No Logo Festival
09/08/19 au 11/08/19
No Logo BZH
09/08/19 au 11/08/19
Reggae Sun Ska #22
02/08/19 au 04/08/19
Nomade Reggae Festival
02/08/19 au 04/08/19

Rototom

Bal jamaïcain

Linval Thompson et Mighty Diamonds Linval Thompson et Mighty Diamonds
24/11/10 - Auteur(s) : Textes et Photos: Nounours

C'est un mois décidément roots que ce mois de novembre 2010 sur la capitale.
Nous avons rendez-vous ce soir avec des figures emblématiques de la musique jamaïcaine:  le chanteur et producteur Linval Thompson et le trio des Mighty Diamonds.

Le sound system Easy Style se charge du warm-up avec succès, mais l'attente devient tout de même interminable.

Ce n'est qu'un peu avant 22 heures que le band qui accompagne les artistes sur la tournée s'installe. Il s'agit de The Handcart, band français originaire de Marseille ! Le groupe est très complet: aux habituels batteur, guitariste, bassiste et clavier s'ajoutent un saxophoniste et un tromboniste, ce qui promet un rendez-vous musical de qualité !



L'infatigable Linval Thompson fait son entrée sur les coups de 22 heures sur le mystifiant 'Jah Jah Dreader than dread'. L'artiste présentera plusieurs titres de son dernier album 'Ghetto Living', très réussi et sorti l'année dernière chez Makasound, dont 'Governement people' ou encore 'Natty Africa'. L'heure de show comprendra bien évidemment les titres qui ont forgé la réputation de l'homme: 'Cool down your temper', 'Long long dreadlocks' qu'il chante longuement pour notre plus grand plaisir, le sublime et terriblement sexy 'Ease up Baby Ease Up', classique s'il en est, 'Don't cut off your dreadlocks -un thème cher à l'artiste que celui des dreadlocks-, 'Lump Sum' ou encore 'Mr Bossman'. Le style est authentique, la voix impeccable, c'est donc un véritable plaisir de retrouver Linval Thompson sur scène. L'artiste prend le temps de présenter les musiciens, qui assurent d'ailleurs eux aussi le show de manière tout à fait remarquable ! Le final se fait sur le hit 'Marijuana', les 60 minutes se sont écoulées beaucoup trop vite.



Un des musiciens nous annonce un 'petit trio de jamaïcains' (gaffe? très mauvais goût? expression sudiste?) et les trois compères font leur entrée. Nous serons gratifiés de tous les hits du groupe qui figurait parmi les plus appréciés dans les années 70: 'Life you're leaving' , 'Rise up', 'Natural Natty', 'Right Time Come', '4 thousand years', et bien entendu les incontournables et indémodables dont on ne se lasse vraiment pas: 'Have Mercy' et 'I Need A Roof'. Le groupe reprend également 'get up stand up' de Bob, sur les tournées duquel ils avaient assuré des premières parties. On se délecte du spectacle d'autant plus que la voix du lead vocal, Donald Shaw aka Tabby Diamond, n'a rien perdu de sa splendeur. Le final se veut explosif sur un mythique 'Pass The Kutchie', où chacun ira de son couplet, nous faisant même une démonstration réussie de deejaying et les musiciens seront présentés une seconde fois.

Une bonne soirée assez homogène et de bonnes vibes, seul bémol peut-être : un concert qui démarre un peu tardivement et qui se finit à minuit, ce qui n'est pas forcément pratique en semaine.

publicité
commentaires
... aucun commentaire ...

1.8/5 (43 votes)

  • Currently 4.00/5
4.0/5 Evaluation Reggae.fr
Mighty Diamonds

les Mighty Diamonds furent l’un des groupes les plus populaires des 70’s en Jamaïque...

...

21/03/04 - Roots
Mighty Diamonds live et interview
Retour sur la prestation des Mighty Diamonds que nous avons par ailleurs pu rencontrer le 4 ...
13/12/10 - Reportage
Reggae Radio