Stick Figure en tournée
07/11/19 au 21/11/19
Max Romeo en tournée
11/10/19 au 06/11/19
Dub Inc - Millions Tour
10/10/19 au 15/12/19
Clinton Fearon en tournée
08/10/19 au 03/11/19
Tiken Jah Fakoly en concert
17/09/19 au 14/12/19
Sinsémilia
23/11/19 - Paris 18
Linval Thompson et Romeo K
07/11/19 - Montpellier
Dub Station #67
19/10/19 - Paris

Twinke Brothers

Stick Figure

Max Romeo

Showcase King Stone

Clinton Fearon

Dub Inc

Linval Thompsoon

Tairo

TJF

Sinsémilia

Bilan 2013 #1 Roots & New Roots Bilan 2013 #1 Roots & New Roots
24/12/13 - Auteur(s) : Ju Lion, avec la rédaction

La fin de l'année approche à grand pas et vous le savez, c'est la période des rétrospectives sur reggae.fr. Cette année 2013 a de nouveau, quoi qu'on en dise, été riche en sorties d'albums de qualité et évènement mémorables. Cette année, les découvertes sont plutôt venues de l'Europe. Chez nous, la Reggae French Touch a explosé (avec les albums et tournées à succès de Biga Ranx et Naâman) et a révélé d'autres jeunes artistes qui s'expriment dans un anglais plus vrai que nature. La locomotive Dub Inc a par ailleurs marqué le dernier trimestre 2013 et l'école antillaise continue sur son élan d'hyperactivité. Côté Jamaïque, les espoirs d'hier se confirment de plus en plus et la fine équipe Protoje, Kabaka Pyramid, Chronixx, Iba Mahr et consorts commence à s'imposer. Si on est tenté de la comparer à la génération one drop du début des années 2000, il ne faut cependant pas oublier que cette dernière génération était caractérisée par la prédominance de certains producteurs qui arrivaient à transformer en or tout ce qu'ils touchaient. Et si cela n'est pas le cas avec cette plus jeune génération, celle-ci arrive quand même à toucher le public et se fait de plus en plus présente dans nos contrées européennes.

Le retour sur 2013 proposé se fera en plusieurs parties et se veut, comme d'habitude, non une liste exhaustive mais un panorama des évènements musicaux qui ont marqué la rédaction. Ainsi, en attendant les Victoires du Reggae 2014©, que nous lancerons pour la 10ème année consécutive avec nos nombreux partenaires à la mi-janvier prochain, nous vous proposons de revenir sur l'année 2013 avec une partie #1 consacrée au roots/nu roots, une partie #2 dévolue au dancehall, ainsi qu'une partie #3 consacrée au reggae hexagonal, kreyol et au dub.

BILANS 2013
Lire la PARTIE #1 ROOTS & NEW ROOTS
Lire la PARTIE #2 DANCEHALL
Lire la PARTIE #3 FR, KREYOL, AFRICAIN, DUB etc


PARTIE #1 ROOTS & NEW ROOTS


ALBUMS


* Lion D   : «   Bring Back The Vibes   » (Bizarri Records) > L’Italien d'origine nigériane avait déjà sorti quelques singles remarqués, mais cet album le place définitivement comme l'un des artistes européens majeurs de la nouvelle scène. Habile mélange de vibes d'antan et de modernité, ce «   Bring Back The Vibes   » est une belle réussite.



* Sizzla   : «   The Messiah   »    (VP) > Juste le 70ème album de Sizzla   ! Un opus sans dancehall aux vibes très positives avec quelques big tunes il faut bien l'avouer. Comme d'hab, le singjay donne dans la diversité et perd parfois en efficacité, mais on reste très satisfaits au vue des sorties moyennes auxquelles il nous avait habitués ces dernières années. Kalonji en perte de vitesse   ? Pas tant que ça finalement   !

* Protoje   : «   The 8 Year Affair   » (Don Corleon) > Le représentant N°1 du «   reggae revival   » transforme l'essai avec ce deuxième album à la couleur particulière. Une ambiance «   Sly & Robbie   » et «   Black Uhuru   » se dégage indéniablement des 14 tunes terriblement bien produits par Don Corleon, déjà aux commandes de «   The 7 Year Itch   ». On ne change pas une équipe qui gagne   !



* Matthew Mc Anuff   : «   Be Careful   » (Chapter Two) > L'album posthume de la voix angélique qui avait secoué la France entière avec son hit roots «   Be Careful   ». Quel autre titre aurait-on pu donner à cet opus, lui qui résonne comme un tragique et émouvant présage   ? Chapter Two nous a offert un beau cadeau en sortant 11 nouveaux titres inachevés mais témoins d'un réel talent.

* Winston Mc Anuff & Fixi : « A New Day  »   (Chapter Two) > Et c'est toujours dans la famille McAnuff qu'il fallait rester pour l'autre sortie émouvante de l'année, celle du père de Mathew, Winston, avec Fixi et leur formidable «  A New Day  » qui, bien que s'écartant quelque peu du reggae pour aller fleurter avec le maloya, ont commis un album que même les médias généralistes ont encensé  !

* Alborosie   : «   Sound The System   » (VP) > Difficile d'être déçu par Alborosie. L'homme continue avec sa recette infaillible   : recycler le rub-a-dub d'antan à sa sauce. Efficacité suprême   ! Avec un son bougrement soigné et une identité à toute épreuve, «   Sound The System   » impose déjà les nouveaux classiques de l'Italien qui ne cessent de s'enchaîner depuis plus de 5 ans.



* Bitty McLean   : «   The Taxi Sessions   » (Taxi Records) > Souvent trop sous-estimé, Bitty McLean révèle une fois de plus qu'il est l'une des plus belles voix du reggae moderne. Son secret   ? Il ne donne pas dans le moderne justement. Rub-a-dub, lover's, conscious... Bitty ne se limite pas à un style et sublime les riddims de Sly & Robbie, toujours aussi efficaces.

* Shaggy   : «   Out Of Many One Music   » (Ranch Entertainment) > Les riddim twins pouvaient justement se targuer cette année de plusieurs réussites, puisqu'ils étaient également aux manettes du dernier et magnifique album de Shaggy  , composé principalement de featurings, à commencer par Beres Hammond sur le «  Sitting and Watching  » de Dennis Brown pour le hit   «  Fight This Feeling  ». Un album à écouter et réécouter et qui restera sans doute dans les annales.

* Milton Henry   : «   Branches And Leaves   » (Iroko Records)  > Le label français Iroko va chercher le producteur espagnol Roberto Sanchez qui lui va chercher le chanteur jamaïcain Milton Henry pour enregistrer au studio new-yorkais Wackies   ! Une collaboration internationale qui aboutit à un bijou de reggae comme on n'en fait plus. Roots will never die   !



* Kabaka Pyramid   : «   Lead The Way   EP   » (Bebble Rock Music) > Quand Kabaka sort un EP, il est composé de 13 titres   ! Autant dire que c'est un album complet que le Jamaïcain nous offre en rassemblant quelques-uns de ses meilleurs singles de l'année enrichis de nouveaux titres. L'espoir que l'on voyait en cet artiste l'année dernière s'est révélé. Kabaka Pyramid est lancé   !

* Sebastian Sturm & Exile Airline   : «   A Grand Day Out   » (Soulbeats Records) > Orchestrés par les jamaïcains Sam Clayton Jr et Stephen Stewart, le dernier album du crew allemand est une vraie réussite. Un album et des lyrics solaires posés sur des riddims diverses (roots, mento, ska).




* Captain Sinbad   : «   Reggae Music Will Mad Unu   » (Maximum Sound) > Le label de Frenchie fêtait ses 20 ans cette année et nous proposait de ressusciter une icône des dancehalls yardies dans les années 80  ; une idée osée mais payante à l’heure où la mode est à «  recycler  » le son d’antan pour en faire des hits d’aujourd’hui.

* The Skints  : «  Part & Parcel  » (Soulbeats Records) > En parlant d'utiliser les techniques anciennes pour produire un son original, les anglais The Skints nous séduisaient aussi cette année. C'est le producteur Prince Fatty qui a réussi à dévoiler ces héritiers des Specials et de la scène punk reggae britannique, quatre multi instrumentistes de grand talent.

Autres albums remarqués   :
* Meta and the Cornerstones «  Ancient Power  » (VP)
* Beres Hammond   : «   One Love, One Life   » (VP)
* Jah Rain  : «  Rising Up  » (149 Records)
* Morgan Heritage   : «   Here Come The Kings   » (VP)
* Junior Kelly   : «   Piece Of The Pie   » (AL.TA.FA.AN.)
* Chezidek   : «   The Order Of Melchezedik   » (JahSolidRock)
* Junior Yellam   : «   Turn Up The Sound   » (Green & Fresh)
* Trinity   : «   Eye To Eye   » (Irie Ites)
* Lutan Fyah   : «   Life Of A King   » (Grillaras Production)
* Raphael   : «   Mind vs Heart   » (Irie Vibrations)
* Luciano   : «   The Qabalah Man   » (AL.TA.FA.AN.)
* Etana  : «  Better Tomorrow  » (VP)
* Jah Defender  : «  Rastaman Rise  » (7 Seals Records)
* Mathew Nya  Dub Band: «  Humble Lion  » (Mathew Nya)
* Norris Man  : «  Much More To Life  » (Tiger Records)

* Kiddus I  : «  Topsy Turvy World  » (Rubin / La Baleine)

* Patrice  : «  The Rising of the Son  » (Because)

* Gentleman  : «  New Day Dawn  » (Universal)

* Jahcoustix  : «  Frequency  » (Irievibrations Records)
* Bryan Art  : «   Bryan Art  » (AL.TA.FA.AN.)

* U Brown meets The Grinders «  Let's Keep On Jammin  » (Down the Bush)
* Dubheart «  Mental Slavery  » (Karnatone Records)
* Jim Murple «  Take Your Flight, Jim !  » (J2M Associés)
* Vernon Maytone «  On the right track  » (Juno Records)
* Set Up Shop  (compilation Ghetto Youths International)

Et côté compilations et autres objets exceptionnels, on aura retenu cette année encore l'effort renouvelé de VP de nous proposer des coffrets toujours aussi beaux  avec notamment la collection Anthology qui a accueilli cette année Barrington Levy («  Sweet Reggae Music  »  ), Yellowman («  Young Gifted & Yellow  »), The Mighty Diamonds («  Pass The Knowledge  ») et Eek-a-Mouse («  Eek-Ology  »). Les compilations The Ladie’s at Joe Gibbs et Dub Rockers Vol.1 doivent aussi être cités. On retient bien sûr aussi la compilation «  The Bombist vol.4  » de Bost&Bim, la compilation «  Before Reggae 1951 – 1962  » sortie chez No Direction Home, «  Reggae Festival  » chez Believe, «   Irie Feelings  » chez Undisputed Records et enfin, la compilation «  20:20  » de Maximum Sound qui, comme expliqué plus haut, fêtait ses 20 ans en 2013  !


REVELATIONS ET ATTENTES


Cette année donc et comme nous l'indiquions en introduction, les découvertes sont plutôt venues de l'Europe. La «   Reggae French Touch   » s'est révélée (cf notre dossier consacré à la Reggae French Touch et la PARTIE #3 de notre bilan de l'année). L'Italien Raphael nous aura également particulièrement séduits avec son album «   Mind vs Heart   ». Judah Brownny, ghanéen installé depuis 2 ans en France a quant à lui gagné le Farwest Reggae Contest au Mans et c'est le label français Irie Ites qui le prend à présent sous son aile. A suivre donc  !

Côté Jamaïque, les découvertes pures se situent plus du côté des filles cette année, à commencer par Tessanne Chin qui aura fait vibrer la Jamaïque toute entière en remportant l'émission The Voice aux Etats-Unis, s'ouvrant ainsi directement les portes de l'international. Il faudra sans doute plus de temps à la talentueuse Shuga pour se faire connaître chez nous, mais ses prestations régulières sur les séries de Penthouse Records et Vikings Production prouvent qu'il s'agit bien d'une artiste à surveiller. Chez les hommes, c'est Exco Levi qui nous a le plus marqués cette année. Présent sur un bon nombre de séries jamaïcaines, ce chanteur au style proche de Romain Virgo ne demande qu'à être entendu sur un album   !



Parmi les albums attendus en 2014, Reggae.fr trépigne d'impatience de découvrir le nouvel effort de Stephen Marley, «   Revelation Part 2, The Fruit of Life   ». Un single dévastateur en featuring avec Damian et Spragga Benz a été dévoilé cette année et laisse augurer du très très bon   !



Stephen Marley serait d'ailleurs derrière un projet d'album pour Buju Banton. On sait qu'il avait fait enregistré Buju lors de sa liberté conditionnelle accordée en 2011 avant son procès. 2014 nous révélera peut-être une belle surprise de ce côté-là...


RIDDIMS


Un domaine que les amateurs de sound systems et de galettes connaissent bien. Voici un petit panorama des riddims qui nous auront marqués cette année! Retrouvez les meilleurs séries toute l'année en rubrique news ou dans notre rubrique dédiée  !

* Worldwide Love Riddim (Flash It Records)  : Le début d'année était marqué par le World Wild Love Riddim qui, bien que sortant à la toute fin de l'année 2012, aura fait parler de lui, notamment grâce à la tune de Kabaka Pyramid sur cette série produite par nos amis toulonnais Flash It  !

* Heartwarming Riddim (Dub Akom)   : Les Français de Dub Akom ont choisi la bonne date pour sortir leur riddim new roots lover   : le 14 février, jour de la St Valentin. On y retrouve le hit de Turbulence «   See The Mothers Cry   » et des artistes habitués du label comme Chezidek, Pressure, Ras McBean ou Million Stylez.

* Scriptures Riddim (Don Corleon)   : Du bon Don Corleon comme on l'aime. Un one drop lover où Duane Stephenson et Jah Vinci signent de véritables big tunes avec respectivement «   To The Lord   » et «   Nice Again   ». On note aussi les présences de T.OK., Jah Cure, Chronixx et Morgan Heritage   !



* Simple Riddim (7 Seal Records)  : On n'arrête plus le label d'Herbie Dan et Tiwony qui nous présentait cette année le Simple Riddim avec Difanga, Jah Mason, Apollo J, Tiwony, Jah Defender, Khari Kill, Zebulun De Counselor, Boubou, Princess Menen feat Redlyte, King-I et Saakharim.

* Rootsman Riddim (Overstand Records)   : L'un des riddims qui incarne le mouvement actuel en Jamaïque. Entre new roots et rub-a-dub, la série accueille le hit «   Here Comes Trouble   » de Chronixx et une prestation remarquable de Tarrus Riley. Les autres révélations sont là aussi  : Jah9, Iba Mahr et Jesse Royal. On ne s'y trompe pas   !

* Murda Dem Riddim (Irie Ites)   : Tracklist trop court. Seulement 2 tunes... Mais 2 big tunes   ! Les Français d'Irie Ites déterrent une version du «   Hot Milk   » made in Channel One et nous livrent 2 cuts meurtriers qui tournent dans les sound systems   : «   Murda Dem   » de Spectacular et «   Genocide   » de Barrington Levy et Trinity.



* Inna Rub A Dub Style Riddim (John John)  : John John, le fils de King Jammy's, présentait cet instru en septembre, que les fans d'Alborosie reconnaîtront puisqu'il s'agit du riddim du terrible single "Play Fool To Catch Wise". Au programme sur cette grosse instru : Sizzla, Chronixx, Tarrus Riley, Michael Rose, I-Octane et deux duos inédits : Bounty Killer & Jah Cure et Chuck Fender & Junior Reid !

* Shango Riddim (149 Records)  : Nos big partenaires niçois 149 Records nous proposaient le Shango Riddim. Comme d'habitude une bête de riddim new roots, featuring pour l'occasion Anthony Que, Lutan Fyah, Tosh 1, Queen Omega, Ras Mac Bean, Jah Rain, Charly B, et Kush I.

* Number One Station Riddim (Pull Up My Selecta   !)   : Frenchie figure systématiquement dans le Best Of d'une année. Et en 2013 c'est Old Fashion Way pour le producteur français qui ressuscite Captain Sinbad (comme rappelé plus haut) sur cette série et invite ingénieusement Mr Vegas, Randy Valentine ou encore Macka B.



* Dancing Machine Riddim (Evidence Music)   : L'association des Suisses de Little Lion Sound et Derrick Sound accouche du label Evidence Music qui sort ici sa première série. Un énorme recut du «   Dancing Machine   » de Wayne Smith qui nous ressert son tube ainsi qu'un nouveau tune. Prestations explosives de Skarra Mucci, Spectacular, Brother Culture ou encore Echo Minott   !

* Fight It Riddim (Greenyard Records)  : Le label de Zigo (batteur de Dub Inc) a offert ce riddim dans le cadre de la Dub Inc Summer Tape que le groupe distribuait l'été dernier à ses fans. Issu du titre éponyme de Tony Curtis, Greenyard y a invité Sugar Roy & Conrad Crystal, Jah Mason, Reggae Rajah, Ras Muhamed, Fyah T et Natural Black.
 
* Militancy Riddim   (Overstand Records)   : Encore une grosse série signée Overstand Records qui impose une nouvelle fois son style new rub-a-dub. On y retrouve le dernier hit en date de Protoje, «   Resiste Not Evil   », et les autres youths sont là avec Iba Mahr, Kabaka Pyramid ou Jesse Royal. Chezidek et Jah Cure sont aussi de la partie. Du lourd   !


 
Autres riddims remarqués   :
* Corner Shop Riddim (21st Haplios)   : Christopher Martin, Romain Virgo, J-Boog, Richie Stephens, Cecile, Collie Buddz, Jah Vinci...
* Gyal Season Riddim (Bambino Music)   : Busy Signal, Romain Virgo, Etana, Tanya Stephens, Joe Lickshot, Spragga Benz...
* First Riddim (Roots Survival)   : Luciano, Turbulence, Solo Banton, Cutty Ranks, General Levy, Macka B...
* The Grass Root Riddim (Bread Back Productions)   : Sizzla, I-Wayne, Lutan Fyah, Louie Culture, Delly Ranx, Lukie D...
* Honey Pot Riddim (Silly Walks Discotheque)   : Lutan Fyah, Chronixx, Kabaka Pyramid & Exco Levi, Jah9, Torch, Daville, Ginjah...
* Another Dollar Riddim (Penthouse Productions)   : Romain Virgo, T.O.K., I-Wayne, Jimmy Riley, Busy Signal & Tessanne Chin, Duane Stephenson & Exco Levi...
* Impossible Riddim (Bizarri Records)   : Skarra Mucci, Lion D, Raphael, Blackout JA...
* Free Spirit Riddim (Notnice Records)   : Turbulence, Daville, Million Stylez, Exco Levi, Jah Vinci, Khago, Da Professor...
* Street Of Gold Riddim (Penthouse Records)   : Busy Signal, Romain Virgo, Shuga, Exco Levi, Duane Stephenson, Ikaya...
* Bun Dem Riddim (Dreadsquad)   : YT, Perfect, Raphael, S'Kaya, Blackout JA, Thai Stylee...
* You've Been Bad Riddim (Reality Shock)   : Errol Dunkley & Daddy Freddy, Million Stylez, Deadly Hunta, Louie Culture, Norrisman...
* In Transit Riddim (Notice Production)   : Chezidek, Konshens, Sizzla, Jah Cure, I-Octane, Iba Mahr, Chuck Fender, Christopher Martin...
* Freedom Rockers Riddim (Heartical)   : David Hinds, General Levy, Joseph Cotton, Zareb, Carlton Livingston & ASM...
* Baby Mother Riddim (Vikings Production)   : Romain Virgo, Iba Mahr, Loyal Flames, Shuga, Torch, Exco Levi...


EVENEMENTS


Cette année, la France entière a dansé dans les concerts en assistant aux tournées des grands comme Max Romeo, Capleton, Don Carlos ou encore Johnny Clarke et Horace Andy. Mais c'est bien la capitale qui aura eu droit aux exclus   ! Arka Productions  a en effet produit quelques concerts inédits à Paris comme Cornell Campbell et Misty In Roots au New Morning, Half Pint au Petit Bain et surtout Black Roots qui aura rempli le Cabaret Sauvage contre toute attente au tout début de l'année. Le Cabaret Sauvage aura d'ailleurs été le théâtre de magnifiques soirées en 2013. Les Rub A Dub Party de Soul Stereo s'y sont imposées petit à petit comme des rendez-vous mensuels de référence et les grands noms du sound system mondial sont venus y célébrer des anniversaires en grande pompe   : David Rodigan pour Party Time et Mighty Crown pour Dance Soldiah. On se souvient aussi du superbe plateau pour les 25 ans du Ragga Dub Force dans cette salle, et celui qui rassemblait Ken Boothe, Johnny Osbourne et Lone Ranger backés par le Homegrown Band en avril. Johnny Osbourne ne semble lui plus quitter la France puisqu'il a effectué plusieurs tournées cette année en live ou en sound system et est même revenu au Cabaret Sauvage lors de deux jours d'anthologie qui regroupaient Sizzla et une nuit Taxi Gang avec Osbourne donc, mais aussi Michael Rose et Bitty McLean accompagnés par Sly & Robbie. Du très beau monde également présent au Garance Reggae Festival qui fut cette année l'une des éditions les plus réussies avec le retour de John Holt pour sa deuxième prestation en France, les exclus telles que les Tamlins, Stranger Cole, Everton Blender ou Konshens qui côtoyaient des poids lourds grand public comme Naâman, Dub Inc, Steel Pulse ou Ky-Mani Marley. Busy Signal nous a également honorés de sa présence dans les deux grands festivals français qu'il avait manqués l'année dernière. Malgré cela, il n'aura toujours pas joué au Reggae Sun Ska qui s'est vu obligé d'annuler le premier jour du festival à cause de la météo. Une annulation qui vient entacher une édition tout de même très réussie grâce à une programmation éclectique allant de Sinsemilia à Ijahman Levy en passant par Ska-P, Barrington Levy ou Turbulence et Warrior King, sans oublier Yaniss Odua qui clôturait le festival sous les couleurs de «  Rouge Jaune Vert  ». La jeune génération «   reggae revival   » a également posé ses valises chez nous cette année à l'image de Chronixx, passé rapidement par Paris et Le Havre, et surtout de Protoje avec sa tournée marathon qui aura révélé tout son potentiel grâce à la présence de son groupe The Indiggnation pour la première fois en France. On n'oublie pas non plus le Raggamuffin Revival Tour qui a su rassemblé un public enchanté autour de Naâman, Soom T, Skarra Mucci et Papa Style  ! L'année 2013 aura enfin vu l'émergence d'un nouveau festival en Franche-Comté  : le No Logo Festival, qui a su pour une première édition rassembler 19 000 personnes  !


DISPARITIONS


L'année 2013 aura aussi connu son lot de malheurs. Hommage est donc rendu à ses disparus  :

* Trevor Roper   : Le chanteur et guitariste du groupe Chalice s'est éteint le 2 janvier à Chicago des suites d'un cancer contre lequel il se battait depuis plusieurs années. Chalice s'était formé dans les années 80 en Jamaïque, mais n'a jamais vraiment réussi à s'imposer internationalement malgré quelques hits dans son pays d'origine comme «   Good To Be There   » ou «   I'm Trying   ».



* Harry J   : L'un des producteurs majeurs de la Jamaïque. Propriétaire du studio qui portait son nom, Harry J luttait depuis longtemps contre un important diabète qui l'emporta le 6 avril dernier. Harry J est connu pour ses hits tels que «   The Liquidator   » ou «   Young Gifted And Black   » et surtout pour avoir enregistré les plus grands albums des Wailers, de «   Catch A Fire   » à «   Rastaman Vibration   ». Il était âgé de 68 ans.

* Cedric 'Im' Brooks   : The Skatalites, Mystic Revelation Of Rastafari, The Light Of Saba... Des noms de groupes mythiques auxquels Cedric 'Im' Brooks a largement contribué avec son saxophone. Un arrêt cardiaque aura eu raison de lui le 3 mai 2013. L'homme avait également accompagné les plus grands chanteurs yardies, de Burning Spear à Dennis Brown, en passant par Hugh Mundell ou Culture.

* Dan "Gorgon" Moustin  : Un des bassistes les plus talentueux de la scène reggae française s'est éteint en août. Musicien depuis les années 80, il avait dans les années 90 joué avec plusieurs groupes et tourné en Martinique, avant de rejoindre Baobab en 1996. En 2000, il créé avec ses compères le 21st Century Band puis en 2002, un second backing band baptisé « Homegrown » par Horace Andy, avec qui ils enregistreront un album et tourneront partout dans le monde pendant 5 ans. Dan Gorgon avait aussi produit avec le Homegrown Band des artistes tels qu'Omar Perry, fils de Lee "Scratch" Perry, et participait avec le groupe à de prestigieuses tournées, backant les plus grands du reggae.


* Prince Jazzbo   : L'un des deejays les plus célèbres de Studio One disparaissait en septembre dernier à l'âge de 62 ans des suites d'un cancer. Avec des hits comme «   Crab Walking   » et des clashes musicaux légendaires contre I-Roy, Jazzbo avait marqué les esprits de tous les amateurs de roots foundation. Il avait encore démontré ses capacités à enflammer un sound system lors du Garance Reggae Festival 2011 en France.




* Patrick 'Roach' Samuels   : Le producteur de dancehall jamaïcain meurt assassiné le 15 septembre 2013. Quelques jours après, la police ira même jusqu'à soupçonner Vybz Kartel d'avoir commandité le meurtre depuis sa cellule. Roach avait d'ailleurs donné le hit «   Emergency   » à Kartel en 2005 sur le «   Siren Riddim   ». Sa dernière grosse production date de 2012 avec le «   Overproof Riddim   ».

* Lloyd Robinson   : Le mythique «   Cuss Cuss   » c'était lui. Lloyd Robinson est en effet le premier à avoir enregistré ce titre pour Duke Reid en 1969, plus de dix ans avant qu'Horace Andy n'en fasse un hit. Le chanteur nous a quittés le 5 novembre après un coma dont on ignore toujours l'origine. Lloyd s'était également illustré au sein du groupe The Tartans et du duo Lloyd & Devon.



* Kenneth Hoo Kim   : Sale temps pour les producteurs en 2013. L'un des quatre frères Hoo Kim, propriétaires du studio Channel One, s'est éteint le 3 octobre des suites d'un cancer du poumon. Il avait commencé à produire dans les années 80, dix ans après que ses frères aînés Paul et Joseph aient ouvert le légendaire studio.

* Tony Brevett   : Le frère de Lloyb Brevett (bassiste des Skatalites décédé l'année dernière) était aussi l'un des membres fondateurs du trio The Melodians. Il s'en est allé au mois d'octobre et laisse derrière lui Trevor McNaughton seul survivant du mythique groupe dont le tube «   Rivers Of Babylon   » résonne encore à travers le monde.

* Junior Murvin   : Âgé de seulement 64 ans, Junior Murvin ajoute son nom à la liste des artistes partis trop tôt. Ses problèmes de santé (diabète et hypertension) l'ont emporté le 2 décembre. Sa voix de falsetto avait notamment accouché du tube international «   Police And Thieves   », produit par Lee Perry. Une des pertes les plus émouvantes de 2013.



* Faybiene Miranda : La poétesse américaine reste un des talents obscurs du reggae roots. Quelques rares titres comme "Prophecy" et "Destiny" produits par Jack Ruby ont pourtant fait frémir les plus ardents collectionneurs de vinyles. Elle s'est éteinte le 20 décembre 2013.


CULTURE


Nous vous proposons de clôturer ce premier dossier consacré à l'année 2013 avec un peu de culture, car le reggae et la culture qui l'entoure ont la chance d'être soutenus par des intellectuels et écrivains qui prennent le risque, chaque année, de produire des œuvres littéraires ou de traduction qui, sachons-le, souffrent comme le disque de la crise en termes de vente  ! Nous suggérons donc la découverte ouvrages suivants  :

* «  Bob Marley & The Wailers 1973-1976  » de Jérémie Kroubo Dagnini et Lee Jaffe
L'écrivain français et spécialiste de la musique jamaïcaine, Jérémie Kroubo Dagnini (lequel a également sorti Vibrations Jamaïcaines l'année dernière et traduit la biographie de Lee Perry par David Katz intitulée "Lee "Scratch" Perry: People Funny Boy") a sorti, toujours chez le même éditeur (Camion Blanc) un livre d'entretien avec l'Américain Lee Jaffe, ancien harmoniciste des Wailers au début des années 70. Sobrement titré «  Bob Marley & The Wailers 1973-1976  », l'ouvrage promet des anecdotes hors du commun, notamment autour de la réalisation de l'album "Legalize It" de Peter Tosh, produit en partie grâce à un deal international de ganja ! Une histoire complètement inédite parmi d'autres exposées dans ce livre enrichi de nombreuses photos jamais publiées, dont nous vous proposons de lire quelques bonnes feuilles dans notre rubrique dossiers !

* «  Rastafari, de la révélation à la révolution  » de Jakes Homiak et Boris Lutanie
Coécrit par l’anthropologue Jakes Homiak et Boris Lutanie, "Rastafari, de la révélation à la révolution" vous propose de dépasser les clichés habituellement véhiculés sur la culture Rasta.   Ce livre s’ouvre sur la période de gestation du mouvement Rasta et sur le destin improbable d’une bible noire : The Holy Piby. Vision du monde, mode de vie, spiritualité libre, Rastafari s’enracine dans une histoire riche et complexe qui se révèle le plus souvent mésestimée. «  Rastafari, de la révélation à la révolution  » est paru aux Éditions Joffrain Garin et est notamment disponible à la boutique rastafrica. Il ravira les amateurs de culture rasta. Vous pouvez découvrir un entretien avec l'un des co-auteurs, Boris Lutanie, professeur de lettres-histoire et par ailleurs auteur de deux livres sur le sujet (Introduction au Mouvement Rastafari (1999) et Jah Rastafari, Abécédaire du mouvement Rasta (2002) dans notre rubrique dossiers.

* «  Le Couronnement de Hailé Sélassié I  » de JC Miséma
C'est Roots & Culture qui a présenté cet ouvrage cette année, sous-titré «  La loi africaine des Patriarches qui précédèrent Moïse…, la dimension cosmique de Rastafari  ». Il s'agit là du premier ouvrage francophone sur Rastafari disponible exclusivement en livre numérique, Ebook (images et textes). Il contient 88 pages sur la mystique Rastafari étudiée à travers le prisme historique, théologique et astrophysique. L’auteur rappelle la splendeur des temps anciens de l’Afrique, et sa religiosité qui prélude à tout et qui connait son aboutissement historique à travers le règne de Hailé Sélassié I.

* «  Ma Vie et les Progrès de l’Ethiopie de 1892 à 1937, Hailé Sélassié I  » de Pascal "Mawuli" Macé
Achevé dans les années 90 après de longues années de travail et de recoupements entre les versions anglaise et amharique et la Bible, l'écrivain a décidé d'auto-éditer ce livre. Il s'agit de la traduction de l'autobiographie de Hailé Sélassié.

BILANS 2013
Lire la PARTIE #1 ROOTS & NEW ROOTS
Lire la PARTIE #2 DANCEHALL
Lire la PARTIE #3 FR, KREYOL, AFRICAIN, DUB etc

publicité
commentaires
... aucun commentaire ...

2.4/5 (49 votes)

  • Currently 4.00/5
4.0/5 Evaluation Reggae.fr
Alborosie

Le coeur du reggae est la Jamaïque, mais cette musique est ouverte à tous, ...
09/03/15 - Roots

Alborosie ft Chronixx - Contradiction

Décidément ce vendredi aura été prolifique en termes de clips ! C’est Alborosie qui nous gâte ...
16/11/18 - Clip

Alborosie & Raging Fyah - The Unforgiven

Il fallait oser reprendre Metallica en reggae... Alborosie l'a fait et avec brio de ...
27/09/18 - Clip

Reggae Radio