Clinton Fearon en tourée
08/10/19 au 03/11/19
Tiken Jah Fakoly en concert
17/09/19 au 14/12/19
Taïro en tournée
22/06/19 au 15/12/19
Dub Station #67
19/10/19 - Paris
Bal Jamaïcain - Guest Furybass
20/09/19 - Châteauneuf-de-Gadagne (84)
GENERAL TCHEFARY
20/09/19 - ABIDJAN ZONE 4
ParisTown #12
21/09/19 - Paris

TJF

Clinton Fearon

Bal jamaïcain

Paris Town

Dub Statioon

Showcase King Stone

Tairo

Parker PLace

Jennifer Washington Jennifer Washington 'Ready'
27/03/13 - Auteur(s) : David

La relation d’amour étonnante entre la musique jamaïcaine et le froid allemand, souvent métissée, nous livre une nouvelle page avec l’avènement d’une nouvelle artiste. Après les Ayo, Nneka, Patrice et  Gentleman, Jennifer Washington, américano-allemande, est la nouvelle perle du reggae allemand. « Ready » est un EP, un presque album, avec 8 titres. « Ready » ( prêt ) est le titre. Ready Jennifer Washington l’est. Ready … nous le sommes pas vraiment, car on se prend une claque ! Uniquement produit par des groupes autrichiens et allemands (Pow Pow, Skyjuice, Urban Tree et Fireman Crew), l’album délivre un son qui tient tête haute aux meilleures productions jamaïcaines actuelles. Le son justement, est très bon, sa texture brillante avec un mixage peut-être un peu moins drum & bass à la jamaïcaine.
Des riddims dynamiques, 100% roots, avec des intros qui donnent des frissons (« Run Away », « Let’s make a sign »), l'EP est d'un haut niveau, sans baisse de régime tout au long des 8 titres. Jennifer Washington pose sa voix, avec un flow naturel et dynamique, une touche soul évidente, avec un phrasé très jamaïcain et une écriture de qualité (dû très certainement à son origine américaine) ne dédaignant pas l’usage de patois. « Run Away » donne le ton d’entrée. « Big Money Ting »  nous convainc définitivement, avec d’excellents lyrics : « We scared of it, to give back what we get » (On en a peur de redonner ce qu’on reçoit), « It’s not fair, to see rich people live, beside poor people diing » (Ce  n’est pas juste, de voir des gens riches vivre à côté de gens pauvres qui meurent). « Let’s make a sign » sur le Youth riddim est tout juste magnifique : « Me a di voice a di people, we haffi  stand up for the ones who can’t claim » (Je suis la voix des gens, nous devons nous lever pour les sans-voix). «  Why do people »  est un peu plus sombre, un peu en retrait en première impression, mais agréable après plusieurs écoutes. Il est en de même pour « I wanna know » sur le Everlasting riddim de Pow Pow, peut-être le meilleur riddim de l’album, une vraie tuerie, « fi all di lovers dem » ! « Never again », sur un riddim romantique à la mode lancée par le Drop Leaf de Don Corleon (ici on a plutôt droit à une variante du Season), se termine sur une touche un peu molle, seule chute sur l’album. Ceci est vite oublié avec le terrible stepper « What about di children », sur lequel les lyrics tranchantes de Jennifer Washington nous touchent à nouveau. « Ready fi run and hiden », plus posé, clôt l’EP en beauté avec sa magnifique ligne de basse. A noter : la présence de cuivres, d'harmonies et de percussions nyabinghi, qui épicent agréablement l’album dont on vous conseille vivement l'écoute !

Tracklist:
1. Run Away
2. Big Money Ting    
3. Let's Make a Sign

4. Why Do People    

5. I Wanna Know     

6. Never Again

7. What About Di Children
8. Ready Fi Run and Hiden

publicité
commentaires
... aucun commentaire ...

2.2/5 (30 votes)

  • Currently 4.00/5
4.0/5 Evaluation Reggae.fr
Reggae Radio