Clinton Fearon en tourée
08/10/19 au 03/11/19
Tiken Jah Fakoly en concert
17/09/19 au 14/12/19
Taïro en tournée
22/06/19 au 15/12/19
ParisTown #12
21/09/19 - Paris
Dub Station #67
19/10/19 - Paris

TJF

Clinton Fearon

Bal jamaïcain

Paris Town

Dub Statioon

Showcase King Stone

Tairo

Parker PLace

Sugar Roy & Conrad Crystal Sugar Roy & Conrad Crystal
15/01/10 - Auteur(s) : Djul

SUGAR ROY & CONRAD CRYSTAL AND THE GREAT REGGAE ICONS

Nouvel album très attendu de Sugar Roy et Conrad Crystal unis maintenant depuis 7 ans. Très attendu... et pour cause, le duo infernal a invité une belle brochette de légendes du Reggae pour l’occasion. On retrouve donc entre autres U-Roy, Marcia Griffiths, Big Youth, Barrington Levy, Max Romeo, les Congos ou encore Eek A Mouse. Malheureusement, on est obligé de dire qu’on est un peu déçu. Avec une telle liste d’invités, on pouvait s’attendre à un album « parfait ». Et ce n’est pas le cas. L’album est bon, mais pas exceptionnel. Certains morceaux manquent de vibrations, à commencer par le premier, en combinaison avec Toots : un rythme nyabinghi modernisé au possible et un Toots très peu inspiré. La performance d’Inner Circle laisse également à désirer, ainsi que celle des Congos. On ne parle même pas de Lee Perry dont on connaît déjà les piètres qualités de chanteur. Néanmoins, on ne peut nier qu’on ne se lasse pas d’écouter Sugar Roy qui mash up littéralement chaque riddim de l’album. C’est bien lui l’unique star de cette production. On trouve quand même quelques perles : un brillant hommage à Culture (« Jah Jah See Dem A come » avec un Gyptian plus vrai que nature en Joseph Hill), un autre tout aussi réussi à Alton Ellis (le classique « Rocksteady » remis au goût du jour), un quatuor du tonnerre avec Chaka Demus et Pliers (« Girl You Rock My World »), une pure ganja tune avec U-Roy toujours aussi efficace (« High Grade » sur un recut du Handcart Boy riddim) et un duo virtuel avec le Prince du Reggae, Dennis Brown (« Jah Can Do It »). La reprise du Intercom riddim avec Barrington Levy et Beenie Man est également réussie, même si le riddim semble un peu démodé. Finalement les voix des deux artistes inséparables se marient toujours aussi bien, c’est plutôt l’alliance avec l’invité qui fait défaut sur certains morceaux. L’album reste cependant plus que correct et ravira les fans de mélange des genres quand il décevra les aficionados de Sugar Roy & Conrad Crystal.

publicité
commentaires
... aucun commentaire ...

2.5/5 (35 votes)

  • Currently 4.00/5
4.0/5 Evaluation Reggae.fr
Reggae Radio