Clinton Fearon en tourée
08/10/19 au 03/11/19
Tiken Jah Fakoly en concert
17/09/19 au 14/12/19
Taïro en tournée
22/06/19 au 15/12/19
GENERAL TCHEFARY
20/09/19 - ABIDJAN ZONE 4
Bal Jamaïcain - Guest Furybass
20/09/19 - Châteauneuf-de-Gadagne (84)
ParisTown #12
21/09/19 - Paris
Dub Station #67
19/10/19 - Paris

TJF

Clinton Fearon

Bal jamaïcain

Paris Town

Dub Statioon

Showcase King Stone

Tairo

Parker PLace

Duane Stephenson Duane Stephenson
27/01/11 - Auteur(s) : LN

Le nouvel album de Duane Stephenson "Black Gold" est sorti le 10 janvier dernier chez VP Records. Cet album est-il véritablement de l'or noir comme il le promet ?
On peut répondre par la positive. Son premier album sorti en 2007 "From August Town" l'instaurait déjà comme un des artistes les plus romantiques de la génération new-roots. C'est confirmé avec ce nouvel opus, où l'artiste s'est une fois de plus entouré de Dean Fraser, qui est à l'origine de la majorité des productions de l'album. Celui-ci commence sur un entraînant "Nah Play", où la voix de velours de Duane Stephenson se pose bien. Dans ce titre (qui est sans conteste notre préféré de l'opus), l'artiste n'hésite pas à exprimer son ressenti vis-à-vis de son île natale Jamaïque. L'album continue avec des morceaux de styles différents. En effet, le titre "Truth is" peut être écouté comme une prière, où figure également la voix de Mutabaruka. "Deception" propose un air plutôt mélancolique, où le rythme reggae mis de côté pour privilégier un style plus pop qui peut sembler inspiré de Michael Jackson. Le morceau "Sufferer's heights" est présenté quant à lui dans une version dite "rocker" et une autre dite "ballad". Les thèmes de l'amour et des femmes est bien entendu présents, avec "Woman", proposant notamment un solo saxo romantique,"Fire in Me", "More" ou encore avec "Rescue Me", featuring Gramps Morgan, que vous avez déjà pu découvrir sur votre site préféré. Un agréable Nyabinghi accompagne le titre éponyme de l'album, où l'artiste dénonce les déviances de notre monde. On replonge dans un new roots plus traditionnel avec "Jah Works" (quoi que comprenant des solos de guitares électriques intéressants), et "Cycle goes On". Duane Stephenson s'entoure par ailleurs de bons artistes tels que Queen Ifrica sur "Stay at Home" et Ras Shiloh sur "When we Rise". "Members Only" est assez caractéristique du style purement lover de l'artiste.
Duane Stephenson confirme avec cet album ses capacités d'artiste interprète (et auteur de la plupart de ses titres) après s'être d'abord consacré à l'écriture pour plusieurs gros artistes tels que Tarrus Riley, Jah Cure, Luciano ou Morgan Heritage.
"Black Gold" est un album qui ravira tous les amateurs de lover's reggae.

publicité
commentaires
... aucun commentaire ...

1.8/5 (35 votes)

  • Currently 3.00/5
3.0/5 Evaluation Reggae.fr
Reggae Radio