Clinton Fearon en tourée
08/10/19 au 03/11/19
Tiken Jah Fakoly en concert
17/09/19 au 14/12/19
Taïro en tournée
22/06/19 au 15/12/19
GENERAL TCHEFARY
20/09/19 - ABIDJAN ZONE 4
ParisTown #12
21/09/19 - Paris
Bal Jamaïcain - Guest Furybass
20/09/19 - Châteauneuf-de-Gadagne (84)
Dub Station #67
19/10/19 - Paris

TJF

Clinton Fearon

Bal jamaïcain

Paris Town

Dub Statioon

Showcase King Stone

Tairo

Parker PLace

Gentleman Jul - Gentleman Jul Gentleman Jul - Gentleman Jul
21/04/10 - Auteur(s) : Thibault

Un maxi de cinq morceaux, Mini album, était déjà sortit fin 2009. Cinq titres sont venus s’ajouter pour composer cet album de Gentleman Jul’, éponyme. Entre simplicité et émotion le chanteur nous propose un reggae teinté de pop, de chanson française et de rythmiques sénégalaises comme le mbalax.

Gentleman Jul’, pseudonyme rappelant immédiatement celui du chanteur allemand de reggae et pourtant, aucun lien entre les deux hommes, ni de pès ni de loin. En effet, il faut plutôt aller chercher dans le cinéma des années 1940 pour trouver l’origine de ce surnom et à qui il fait référence. C’est dans un film de 1942 réalisé par Raoul Walsh que l’on trouve la réponse à cette interrogation. C’est Gentleman Jim, film racontant l’histoire du boxeur d’origine irlandaise James J. Corbett (a.k.a Gentleman Jim et joué par l’acteur Errol Flynn) qui semble avoir inspiré le jeune chanteur. Dans le combat mené par le héros du film pour s’élever dans une société américaine où sévit la discrimination, le chanteur sénégalais a reconnu des similitudes avec les difficultés d’intégration que connaît notre pays où les préjugés et le poids des traditions pèsent souvent. En portant ce nom, le chanteur rend hommage à la victoire du héros qui finira Champion du monde et épousera la femme de son patron à la fin du film. Mais Jul’ n’est pas boxeur, il a choisit le chant pour combattre et dénoncer, c’est ce qu’il fait plutôt bien dans dans ce premier album.

Gentleman Jul’ est d’origine sénégalaise, c’est plus précisément dans la ville de Fatick qu’il voit le jour. Ces racines se ressentent aisément dans ce disque où La voix de Jul’ si caractéristique, s’inscrit dans la tradition des chanteurs de reggae africain et rappelle étrangement un certain Alpha Blondy.

Le mélange des styles est évident, de l’optimiste Ebolina Boum Boum, nous posant les bases de la musique du chanteur, aux influences country du morceau Vivre où le banjo fait une apparition des plus efficaces, en passant par le titre reggae Fait Tanguer, hommage vibrant aux voyageurs traversant la mer sur de simples pirogues fuyant la misère et la guerre.

Si ce Gentleman Jul’ joue parfaitement avec les genres, oscillant entre reggae, pop, ragamuffin, il est aussi très efficace dans ses textes, héritier d’une certaine tradition de la chanson française. Ce premier album nous montre un auteur à la fois sensible et assumant ses convictions, sachant changer de ton pour servir son propos. Les thèmes se suivent sans se ressembler. Parfois graves et sérieux ils laissent souvent place à la légèreté et à la gaieté du chanteur audible au grai de sa voix. La diversité des textes participent à faire de ce premier album une belle réussite qui se présente comme un voyage rafraichissant dans l’univers du chanteur.

Par sa simplicité le chanteur rappelle le célèbre Tiken Jah Fakoly, influence que l’on retrouve particulièrement dans la balade reggae Nulle part ailleurs, dont les paroles font songer à Un Africain à Paris de l’artiste ivoirien. Sa façon de s’exprimer entre parole et chant peut également faire songer à l’élocution du jeune marseillais Toko Blaze.

Gentleman Jul’ fait donc une première apparition plutôt prometteuse en nous proposant un album brillant par sa diversité et son mélange des genres. Influencé par de nombreux styles et se posant en héritier de la chanson française, Gentleman Jul’ n’oublie pas pour autant ses racines qui apparaissent en filigrane dans de nombreux titres. Un bien bel album donc, à la fois rafraichissant et original, présageant le meilleur pour la suite de la carrière de Gentleman Jul’.

www.myspace.com/gentlemanjules

Tracklist
1.Ibolena Boum Boum
2.Man Man Man Sassouman
3.Fait Tanguer
4.Politique action
5.Nulle part ailleurs
6.Peace & Love
7.Faut qu’ça dégouline
8.Dans les jardins de l’été
9.Oh Mama Mia
10.Vivre


publicité
commentaires
le 01/05/10 par tiy
merci de m'avoir guaché la fin du film

2.0/5 (36 votes)

  • Currently 4.00/5
4.0/5 Evaluation Reggae.fr
Reggae Radio