Clinton Fearon en tourée
08/10/19 au 03/11/19
Tiken Jah Fakoly en concert
17/09/19 au 14/12/19
Taïro en tournée
22/06/19 au 15/12/19
GENERAL TCHEFARY
20/09/19 - ABIDJAN ZONE 4
Bal Jamaïcain - Guest Furybass
20/09/19 - Châteauneuf-de-Gadagne (84)
ParisTown #12
21/09/19 - Paris
Dub Station #67
19/10/19 - Paris

TJF

Clinton Fearon

Bal jamaïcain

Paris Town

Dub Statioon

Showcase King Stone

Tairo

Parker PLace

I-Octane Crying to the Nation I-Octane Crying to the Nation
13/02/12 - Auteur(s) : Nounours

La route vers un premier album est souvent longue et semée d’embûches. I-Octane ne se sera pas précipité, mettant avant tout un point d’honneur à s’affirmer davantage sur la scène reggae-dancehall. Il s’est ensuite mis au travail pour ce qui devait être un projet indépendant, aidé par le manager de Shaggy, Robert Livingston (du label Sickron).
C’est donc le plus librement du monde qu’I-Octane a concocté ce ‘Crying to the Nation’,  avant d’être contacté par VP. Initialement prévu pour septembre, les négociations en tout genre résultant de ce qui est ainsi qualifié d’ ‘entreprise commune’ (le terme anglais ‘joint-venture’  paraissant bien plus attrayant) entre VP et Sickron semblent avoir été plus longues, mais peu importe, l’album est bel et bien là !
Cet opus est à l’image d’I-Octane, qui s’est imposé ces dernières années comme un artiste très talentueux et un parolier doué, passant de plus avec une facilité déconcertante du dancehall au reggae, ce qui lui vaut d’être régulièrement comparé à Sizzla et Capleton. L’artiste garde cependant un style particulièrement unique, avec une voix irréprochable : tout simplement magnifique quand il chante, tout aussi efficace lorsqu’il toaste.
La quasi-totalité des 16 titres a été conçue spécialement pour l’album, et produite par la crème des producteurs : Livingston lui-même, bien sûr, mais aussi Dean Fraser, Bobby Digital, Don Corleon, Jeremy Harding,  Christopher Birch … 
L’album s’ouvre sur ‘Rules of life’, un morceau roots léger et ensoleillé mais non moins puissant. On découvre ensuite ‘Help I please’, sur lequel l’artiste s’en remet, d’une voix délicieusement plaintive, au Tout-Puissant. Le tout aussi spirituel ‘Zion awaits’ est juste magique.
Le terrible ‘Vanity will come’, ‘System a beat dem’, ainsi que ‘Crying to the Nation’  mêlent messages politiques, messages de paix, et messages d’espoir. Le titre éponyme est le premier single de l’album à être sorti, l’été dernier, et a déjà bien tourné. L’enregistrement live des instruments donne toute sa puissance à ce pur morceau reggae, produit par Dean Fraser – dont l’instrument de prédilection s’impose largement.
Le thème de l’amour est inévitable, et I-Octane s’en sort très bien, même si on le trouvera peut-être plus brillant sur d’autres sujets.  Son dernier single, produit par Birch, une ballade intitulée ‘L.O.V.E  YOU’, connaît d’ores et déjà le succès, et le clip sera bientôt disponible. ‘Once More’ s’inscrit dans le même registre.
Les morceaux déjà connus sont les hits dancehall de chez Cashflow Records : l’irrésistible ‘Nuh love inna dem’, qu’on aurait vite tendance à écouter en boucle, ainsi que le ganja tune ‘Puff it’ qui est le seul petit écart d’un I-Octane qui s’emploie à redorer le blason d’une musique bien trop souvent salie – son dancehall à lui ne connaît ni slackness ni apologie du crime. On retrouve également le tube ‘Lose a friend’, qui s’était installé des mois durant en tête des charts jamaïcains.
Côté collaborations, des invités de choix sont présents : Agent Sasco vient participer au remix du son lover aux sonorités hip-hop-r’n’b,  ‘Missing you’, qui s’en trouve redynamisé ; et le sicilien Alborosie  pose sa voix sur ‘Space for all of us’.
Tarrus Riley, qu’I-Octane considère comme son grand frère, est lui aussi de la partie, pour le duo le plus réussi : le sublime et poignant ‘All we need is love’ sur lequel les deux voix se marient à merveille.
Ce premier album très attendu ne déçoit pas : très réussi, il vous envoûte dés la première écoute et confirme la place d’un artiste très positif et bourré de talent au rang des meilleurs de sa génération.

Découvrez d'ici quelques jours une interview de l'artiste dans notre rubrique magazine.

Tracklist :
1. Rules Of Life
2. Help I Please

3. Vanity Will Come

4. Nuh Love Inna Dem

5. Puff It

6. No More Violence
7. System A Beat Dem

8. Zion Awaits

9. L.O.V.E. Y.O.U.

10. Missing You ft. Agent Sasco

11. Once More

12. The Master's Plan

13. Lose A Friend
14. All We Need Is Love ft. Tarrus Riley

15. Space For All Of Us ft. Alborosie

16. Crying To The Nation

publicité
commentaires
le 18/02/12 par autoprodweed
c'est du Roots sauvage qu'on veut,le r'n'b jam zappe

2.0/5 (40 votes)

  • Currently 4.00/5
4.0/5 Evaluation Reggae.fr
I-Octane

C'est à cause d'un projet de carrière d'architecte compromis qu’I-Octane s'est tourné plus ...
17/03/15 - DanceHall

I-Octane - Prison Life

I-Octane décrit la dure réalité du ghetto jamaïcain où certaines histoires finissent malheureusement en ...
19/10/15 - Clip

I-Octane ft Ky Mani Marley, A Yah Wi Deh

Le terrible morceau "A Yah Wi Deh" d'I-Octane avec Ky-Mani Marley, issu de ...
07/04/14 - Clip

Reggae Radio