Stick Figure en tournée
07/11/19 au 21/11/19
Max Romeo en tournée
11/10/19 au 06/11/19
Dub Inc - Millions Tour
10/10/19 au 15/12/19
Clinton Fearon en tournée
08/10/19 au 03/11/19
Tiken Jah Fakoly en concert
17/09/19 au 14/12/19
Linval Thompson et Romeo K
07/11/19 - Montpellier
Sinsémilia
23/11/19 - Paris 18

Twinke Brothers

Stick Figure

Max Romeo

Showcase King Stone

Clinton Fearon

Dub Inc

Linval Thompsoon

Tairo

TJF

Sinsémilia

Bilan 2012 #2: Fr, Kreyol, Dub etc Bilan 2012 #2: Fr, Kreyol, Dub etc
26/12/12 - Auteur(s) : Fanny avec LN

Nous continuons la rétrospective subjective de l'année avec, tout d'abord, les sorties marquantes d'artistes basés sur notre territoire dans les domaines que l'on a coutume d'appeler reggae français et reggae kreyol (mais pas seulement ! Cf notre remarque liminaire plus bas).
Le dub est également consacré dans cette partie.

Retrouvez aussi dans notre rubrique magazine: un bilan 2012 roots & new roots (artistes et riddims), un bilan dancehall (artistes et riddims) un bilan évènements.


COTE FRANCAIS ET KREYOL


A titre préliminaire, nous souhaitons rendre hommage à deux jeunes labels français qui ont su nous proposer des albums qui font certainement partie des meilleurs de l'année dans une catégorie qui sera pleinement consacrée à l'occasion des Victoires du reggae 2013 : le reggae africain. Il s'agit, vous les avez reconnus, de Baco Records (fondé par le groupe Danakil), pour la sortie en mars dernier de l’excellent premier album de l'artiste sénégalais Natty Jean « Santa Yalla », et de RKF Production, pour la sortie du dernier album du chanteur guinéen Takana Zion en novembre, « Kakilambe ».

* Natty Jean « Santa Yalla » (Baco Records) Natty Jean, que l'on avait pu découvrir sur l'album de Danakil « Echos du Temps » et en tournée avec le groupe pendant plus d'un an, a su démontrer, avec ce premier album, toute l'étendue de son talent : entre chant mélodique et toast cadencé, entre dancehall et roots, parfois doux, parfois énergique... « Santa Yalla », produit par Manjul basé à Bamako, est une vraie réussite.



* Takana Zion « Kakilambe » (RKF Production)
Véritable source d'inspiration pour la jeunesse africaine et acteur important pour la promotion de reggae music sur son continent et en Guinée Conakry en particulier, Takana Zion a trouvé avec Kakilambé et grâce à la complicité de Dj Redyes, la balance parfaite entre musique traditionnelle et modernité.

Cette importante remarque faite, on ne peut que constater le caractère prolifique de l'année 2012 !
 
* Raggasonic « Raggasonic 3 » (Kif Records) Le duo Daddy Mory et Big Red est revenu sur le devant de la scène après plus de dix ans d'absence. Leur énergie et leur talent sont intactes. Raggamuffin, grime, dancehall style, reggae, ils mettent leurs flows et leurs textes à toute épreuve au service d'un opus dont on ne se lasse pas.

* Broussaï « Kingston Town » (Soulbeats Records) Le combo macônnais proposait cette année ce que nous considérons comme son meilleur album studio. Enregistré à Kingston en Jamaïque en compagnie de la crème des musiciens (l'ingénieur Stephen Stewart, le bassiste Danny Axeman, le guitariste Bopee et le percussionniste Sticky Thompson) et y faisant figurer des artistes tels que Steel Pulse ou le Dubtonic Kru, « Kingston Town » donne une nouvelle dimension au groupe et certainement de nouveaux horizons...



* Brahim « Sans Haine » (Baco Records)
2012 était décidément l'année des retours gagnants. Muni d’une plume inspirée et accompagné de musiciens prêts à tout pour le mettre valeur, Brahim a sorti un album qui s’impose comme l’une des plus belles réussites de 2012. Douze titres puissants dont une superbe reprise de Jacques Brel ("Ne me quitte pas") qui restera dans les annales.
 
* Tiwony « Dife Lyrical » (Black Warell) Tiwony ne perd jamais l'inspiration. Véritable soldat au service de la musique, aussi à l'aise sur des sons dancehall ou plus reggae, on est toujours heureux de le retrouver. « Dife Lyrical » est un excellent best of des singles qu'il a sortis en duo, sur des compilations et sur des one riddims, mais contient aussi des inédits. A retenir absolument !



* Danakil « Danakil On Air à la Cigale » (Baco Records) Un des événements de la rentrée d'automne était la sortie de ce CD/DVD live, concluant en beauté plus d'un an de tournée du groupe, en France et à travers le monde, après la sortie de l'album Echos du Temps. Un documentaire « La Route des Songes, une année en tournée avec Danakil », est inclus dans le DVD et fait l'objet de projections en un peu partout en France. A voir.
 
* Datune « Changer d'air » (Daproject) Autre moment fort de la rentrée, la sortie du troisième album de Datune. C'est un véritable vent de contestation, de fraîcheur et de jeunesse "rock", qui s'est emparait avec brio de notre scène reggae française avec cet album. Attention, les stéphanois montent bientôt à Paris le défendre !



* Admiral T « Face B » (Don's music) En juin dernier, Admiral T revenait avec un nouvel album « Face B », intitulé comme tel pour rendre hommage aux faces B des disques contenant ce qu'on appelle la « version ». Incluant de véritables perles telles que « Peyi La Malad » ou encore « Gangsta », l'artiste guadeloupéen ne cesse de nous convaincre.

* Sael « Sael@arawaksound.com » (Arawak)  Malheureusement passée trop inaperçue de ce côté de l'atlantique, on doit toutefois noter la street tape de Sael composée de deux fois 17 titre s'il vous plaît, dont l'excellent « Familiy Favela » (que l'on retrouve aussi sur « Face B » d'Admiral T) notamment. Un artiste que l'on regrette de pas assez voir en métropole !





* Colocks « Hors des Sentiers battus » (Root'zik Production) avec un reggae aux vibes roots, news roots mais aussi des rythmes rocksteady, des sonorités urbaines, africaines, soul jazz et même un style « chanson » remarquable, le crew francilien a frappé fort en 2012 avec ce deuxième album.

* Sinsemilia « 20 ans live » (Echoprod) L'autre live remarqué de l'automne était bien sûr celui des vétérans grenoblois. Talent, énergie, générosité et grosses émotions sont au rendez-vous de ce cd live, achevant la célébration de leur 20 ans de tournée ! Déjà ! Un grand bravo à eux pour leur longévité.



* Rastamytho « Le Cri du Peuple » (Alentour Prod) Avec des titres tels que « Le Fil », « Des notes » (featuring Piepoljak) ou encore « Bouge », le nouvel opus du groupe nous aura séduits et convaincus, autant par le professionnalisme des musiciens que par les textes et les mélodies envoutantes portés par le chanteur K-Teb.

* Tribuman « Underground International » (Libre Comme l'Air) Premier album solo pour cet artiste, dont la voix si particulière et la trompette mènent toujours aussi bien le bal, le long de 15 titres réussis, où mélange et diversité de styles sont de mise.



* Jah Gaïa « Retour à l'Essentiel » (Retour à l'essentiel) Saint-Etienne toujours au top ! La relève stéphanoise fournissait déjà son deuxième album au début de l'année. Encore un ouvrage réussi pour le groupe qui s'est attaché à nous offrir une musique plus aboutie et encore plus belle que leur premier effort.

* Isiah Shaka « Jahspora » (Music Star Line) L'ami Isiah Shaka nous proposait son premier album cette année. L'engagement et le combat sont l'une des caractéristiques des paroles livrées par l'artiste, dont la spiritualité est très profonde et aussi très présente dans l'album. Belle découverte.



* Taïro « Street Tape vol 3 » (Musicast) Le troisième et dernier volet des Street Tape de Taïro est aussi convaincant que les précédents. D'excellents riddims, des textes très bien travaillés et bien sûr une voix reconnaissable et entrainante. C'est la recette de la réussite pour Taïro.

* Flamengo « Kanaky-Kingston » (Utopia) Artiste reggae et militant du mouvement depuis les années 90, Flamengo est revenu cette année sur le devant de la scène avec un cinquième album intitulé "Kanaky-Kingston". L'enfant des quartiers nord de Nouméa a réalisé son rêve en enregistrant cet opus à Kingston, dans le mythique Tuff Gong Studio. Un album de qualité.



* San'jyla « The Reason of Man » (San'jyla) Reggae, groove et afrojazz sont le trio gagnants de ce groupe qui en est déjà à son troisième album. La reprise de « Bidonville » (Claude Nougaro) est la cerise sur la musique que propose San'jyla dans cet album.



Auront également été remarqués et appréciés, toujours dans le désordre:
* Max Livio « Sur les bancs de L'école »
* Kassah « Serious Time »
* Païaka « Red »
* Deal'M « Garde ton smile »
* Fyah P « So Long Is The Way »
* The Jamaican Horse « Consciousness »
* Koulirou « Hold Up Symphonie »
* D.julion « Give Thanks »
* Chritophe Rigaud « See The River »
* Biga Ranx « On Time Remix »
* Straika D « DJ Lokal »
* King Riddim « Renaissance »
* Mathieu Ruben « Crasy »

Ainsi que d'autres artistes, déjà consacrés dans notre Bilan # 1 Roots & New Roots:
* Naâman & Fatbabs « Deep Rockers »
* Rod Anton & The Ligerians « Reasonin »
* Duke Salomon 
« Flowers and Fruits ».
* Charly B « Forever »
* Obidaya
« Obidaya »



DUB


* Brain Damage « What you gonna do? » (Jarring Effects) Martin Nathan qui mène seul le projet Brain Damage à présent, le fait d'une main de maître, avec la sortie d'un album dévastateur et puissant, aux vibrations roots et positives, featuring notamment Zeb McQueen, Learoy Green, Brother Culture ou encore Sir Jean.

* Zenzile « Electric Soul » (Yotanka) Zenzile sait toujours se renouveler tout en conservant une identité musicale propre et un univers planant et poétique à la fois. On a eu plaisir à retrouver la voix de la chanteuse Jamika ainsi que celle de la nouvelle "recrue" du groupe: l'artiste franco-égyptien Jay Ree. Winston McAnuff apparaît dans l'album dans un magnifique morceau, loin de ce qu'on a l'habitude d'entendre de sa part. Attention gros album. 





* High Tone Crew Sound System  « Dub Invaders vol.2 » (Black Dub) Le side project du célèbre groupe de dub français High Tone était également de retour cette année. Les Dub Invaders ont sorti un double LP contenant notamment l'excellent "Dub Invasion" en featuring avec Solo Banton.

* Bost & Bim meet Fabwize « Dub Monster » (The Bombist) Les deux producteurs Bost & Bim ne cessent d'étonner et de travailler sur des projets originaux. On a pu apprécier un bon disque de dub cette année, réalisé avec le talentueux Fabwize. Table de Mixage, instruments et effets vintages pour une relecture vaporeuse des meilleurs riddims du duo dans une atmosphère à mi-chemin entre un sound system et le labo du Dr Frankenstein... Une réussite. 





* Danakil « Echos du Dub » (Xray Prod / Baco Records) Un dub venu d'Afrique avec Manjul aux manettes, ça valait le détour. L’essence de chaque morceau du dernier album studio de Danakil « Echos du Temps », est révélée à coup de réverbes, d’échos et de prédominance du couple basse-batterie, mais aussi de cuivres parfaitement placés et joués. Un vrai plaisir.

* Stand High Patrol « "Midnight Walkers" » (Stand High Records) La voix de Pupa Jim pour vous servir, cet album a également constitué l'un des coups de cœur de la rédaction. Le combo brestois et leurs vibrations à la fois métalliques et chaleureuses nous auront pleinement convaincus.  





* Sly & Robbie « Blackwood Dub » (Groove Attak) Cela faisait plusieurs années que le duo légendaire Sly&Robbie n'avaient pas sorti un album dub. C'est chose faite avec cet album réussi et empreint de leur talent habituel, réalisé à l'aide de compagnons de longue date tels que Mikey 'Mao' Chung (Guitare) ou Uziah 'Sticky' Thompson, parmi d'autres.

* Adrian Sherwood « Survival And Resistance » (Sherwood On U Sound) Connu pour ses nombreuses collaborations avec notamment Lee Scratch Perry, The Cure ou Nine Inch Nails, Adrian Sherwood débarquait cette année avec l'album "Survival And Resistance" où atmosphères sombres et expérimentations sonores s'accordaient pour nous fournir une musique profonde et touchante.



* Soul Sindicate & Dub Trooper « Kingston Nouméa » (Patchwork Productions) Déjà évoqué dans notre Bilan # 1 Roots & New Roots, ce travail inclassable né de la collaboration de ces deux artistes ne cessent de progresser et de plaire. C'est un double album plus que réussi, composé de « Kingston » et « Nouméa », qui aura été proposé par le groupe cette année.

* Prince Fatty « Prince Fatty Versus The Drunken Gambler » (Mr Bongo) Egalement difficile à classer, Prince Fatty nous aura de nouveau séduits cette année avec cet album composé de beaucoup de reprises hip hop, reggae, disco, revisitées en mode dub ou rocksteady, le tout en compagnie de ses deux acolytes habituels Hollie Cook et Horseman, mais également de Winston Francis, George Dekker et Dennis Alcapone !

On n'oubliera pas non plus :
* Dub Spencer & Trance Hill « Too Big To Fail »
* Fu-Steps « No More Vibes to Waste »
* Hollie Cook in Dub 

* High Tone et Brain Damage « High Damage »
* The Resaonators « The Constant »
* Flox « All Must Disappear »
* OBF meets Kenny Knots - United We Stand
* Fred Locks « Black Star Liner In Dub»
* Dub Pistols « Worshipping The Dollars »
* Lee « Scratch » Perry & ERM « Humanicity »
* Sangue Bom « Blackstarline »
* Vibronics « The French Connection »
* Mayd Hubb meets Joe Pilgrim « Mellowmoon »
* Mungo's Hi Fi feat Kenny Knots « Don't Let Them »
* Little Judah « Break It »


Retrouvez aussi dans notre rubrique magazine: un bilan 2012 roots & new roots (artistes et riddims), un bilan dancehall (artistes et riddims) un bilan évènements.


 

publicité
commentaires
... aucun commentaire ...

1.8/5 (43 votes)

  • Currently 4.00/5
4.0/5 Evaluation Reggae.fr
Reggae Radio