Clinton Fearon en tourée
08/10/19 au 03/11/19
Tiken Jah Fakoly en concert
17/09/19 au 14/12/19
Taïro en tournée
22/06/19 au 15/12/19
Dub Station #67
19/10/19 - Paris
Bal Jamaïcain - Guest Furybass
20/09/19 - Châteauneuf-de-Gadagne (84)
GENERAL TCHEFARY
20/09/19 - ABIDJAN ZONE 4
ParisTown #12
21/09/19 - Paris

TJF

Clinton Fearon

Bal jamaïcain

Paris Town

Dub Statioon

Showcase King Stone

Tairo

Parker PLace

Omar Perry Can Omar Perry Can't stop Us
30/10/09 - Auteur(s) : Djul

Ces derniers temps, vous aurez remarqué que les sorties Makasound sont toutes plus énormes les unes que les autres. Ce nouvel effort d’Omar Perry n’échappe pas à la règle. Un bel album new-roots qui ravira tous les fans du genre. Pour son deuxième opus, le chanteur jamaïcain, nous offre ce qu’on attendait de lui, c’est-à-dire un reggae conscient, frais et dynamique. Les riddims sont assurés par le Homegrown Band, qui nous prouve encore une fois que les backings band français ne se sont jamais aussi bien portés. L’album comporte 16 titres dont les 9 premiers sont des tueries. On commence avec le très roots « We Wah », puis on reconnaît les terribles singles d’Omar « Need You » sur le Soprano Riddim de Bost & Bim, ainsi que « Fighting For A Cause » sur le World Go Round Riddim du Tune In Crew. En neuvième position sur l’album, un titre étonnant et détonnant, « Boom Town », réplique quasi conforme de « Welcome To Jamrock » où le World Jam Riddim est interprété en mode live par le Homegrown Band. Une performance osée (on a droit aux mixes de la batterie – chose rare sur un album studio) qui a le mérite de faire réagir. On aime ou on n’aime pas, en tout cas ça réveille ! Le reste de l’album est un peu moins convaincant. On passe les deux titres dancehall où Omar abuse du vocoder. Le duo avec Tippa Irie laisse perplexe. Heureusement qu’on trouve « Save The Earth » et « The Ghostmakers » où Omar Perry ressuscite deux riddims trop peu utilisés par la nouvelle génération : Chase The Devil de Max Romeo et Universal Father d’Israel Vibration. La tracklist se termine par une ballade sentimentale à l’eau de rose au refrain un peu pompeux mais où le singjay nous gratifie d’un flow presque parfait sur les couplets. Difficile de dire si cet album est meilleur que son prédécesseur, « Man Free », mais en tout cas, le fils de Lee Scratch Perry continue bien sur sa lancée et on ne va pas s’en plaindre. Rien n’arrêtera Omar Perry ? Affaire à suivre, notamment sur scène en ce moment en France.

publicité
commentaires
le 14/11/09 par semayat
"Can't stop us" sur le youthman riddim est une tuerie!! Super album j'ai trouvé, mieux que le 1er

2.6/5 (42 votes)

  • Currently 4.00/5
4.0/5 Evaluation Reggae.fr
Reggae Radio