Stick Figure en tournée
07/11/19 au 21/11/19
Max Romeo en tournée
11/10/19 au 06/11/19
Dub Inc - Millions Tour
10/10/19 au 15/12/19
Tiken Jah Fakoly en concert
17/09/19 au 14/12/19
Taïro en tournée
22/06/19 au 15/12/19
Forward Festival @ Paris
22/11/19 - Aubervilliers
Sinsémilia
23/11/19 - Paris 18
Everton Blender + Trinity & Irie Ites
13/12/19 - LE BLANC-MESNIL

Forward 2019

Everton Blender

Stick Figure

Dub Inc

Sinsémilia

Tairo

Demolisha

Interview Gladiators Interview Gladiators
07/05/05 - Auteur(s) : Max

La tournée 2004 des Gladiators était la dernière d'Albert Griffiths. Une page se tourne mais l'histoire continue. Petite discussion, au réveil, avec Albert et Al Griffiths. Malheureusement, père et fils ne sont pas très bavards au saut du lit. Albert Griffiths semble effectivement épuisé après toutes ces années, Al, quant à lui, est très motivé à l'idée de reprendre le combat…

Ce soir est le premier concert de votre tournée en France, j'ai entendu dire qu'il s'agirait de la dernière tournée du groupe dans cette formation. C'est une rumeur ?
Albert
: Ce que tu as entendu n'est pas une rumeur. Je suis très satisfait de ce que j’ai pu faire jusqu’ici. Mais ça commence à faire un moment et…c'est une évolution qui va m'amener plus loin. Je n'arrête pas vraiment. Je vais travailler avec les jeunes. Les éduquer, leur apprendre Rastafari et le roots reggae et ainsi passer le flambeau…

C'est un lourd fardeau pour toi Al ?
Al
: (rires) Je me suis préparé au combat ! Ce n'est pas comme un fardeau, j'attendais ce moment, je m'y étais préparé.

Comment vous organisez-vous sur scène ? Vous partagez le lead ?
Albert
: Oui sur certains morceaux (…) On change parfois de micro. L’un prend le lead et l’autre le backing puis on change. Mais il faut que je contrôle ce que l’on fait. J’aime ça et c’est d’ailleurs en tant que producteur que je vois mon avenir.

Al, comment te places-tu par rapport aux jeunes artistes dancehall jamaïcains ?
Al :
Ce n'est pas un problème pour moi car depuis que je suis enfant, je n'ai adoré qu’une seule musique : celle de mon père. Je n'ai quasiment écouté que ça. Puis, j'ai écouté un peu Bob Marley…Pour moi, le reggae c'est celui de la famille : Reggae Family ! Et je n'ai aucune difficulté dans ce style puisque ça me vient de mon père. J'ai grandi avec…

Tu as des contacts avec de jeunes artistes jamaïcains ?
Al :
Oui beaucoup. Mais je reste fidèle à ce choix de faire du roots. J'ai des amis Dj's mais ma façon de voir le reggae : c'est le Roots Reggae !

Les Gladiators ont travaillé avec les plus grands producteurs jamaïcains, y a t-il des collaborations que tu ne referais pas ?
Albert :
Je n'ai aucun regret mais avec les producteurs, il faut savoir se retirer et prendre du recul.

Vous avez dit, à propos de Coxsone, que c'était un vrai père pour vous, comment avez-vous réagi à sa mort ?
Albert :
Je vais te dire quelque chose de très personnel. Je resterai toute ma vie reconnaissant pour ce qu’il a pu faire pour moi. C'était un homme merveilleux et je le remercie encore pour le soutien qu’il m’a apporté. Il n'est pas seulement mon père mais le père des artistes. Certains sont venus pour dire du mal de lui, le traiter de voleur mais c'était un homme bon, je te le garantis.

Vous rappelez-vous de la dernière fois que vous l'avez vu ?
Albert :
Oui, c'était dans mon night club. Il m’avait trouvé un système d'éclairage pour cette boîte.

L’album « Father and sons » vient de sortir, y aura-t-il un autre album studio d’Albert Griffiths ?
Al:
Celui-ci sort à peine et c’est effectivement le dernier de mon père…
Albert : C’est un peu comme en Jamaïque. Avoir deux premiers ministres est impossible ! J’aime savoir que mes fils reprennent le combat conscious.

Je sais que vous connaissez bien la France et Paris, les gens vous réclament souvent les mêmes titres des 70’s comme Stick a bush, Jah Works, Bongo Red, vous n’en avez pas marre de ce public qui veut toujours la même chose ?
Albert
: C’est toujours un plaisir de chanter ces morceaux et il n’y a aucune frustration pour moi. Si on ne les joue pas, il y aura une frustration de la part du public. Mais c’est toujours fait avec un grand respect. Une partie de notre public sait écouter les nouveaux projets et les apprécier. Mais il est vrai qu’une autre partie donne l’impression de ne pas s’y intéresser. Tu vas voir, ce soir nous allons jouer des morceaux de ce dernier album, on verra… C’est vrai que les gens me sollicitent beaucoup en général. Ils veulent que j’écrive, que je joue, que j’arrange un morceau…

Donc Al, tu arrives pour donner une seconde vie aux Gladiators ?
Al
: Tout à fait ! On a beaucoup répété et je suis maintenant fin prêt !
publicité
commentaires
... aucun commentaire ...

1.6/5 (39 votes)

  • Currently 0.00/5
0.0/5 Evaluation Reggae.fr
Gladiators
Les Gladiators se sont formés dans le milieu des années 60 et depuis le groupe est ...
21/03/04 - Roots
The Gladiators - We Are Not

"Aucun homme n'est né pour souffrir !" Les Gladiators sont de retour avec Al ...
08/03/19 - Clip

The Gladiators en tournée! Video live!

The Gladiators ont démarré leur tournée. Vous pouvez les retrouver un peu partout en France jusqu'au ...
23/11/11 - Reportage

Reggae Radio