Danakil en tournée
31/08/18 au 08/12/18
Toots And The Maytals
02/10/18 - Paris
FAT FREDDY'S DROP
13/10/18 - Paris
Paristown #7
29/09/18 - Paris

Toots

Daddy Mory

Anthony B

Winston Fixi 2PC

Fat Freddys Drop

Baco Records Festival

Danakil Tour

Ackboo Ackboo 'Turn Up The Amplifier'
02/05/13 - Auteur(s) : LN

Electro-dub puissant et rythmes syncopés accompagnés par des vibrations métalliques envoutantes, c'est ce que propose notamment Ackboo avec un premier album qui porte bien son nom: "Turn Up The Amplifier". C'est en effet à fond que vous mettrez le volume de votre ampli à l'écoute ce bel opus, où l'artiste s'est entouré, pour poser sur ses productions de qualité, de chanteurs de talent. On retrouve notamment Malone Rootikal pour une entrée fracassante sur le rythme martial de "Ready For War". Suit un magnifique remix du Word a Music Riddim (rendu connu par le titre d'Ini Kamoze) avec le "Get You Down" d'Omar Perry. Telles des machines d'acier façonnées et travaillées par Ackboo, les sonorités s'adaptent aux chants spirituels proposés par King General sur "Guiding Star".  On apprécie également l'art avec lequel Ackboo réussit à mettre en valeur les apports de Green Cross (sur le très bon "Addicted to Music") et Marcus Gad ("Man Free"). Le titre éponyme de l'album, featuring Macky Banton (Mc de Jah Tubbys et Iration Steppas), est aussi un véritable hymne à la musique et monte crescendo en puissance. Ackboo habille à coup de déstructurations, d'échos et d'effets bien sentis, les cuivres de Matic Horns sur "Nightfall". Le flow ragga made in France d'Heartical Theos sur "Conscious Spirit" donne aussi un souffle frais à l'album. On n'oubliera pas de citer bien sûr les excellents "Rootikal Warriors" (feat. Dr B) et "Don't Ha Fe Dread" (feat. Zion I & Chazbo). L'opus se clôt sur le superbe "Mandela", que l'on verrait bien inclus dans une bande originale de film de science-fiction et sur le fameux Bangladesh Dub (qui avait fait connaître Ackboo en 2009), mais remixé pour l'occasion par OnDubGround. Bref, rien à mettre de côté, l'ensemble des titres se complètent de manière intelligente. A soutenir chez Hammerbass Records et à aller découvrir en live !

Entretien avec Ackboo:

Reggae.fr: Ackboo, d'où vient ton nom ? Quel âge as-tu et d'où viens-tu ?
Ackboo: J’ai 27 ans et je viens de Toulouse et ma famille est d’origine égyptienne. J’ai passé pas mal de temps entre Alexandrie et Le Caire. C’est une culture que j’aime énormément.

"Turn Up The Amplifier" est ton premier album. Comment l'as-tu produit ?

J’ai composé seul les riddims dans mon home studio avec différentes machines et effets. Sur le titre "Guiding Star" j’ai invité Nicodrum du groupe Colocks pour enregistrer le Kette Drum et Chazbo a enregistré le mélodica sur "Don’t Ha Fe Dread". Je suis allé ensuite mixer le tout au Wise studio à Paris avec Fabwise.

Peux-tu nous décrire un peu le processus de création de cet album ?
Je compose de la musique depuis bientôt 10 ans. J’ai composé les riddims puis contacté différents chanteurs que j’ai rencontrés sur ma route. Tous ceux que j’ai invités à collaborer sur l’album sont des personnes avec qui j’ai avant tout eu un contact humain rempli de bonnes vibes. Une fois que toutes les voix ont été enregistrées, je suis parti au Wise studio à Paris pour mixer le tout. Ça a été une étape cruciale dans la création de l’album car ce sont les machines et effets vintage de Fabwise qui ont donné la couleur roots que je voulais apporter à mon album.

Tu revisites le Word a Music sur le morceau "Get You Down" feat Omar Perry. Comment choisis-tu tes riddims et peux-tu nous raconter cette collaboration ?
Il est très rare que je remixe des riddims classiques car ils représentent toute une époque et des producteurs entrés dans l’Histoire du Reggae. « Get you Down » est un peu particulier car on avait délirer sur ce titre avec Omar bien avant que le titre ne sorte du coup je lui ai taillé un riddim « pour lui » en y apportant ma touche personnelle. Le résultat nous a plu alors j’ai décidé de l’inclure à l’album.

Le titre de l'album est aussi le nom d'un morceau, feat Macky Banton. Peux-tu nous dire comment vous vous êtes retrouvés à travailler ensemble ?
J’ai connu Macky Banton grâce à Mark Iration Steppas à qui j’envoies régulièrement des dubplates. En regardant un jour une vidéo du set en Belgique « Iration Steppas feat. Macky Banton + Dawa Hifi », j’ai vu Macky improviser ce gimmick. J’ai direct appelé Mark qui m’a donné le numéro de Macky. Il m’a dit qu’il n’avait jamais enregistré de titre en studio malgré qu’il soit MC depuis l’âge de 14 ans et MC de Jah Tubbys depuis plus de 15 ans ! Le titre "Turn Up The Amplifier" est le tout premier titre qu’il enregistre dans sa carrière, et c’est un grand honneur pour moi.



Et la collab avec Zion I ?
Nous avons l’habitude de collaborer très souvent ensemble avec Zion I car il est mon MC de live depuis bientôt 4 ans. Plusieurs titres sont prêts mais j’ai voulu mettre sur l’album un morceau qui le représente bien et qui montre son état d’esprit très spirituel.

Laisses-tu le chanteur poser ce qu'il souhaite comme lyrics sur tes sons ou décidez-vous ensemble du thème du morceau ?
J’ai choisi les chanteurs avec qui je voulais travailler. A partir de ce moment là je leur fais confiance. Comme je te l’ai dit, ce sont avant tout des artistes avec qui le contact humain est bien passé. Ils me connaissent et savent les thèmes qui vont correspondre à l’album. Tout s’est passé très naturellement. C’est l’avantage de travailler en famille !

Je demande ça car par exemple sur "Ready for War", il y a une ambiance et un rythme martial qui colle très bien aux lyrics.
Oui, Malone est un ami depuis bientôt 10 ans. Je ne compte plus les heures passées en studio avec lui. Il connait ma musique sur le bout des doigts !

Je suppose qu'avec toutes ces collaborations le travail en studio a été long ? Comment cela s'est-il passé et combien de temps l'élaboration de l'album a t-elle pris ?
C’est toujours difficile de répondre à cette question sur un premier album. J’ai parfois pris des idées ou des gimmicks qui dataient un peu puis les ai recomposés, ou tout simplement composé de nouveaux titres. Tout est mélangé et je ne pourrais pas dire combien de temps la création de l’album en tant que telle a duré.

Quel a été ton meilleur souvenir pendant le processus de création ou d'enregistrement ?
Le meilleur souvenir est très certainement la semaine passé avec Fabwise dans son studio à Paris. Une bonne ambiance familiale y règne. On s’y sent tout de suite à l’aise et prêt à travailler dans de bonnes conditions et bonnes vibes.
 
Et le pire ?
Il n’y a réellement eu que des bons moment. Que ce soit au niveau artistique ou au niveau de la production. Je tiens d’ailleurs à remercier Mat d'Académie Prod et Jean-Seb de Hammerbass qui ont cru en moi et qui ont fait un super boulot pour rendre tout cela possible.

Tes performances live sont particulières et s'inscrivent bien sûr dans ce que l'on peut connaître du milieu de l'electro / dub plutôt que dans le milieu des sound systems reggae classiques, puisque tu joues en live tes prod. Peux-tu expliquer aux lecteurs un peu de quoi il s'agit justement ? Quelle est la spécificité d'une performance live d'Ackboo ?
Quand j’ai commencé j’étais sélecta. J’ai acquis au fil des années un belle collection de vinyles chez moi, et ne jouais que très peu mes productions. Après quelques années, je me suis senti plus libre en faisant du live. Je veux pouvoir jouer ma musique en live pour pouvoir gérer les instruments (batterie, piano, etc.) seuls et séparément sans être bloqué par un CD. Cela me permet d’être plus adaptable aux chanteurs avec qui je travaille : s’ils me demandent en plein milieu du concert de donner le piano seul, je suis capable de le donner instantanément. Il m’arrive également de jouer avec un VJ en live, VJ Tomaz. On se connait bien aussi, et on rigole bien à essayer d’adapter la musique aux images et inversement. Pour moi le live c’est avant tout synonyme de liberté.

Quels sont les artistes reggae qui t'ont influencé ? et dans le domaine de l'electro et du dub ?
Les pionniers jamaïcains et anglais bien sûr : King Tubby, Jah Shaka, Alpha & Omega, Iration Steppas. Et en France Malone Rootikal, Gary Clunk, Dawa Hifi, ODG, et Jacin.

Certains titres pourraient se retrouver dans un film ou en bande son de jeu video. Y as-tu déjà pensé ou as-tu déjà travaillé dans ce sens ?
Je n’y ai jamais pensé, mais pourquoi pas ! Je verrais bien certains titres dans des films d’anticipation comme Matrix ou Bienvenue à Gattaca !

Bangladesh Dub est un single qui t'a fait connaître il y a quelques années. C'était important pour toi de le faire revisiter et de l'intégrer dans l'album ou est-ce que c'est la proposition d'ODG qui t'a amené à l'inclure ?

C’était important pour moi de l’intégrer à l’album car c’est un titre qui fait partie de moi. Malgré tout je ne voulais pas offrir au public un titre qu’il connaissait déjà. J’avais envie de surprendre l’auditeur avec un titre très différent du reste de l’album. Du coup j’ai appelé mes potes d’OnDubGround pour qu’ils fassent un remix Dubstep à leur façon !

Tu es en tournée actuellement; Comment as-tu perçu l'accueil du public vis-à-vis de tes nouvelles productions ? A moins que tu les jouais déjà en live avant la sortie de l'album ?

Je jouais déjà en live certains morceaux de l’album. Je suis actuellement en tournée depuis février et sur scène je joue déjà des morceaux très récents qui seront peut-être sur le prochain album !

Un dernier mot pour les lecteurs de reggae.fr...

Merci à vous tous, et à bientôt sur la route … Keep on dubbing !!!

publicité
commentaires
le 10/05/13 par Fayamax
Wicked album, merci Ackboo

2.1/5 (48 votes)

  • Currently 4.00/5
4.0/5 Evaluation Reggae.fr
Ackboo

Digne représentant d’une scène dub internationale en perpétuelle mutation, ACKBOO est un jeune ...
11/02/13 - Dub

Ackboo & Dan I Locks - Slowly

Ackboo nous offre un nouvel extrait de son dernier effort avec le clip de ...
21/06/18 - Clip

Ackboo & Dan I Locks - Freedom

Ackboo nous dévoile le second extrait de son prochain album. Après Invicible ...
23/02/16 - Clip

Reggae Radio