Clinton Fearon en tourée
08/10/19 au 03/11/19
Tiken Jah Fakoly en concert
17/09/19 au 14/12/19
Taïro en tournée
22/06/19 au 15/12/19
GENERAL TCHEFARY
20/09/19 - ABIDJAN ZONE 4
ParisTown #12
21/09/19 - Paris
Bal Jamaïcain - Guest Furybass
20/09/19 - Châteauneuf-de-Gadagne (84)
Dub Station #67
19/10/19 - Paris

TJF

Clinton Fearon

Bal jamaïcain

Paris Town

Dub Statioon

Showcase King Stone

Tairo

Parker PLace

Bilan 2014 #2 Dancehall Bilan 2014 #2 Dancehall
23/12/14 - Auteur(s) : Nounours, avec la rédaction

L’année 2014 aura mis un peu de temps à démarrer côté dancehall, avec des hits moins évidents par rapport aux années précédentes, mais nous réservait tout de même quelques belles surprises ! 

BILANS 2014
Lire la PARTIE #1 ROOTS & NEW ROOTS
Lire la PARTIE #2 DANCEHALL
Lire la PARTIE #3 FR, KREYOL, DUB


 

 

PARTIE #2 DANCEHALL

Les fans du genre ont notamment pu constater cette année un retour au son old school, en témoigne des singles comme « 80’s style » d'Aidonia qui se pose sur le Golden Hen, et les différentes séries reprenant des riddims classiques.


ARTISTES

Après un long feuilleton judiciaire, Vybz Kartel était condamné à la prison à perpétuité au mois d’avril. On ne sait pas trop si l’artiste enregistre ou non en prison, mais une chose est sûre : son incarcération ne l’empêche pas de continuer à régner ! Il fallait encore compter sur lui cette année  avec des sons à la pelle. Et si ces sorties ne sont pas toujours de qualité égale, elles trouvent toujours leur place dans le cœur et les oreilles de fans. Parmi ses hits de l’année, on retiendra « Miami Vice Episode », « Happy Pum Pum », « Mek Di Star Shine », « Faith » …  On a aussi assisté aux premiers pas artistiques de deux de ses fils, qui forment « Pg13 ».

I-Octane était quant à lui sur tous les fronts cette année : il a défendu son album reggae « My Journey », posé sur plusieurs séries new roots, mais n’a pas oublié pour autant de lâcher des bombes dancehall sur beaucoup des riddims de l’année. Octane a durci le ton, délaissant quelque peu les gyals tunes pour des sons plus « bad man », et ça a donné des big tunes comme « What A Way We Shatting », « Dem A Freak », « Don’t Give A Fuck », « Teeth And Lip » …



Belle année également pour Assassin aka Agent Sasco, qui s’est particulièrement illustré sur les riddims old school qui lui vont à ravir, comme sur  l’énorme « Sekkle and Cease ». On retiendra des titres comme  « Hear Mi Nuh Greatest », « Give Thanks », « Talk To Much », “Badman Thing” …



Mavado, toujours chez les américains de We The Best Music Group, nous rappelait cette année encore qu’il est fait pour les riddims jamaïcains et se montrait très convainquant sur plusieurs productions avec « Ben Ova », « My Own », « Paypa », « The Truth », « Nuh trust Fren », « Clear Di Way » …

Même s’il s’est quant à lui fait plutôt rare sur les séries dancehall, on pouvait toujours compter sur Busy Signal, qui n’en finit plus de nous démontrer qu’il sait et peut tout faire, des gyals tunes efficaces comme « Gyal Yuh Good » aux reprises de hits africains comme « Professionally » ou « Bou Yah » en passant par les clins d’œil à des légendes jamaïcaines dans « Money Flow/Greetings ». Il s’est aussi contenté de temps en temps de faire du dancehall actuel comme sur « Wet Spliff », et on adhère aussi. 



Retour en force de Demarco qui signait dès le mois de mars un des hits dancehall de l’année, «Good Book » ! Le chanteur s’est bien fâché contre Konshens sur « Lime Ship », et il n’aura pas oublié non plus de faire bouger les femmes avec “Bad gyal anthem”, et surtout « Puppy Tail », un phénomène qui aura fait parler de lui.



Bilan en demi-teinte pour Konshens, occupé à travailler sur son nouvel album et en tournée. Il aura laissé sa trace musicale cette année avec « Don Daddy », « Care Zero » ou encore « Caribbean Party ». L’année n’aura pas été totalement rose pour lui, avec le jeune Masicka qui a quitté son label Subkonshus quelques mois après sa signature, accusant en gros Konshens d’être une victime suite à une embrouille en soirée, puis Demarco de le clasher assez violemment ...

Parmi les clashs recensés cette année, on compte quelques échanges peu cordiaux entre Mavado et Bounty Killer (qui réaffirmait par ailleurs son statut de légende dans un duo avec  Beenie Man, « Legendary »),  Masicka et le crew d’Aidonia, ou encore Gage (véritable phénomène en Jamaïque) et Tommy Lee qui s’affronteront au Sting. On note aussi un certain acharnement contre Alkaline, clashé par plusieurs artistes dont Tommy Lee et Gage mais qui continue sereinement son bonhomme de chemin avec des titres comme « Sheg Up », « How It Feel », « In The World » …

Chez les femmes, Spice a profité toute l’année de l’immense succès de « So Mi Like It », posé sur le Boom Box Riddim de Notnice Records fin 2013, et a enfoncé le clou avec un featuring avec Vybz Kartel, « Conjugal Visit », dont le clip a récolté presque 2 millions de vues en un mois ! Ces titres sont réunis sur son EP, avec également le très réussi « Like A Man ».



Une autre artiste féminine à avoir bénéficié d’une collaboration avec Kartel est J Capri avec « Mamacita ». Elle a aussi marqué l’année avec quelques titres comme « Reverse It » ou « Boom and Bend Over ». 

Mentionnons aussi le phénomène Gully Bop : en quelques semaines à peine, un homme de 50 ans, qui avait enregistré quelques morceaux au début des années 90 sous le nom de Country Man avant de retomber totalement dans l’oubli, est devenu une véritable star sur Internet grâce à des vidéos freestyle et une poignée de sons. L’engouement est tel qu’il a été programmé au Sting … Ah, ces jamaïcains !

Du côté des artistes évoluant plutôt en Europe, le britannique Stylo G, déjà une star en Grande-Bretagne, s’est largement démarqué, et pour cause puisqu’il a remporté le MOBO Award du meilleur artiste reggae ! Il reste peu connu chez nous malgré quelques big tunes à son actif. Cette année, ce sont principalement les singles ''Move Back'', ''Tun Up'' (avec Bunji Garlin) ou encore le remix de ''Easy To Love'' de Maxi Priest qui auront fait parlé de lui. Le Summerjam ne s'était pas trompé en le programmant pour la première fois cette année !

Le jamaïcain exilé en Allemagne, Skarra Mucci, sortait pour sa part l’album terriblement efficace, « Greater Than Great ».

ALBUMS

* Ward 21 - Still DisturbedLes trois compères de Ward 21 nous régalaient dès le mois de janvier avec leur cinquième album ! Une totale réussite, un concentré de dancehall authentique et moderne comme on n’en avait plus entendu depuis longtemps !



* Wayne MarshallTru Colors : 
Wayne Marshall commençait lui aussi l’année avec la sortie de son nouvel album, entièrement produit par Damian Marley et qui accueille de nombreux invités prestigieux comme Bounty Killer, Capleton ou Tarrus Riley ! L’opus contient notamment « I Know », l’énorme « Go Hard » avec pas moins de six gros artistes en featuring, et « Stupid Money » featuring Agent Sasco.

* Popcaan – Where We Come From
: L’ancien protégé de Vybz Kartel vole depuis parfaitement de ses propres ailes et sortait au mois de juin son premier album produit par Mixpak Records et très bien accueilli par les critiques. On y retrouvait entre autres l’excellent « The System » paru en 2012, « Everything Nice » et « Love Yuh Bad ».

* CecileStill Running : Après l'excellent "Jamaicanization" sorti en 2011, Ce’Cile était de retour dans les bacs avec un album bien plus éclectique où elle s’aventure dans le hip-hop, la pop et l’électro mais ne manque pas de livrer quelques titres dancehall solides.

* Lady Saw – Alter Ego : Sortie plutôt discrète pour le nouvel album de la reine du dancehall, paru au mois de novembre et qui réunit des morceaux comme « Pretty Fingers », « Selfie » ou le remix du hit « Heels On » avec Flo Rida.

* Sean Paul  - Full Frequency : La star internationale Sean Paul livrait aussi son nouvel album, qui s’ouvre sur sa combinaison avec Damian Marley, l’énorme “Riot”. Un album équilibré et dans l'air du temps, oscillant entre musique jamaïcaine et styles plus généralistes.

RIDDIMS

Les sonorités « old school » étaient donc à l’honneur, avec des séries reprenant pour certaines des riddims classiques. Parmi eux :
* Nuh Fraid (reprise du Sleng Teng Riddim) [Snow Cone Productions], avec le fameux “Sekkle And Cease” de Sasco.
* Gwaan Bad (reprise du Bruk Out Riddim) [Dj Frass Records]
* Galang  [Galang Records]
* Greatest Creation  [Juke Boxx Productions], avec la reprise de Supercat par Konshens, et l’excellent tune de Tarrus Riley  !
* Elastic [PurpleSkunkz Entertainement], avec deux big tunes de Kartel et un Kabaka Pyramid étonnant !
* Yellow Moon Records ont trouvé un filon et ne l’ont pas lâché avec un riddim décliné en plusieurs versions, et leurs lots de big tunes : Wul Dem, 
Wul Dem Again, à la tracklist  la plus fournie, 
et Christmas Wul Dem.

Enfin, parmi les riddims qui ont marqué l’année, il y en avait finalement pour tous les goûts : tout en douceur, festif ou énervé :
* Good Book [H2O Records]
* Fire Supreme [Armz House]
* Tweety Bird [Head Concussion]



* Work Permit [Yard Vybz Entertainement]
* Sex Mate [Markus Records], avec “Tie Yuh” de Mavado
* Sub Woofer [Horse Shoe Records], avec l’énorme “We Nuh Take Page” de Mad Cobra
* Ebola [UIM Records] qui a secoué cette fin d’année !
* Control [Fire Links], avec un tune bien solide de Cham.
* Drink Up [TJ Records]
* Happy Hour [Chimney Records]
* Punjabi [UIM Records]
* The Bomba [Truckback Records]
* High Life [JA Productions], avec le fameux “Restraining Order” de Ishawna qui règle ses comptes.



* Real Estate [Good Good Productions]
* How It Feel [Dj Frass], avec “Ben Ova” de Mavado, et “How It Feel” de Alkaline (et son clip pour le moins bizarre).

On retient aussi :
* Jump Out [Di Genius Records]

* 7ven [UIM Records], avec une belle intervention d’Alaine

* Black Leather [Seanizzle Records]

* Spitfire [Starstruck Records]

* S5 [Truckback Records]
* Canonn Ball [Master Bling] : avec un Capleton toujours en pleine forme !  

* Evidence [Patron House]

* Lastic And Plastic [Ghetto Lynx Records]

* Feenin [Subkonshus Records]

* Speedometer [Jones Ave]
* War Operations [Armz House Records]

Le Fix Up, prochain riddim de H2O Records s’annonce bien lourd et est très attendu, il devrait sortit dans les jours à venir pour ouvrir le bal de 2015 en beauté …

BILANS 2014
Lire la PARTIE #1 ROOTS & NEW ROOTS
Lire la PARTIE #2 DANCEHALL
Lire la PARTIE #3 FR, KREYOL, DUB


 

 

 

publicité
commentaires
... aucun commentaire ...

1.8/5 (40 votes)

  • Currently 4.00/5
4.0/5 Evaluation Reggae.fr
Reggae Radio