Reggae Party Tour
14/11/20 au 28/11/20
Coffret Human Race Coffret Human Race
22/11/11 - Auteur(s) : Djul

Human Race est le nom du label jamaïcain fondé en 1997 par Doc Reggae que l’on connaît mieux sous le nom de Bruno Blum. Ce fameux journaliste français est effectivement responsable de très bonnes productions peu médiatisées (parfois curieuses, mais souvent intéressantes). Pour la plupart sorties en vinyles, elles sont devenues très difficiles à trouver et le label Patchwork Production s’associe aujourd’hui à Bruno Blum pour redonner vie à certaines d'entre elles grâce à ce coffret qui réunit deux disques. Le premier rassemble donc quelques productions du label Human Race qui ont presque toutes en commun de vouloir véhiculer les voix de personnages historiques de l’humanité. On retrouve ainsi la voix de Marcus Garvey sur le terrible riddim de Burning Spear. Gandhi et Mandela sont là également, leurs voix sont posées sur des riddims composés par Bruno Blum. Rien de transcendant, mais il est toujours agréable d’entendre les véritables voix de ces personnages, et ça le devient d’autant plus sur de la musique Reggae. On retient également l’excellente prestation de Big Youth sur le « Marcus Garvey Riddim » et celle d’un Spectacular méconnaissable, à la voix presque douce. Joseph Cotton et la Française Manuella Star nous gratifient de toasts endiablés avec « Fish Ting » sur un riddim soul : l’instrumental de « Tramp », popularisé par Otis Redding et Carla Thomas en 1967. A noter la présence exclusive de King Stitt sur un ska des plus efficaces. Ce premier disque renferme donc de véritables perles même s’il reste quelque peu inégal et que les enchaînements de morceaux auraient pu être organisés de manière plus optimale. Le deuxième disque est, quant à lui, absolument indispensable. Il s’agit du fameux « War Album » où l’on retrouve 11 déclinaisons du morceau « War », sur lequel Bob Marley reprenait le discours d’Haile Selassie, prononcé aux Nations Unies en 1963. Le riddim est rejoué pour l’occasion par une partie des Wailers (Family Man, Earl Lindo et Mikey Boo). La première version offre le discours original d’Haile Selassie (en langue Amharique s’il vous plaît), mélangé à quelques bribes de « Selassie Is The Chapel », titre peu connu de Bob. Le jeune Buffalo Bill a l’honneur de reprendre le tube de Marley et s’en sort très bien. On a également droit à un autre bon morceau du même artiste (« Warmongers »), toujours sur le riddim « War ». Big Youth est encore là et nous ravie toujours autant avec « We Want No War ». Mais c’est sans doute Joseph Cotton qui remporte la palme avec l’excellent « Conflicts », qui n’était pas présent sur l’original « War Album ». Bruno Blum, lui, déclame le discours de Selassie une fois en Anglais et une fois en Français. Encore une fois très intéressant, même si l'intérêt musical est moindre. Quoiqu’il en soit, l’histoire contenue dans ces morceaux ainsi que les petits bonus tels que le livret rédigé par Roger Steffens (en anglais non traduit malheureusement) et les dessins de Bruno Blum font de ce coffret un magnifique objet à se procurer absolument, et qui fera certainement des heureux à Noël...

publicité
commentaires
... aucun commentaire ...

1.6/5 (51 votes)

  • Currently 3.00/5
3.0/5 Evaluation Reggae.fr
Bruno Blum
Rencontre avec l'auteur de "Cultures Cannabis" et "Jamaïque, sur la route du Reggae"... ...
01/09/04 - Reggae français
Reggae Radio