. Venue toaster aux ...
16/01/18 - Reportage

Reggae Radio