Clinton Fearon en tourée
08/10/19 au 03/11/19
Tiken Jah Fakoly en concert
17/09/19 au 14/12/19
Taïro en tournée
22/06/19 au 15/12/19
Bal Jamaïcain - Guest Furybass
20/09/19 - Châteauneuf-de-Gadagne (84)
ParisTown #12
21/09/19 - Paris
Dub Station #67
19/10/19 - Paris
GENERAL TCHEFARY
20/09/19 - ABIDJAN ZONE 4

TJF

Clinton Fearon

Bal jamaïcain

Paris Town

Dub Statioon

Showcase King Stone

Tairo

Parker PLace

Bilan 2014 #3 Fr, Kreyol, Dub Bilan 2014 #3 Fr, Kreyol, Dub
26/12/14 - Auteur(s) : LN avec la rédaction

Nous continuons notre rétrospective subjective de l'année avec les sorties marquantes originaires de nos territoires français.

BILANS 2014
Lire la PARTIE #1 ROOTS & NEW ROOTS
Lire la PARTIE #2 DANCEHALL
Lire la PARTIE #3 FR, KREYOL, DUB

PARTIE #3 FR, KREYOL, DUB

LES PRODUCTEURS A L'HONNEUR

A titre préalable, rendons hommage au travail, à l'audace, au talent et la persévérance de nombreux producteurs, ingénieurs et multi-instrumentistes français à l'origine de beaucoup de sons, de riddims figurant au sein de nombreux albums, made in France ou non. Ceux-ci n'agissent pas seulement dans l'ombre, et certains ont sorti de beaux projets cette année en leur propre nom. On pense en particulier aux sorties suivantes :

* Bost & Bim "Ladies First (Special Blend)" (The Bombist): Le talentueux duo de producteurs et musiciens Bost & Bim était de retour cette année avec un projet qui lui tenait à coeur depuis un moment. Celui-ci prend la forme d'une série de plusieurs EP intitulée "Special Blend", faisant écho à la diversité de leurs influences, au mélange de styles auquel il nous ont habitués (on pense notamment aux célèbres et excellentes mixtapes "Yankees A Yard") et rendant ainsi hommage aux belles et fructueuses rencontres faites ces dernières années. Honneur aux dames, le premier album de cette série se nomme "Ladies First", rassemblant 6 morceaux reggae originaux (+ 2 remixs et 3 dubs) interprétés par des artistes féminines issues d'autres univers musicaux tel que le jazz, la soul ou la pop. L'opus se révèle frais, éclectique, de grande qualité et plein de découvertes (ou redécouvertes) en compagnie de Rosey, Brisa Roché, Ellen Birath, Mozella, Mariama, Jaqee etc.

* Atili Bandalero "Closed Circuit" (Brigante Records) et "Night Life" feat Joseph Cotton (X-Ray Productions) : Le producteur, beatmaker et dj tourangeau qui monte, Atili Bandalero, aura été très prolifique cette année. Après nous avoir offert l'excellent "Night Life" en compagnie de Joseph Cotton, traversé le monde pour accompagner divers artistes en sound systems, son univers digital unique était déjà de retour en ce dernier mois de l'année avec un album intitulé "Closed Circuit", sorti sur le label indépendant et familial Brigante Records, et faisant figurer des artistes tels que Prendy, Speng Bond, Green Cross, Gappy Ranks mais aussi les compagnons de toujours Joseph Cotton et Biga Ranx.



* DJ Vadim "Dubcatcher" (BBE Records):  On ne l'attendait pas ici mais il a su produire son effet. DJ Vadim avait déjà collaboré avec Big red dans les années 90 et a toujours plus ou moins gravité autour de reggae music, dont il délivre là sa propre interprétation en la mêlant à de la bass music, hip-hop, digital, two-step et boom-bap.

* Nicodrum & friends "Back to Fundehchan" (Tam Tam Productions) : Dans un style très différent, le percussionniste Nicodrum a su réunir une équipe de choc (le duo Bost & Bim, les deux Thomas du duo T’N’T, Guillaume ‘Stepper’ Briard & Didier, le guitariste Kubix, l’ingé-son et riddim-maker Manudigital, le clavier Fayce, Seb et Alex de la formation Tu Shung Peng, le bassiste Mato et Jimmy du Homegrown Band, Fabwise) pour nous offrir un album rassemblant des vibrations calypso, mento, nyabinghi, burru et reggae roots. Une 'immense palette de sons que peuvent apprécier autant les initiés que le grand public. Un magnifique travail.



* The Grinders "Under Arrest" (Down The Bush Records)
: Le duo de producteurs niçois The Grinders nous avait déjà bien plu en invitant U Brown à collaborer en 2013 (collaboration qui avait donné naissance à l'album "U Brown Meets The Grinders"). Cette année, The Grinders ont récidivé pour proposer ce qu'ils font de mieux, du reggae rub-a-dub style revisité à leur sauce, accueillant différentes voix sur des productions inspirées des fondations du reggae mais non moins modernes dans leur manière d'être appréhendées, mélangeant des sons et vibrations parfois hip hop ou dub. On a pu notamment y retrouver des chanteurs tels que Tippa Irie, Abajonai, Lady Ann, Squidly Cole, Ranking Joe etc.

* Chinese Man "Once Upon a Time" (Chinese Man Records) : On ne les présente plus. Leur aura traverse les styles bien au-delà de reggae music mais le projet "'Once Upon a Time'" est à noter. Ce dernier a notamment su réunir Hugo Kant et Wrongtom, Tami & Zubz, Johnny Osbourne, YT & Taïwan MC.

* Flash Hit & Manudigital feat. Papa Michigan "DJ Legend" (Flash Hit Records) : On vous en parlait déjà dans notre bilan #1 Roots & New Roots, l'opus rassemble 6 titres entre rub a dub et reggae digital moderne dont une superbe rencontre avec Yami Bolo. On salue le travail des varois de Flash It et de Manudigital qui permet de nous rendre compte que Michigan n'a rien perdu de son flow ! Notons que le combo de producteurs sera de retour pour une nouvelle collaboration à découvrir dès le mois de janvier 2015. Il s'agira d'un EP avec l'artiste jamaïcain Jah Vinci.



On finit cette première partie en saluant aussi le travail d'Undisputed Records, dont on a bien sûr déjà évoqué l'album "Reggae Loves Soul" dans notre bilan #1 Roots & New Roots, mais également celui de Ruff Gong Recordz avec sa compil "Dancehall I-Wah", celui de 149 Records et l'EP de la jamaïcaine Sophia Squire ("Reggae Life"), ou encore RKF Production toujours bien actif, les musiciens de Dub Inc, ainsi que tous les producteurs de riddims qui nous auront marqués cette année et dont la liste figurent de même dans notre bilan #1 Roots & New Roots (Irie Ites, Dub Akom, 7 Seals, Ackboo etc). Pour les producteurs de dub, on vous renvoie à la lecture de notre partie consacrée au dub plus bas sur cette page ;)

LE REGGAE FRANCAIS ET LA FRENCH TOUCH TOUJOURS AU TOP

* Danakil "Entre les lignes" (Baco Records) : L'une des deux plus grosses locomotives du reggae français touche au plus profond avec ce nouvel album sorti en février. "Entre les lignes" appelle nos espoirs et nos prières, suscite nos rêves et reflète aussi la réalité du monde actuel, vue au travers de la vie et des expériences des membres du groupe. C'est sans aucun doute l'album le plus « produit » et le plus abouti de Danakil à ce jour, qui ne cesse de jouer partout en France et en Europe depuis cette sortie, dans le cadre d'une tournée triomphale. Chapeau.



* Brahim "Déconnecté" (Baco Records) : On reste chez Baco Records avec l'album de Brahim, qui a su apporter une nouvelle couleur musicale à son univers, suscitée par l'excellent travail du super actif Manudigital, au contrôle des riddims.  Ce nouveau souffle est bon. Les influences et textures sonores abondent. "Déconnecté" est plus que jamais un album réussi.

* Tiwony "Roots Rebel" (7 Seals Records) : L'un des artistes les plus productifs et les plus énergiques de la scène française avait sorti un best of "Plis Roots" au printemps et est revenu en cette fin d'année 2014 avec un album roots très attendu. Tiwony a pris le soin de le préparer sans se presser, en s'appliquant et en s'attachant à y apporter toute sa force et ses influences diverses, reconnues autant en métropole qu'aux antilles et sur le continent africain. Si « Roots Rebel » apparaît de manière évidente comme l'album de la maturité pour Tiwony, il s’impose déjà comme un classique du genre pour le reggae francophone.



* Monsieur Lézard "Au fil du temps" (Discover Records) : Monsieur Lézard est un des meilleurs lyricistes de la scène française. Que ce soit en mode écriture de morceaux, en mode dubplate, ou en 'clash time', son stylo est affuté et il suffit d'écouter son titre "Saisons" pour saisir le talent de cet artiste atypique présent au sein de reggae music depuis déjà plus de 20 piges.... Tout au long de ces quatorze titres, on prend beaucoup de plaisir a écouter ce dealer de rimes, ce saltimbanque devant l'éternel qui poursuit sa route quels que soient les obstacles et les épreuves. Les artistes comme Monsieur Lézard sont rares !

* Taïro "Street Tape vol. 4" (Ensemble Editions)
: Incluant - tout comme l'EP de Kenyon "Nouvel Air" - certainement ce que l'on peut considérer comme le hit de l'été avec le remix de "Qui est coupable" de Kenyon, feat. Dragon Davy, Sir Samuel et Tiwony (le tout avec Taïro bien sûr), le reste du programme de cet album est tout aussi alléchant et l’écoute était toute aussi idéale pour un été festif, calé chez soi ou sur la route. Pour nous en tout cas, c'était Love, Love, Love et on s’est régalé à le faire tourner.



* Jahill "Paname Skank" (Dubwise Factory) : Authentique et généreux, représentant une grande diversité culturelle et un mixage d'influence réussi, aussi à l'aise en chanson qu'en mode fast style, Jahill a su nous procurer un album de qualité, une véritable et bonne source de chaleur en cette fin d'année.

* Jah Gaïa "Libre" (Retour à l'essentiel) : Le combo stéphanois a connu une progression impressionnante en 4 ans, depuis la sortie de son premier album "Avec les moyens du bord". "Retour à l'essentiel" sorti en 2012 marquait déjà un très beau développement "Libre" est encore plus abouti. Les voix et caractères de Jb et Deuf se répondent sans surprise toujours aussi bien et la musique elle, a atteint un autre niveau. Les instrus sont très bien mises en valeur. Au final, une belle prouesse.

* I Woks Sound "Sans Frontières" (I Woks Sound) : Proche des stéphanois Jah Gaïa justement, le combo I Woks Sound a également sorti un nouvel opus au printemps. Sk93 et Jahrald sont plus en formes que jamais. Fort des rencontres et des centaines de concerts donnés depuis 4 ans, ils nous procurent un opus riche grâce à des collaborations précieuses avec notamment Tony Bakk mais aussi le producteur et multi-instrumentiste Manudigital ainsi que Digital Cut.

* Max Livio "La voix est libre" (Tam Tam Productions) : Avec ce nouvel album, Max Livio se forge une belle place au sein la scène reggae hexagonale et comme souvent avec de tels jeunes talents, on se demande ce que font les radios ! Séduit par sa voix soul à la Glen Washington, ses vibrations nous faisant parfois aussi penser aux chants de Taïro ou Anis, des mélodies à couper le souffle, et un casting de musiciens à la hauteur des lyrics propagées, on adhère pleinement à ce second effort.

* Tchong Libo "Influence" (Youz) : Un projet solo n'est jamais chose facile, surtout quand on est le binôme du duo fusionnel et reconnu Broussaï. Le pari était donc risqué d'autant que Tchong a décidé de saisir l'occasion pour faire une incartade vers le reggae hip hop. Le verdict est sans appel : ce premier opus est une jolie réussite.

Auront également été remarqués et appréciés, dans le désordre:
* Massilia Sound System "Massilia"
* Lord Bitum "Même Pas Mort"
* Sylem "Solide"
* Mota Favela - J'voyais
* I & I Livity "Evolution"
* Straika D "Dj de profession"
* Alam "Un Autre Chemin"
* Shaman Culture meets Rojah B 
* Kenyon "Nouvel Air"


Parmi les phénomènes de l'année issus de nos contrées, on salue aussi l'énorme performance de Yaniss Odua qui a su réunir à ce jour, et ce en seulement quelques mois, plus de 2,5 millions de vues sur youtube avec sa tune "Chalawa" posée sur le Génération H Riddim ! L'homme surfe toujours sur le succès de son excellent album "Moment Idéal" sorti en 2013 et ne cesse de tourner, que ce soit aux côtés de Danakil ou Protoje dans le cadre du World A Reggae Music Tour, ou en solo à travers les routes de France et d'Europe. Le remix de « Rouge, Jaune, Vert » a aussi connu un beau succès en proposant un panel de prestigeux artistes francophones, véhiculant un message d'unité fort cher au mouvement reggae, avec Typical Féfé, Straika D, Mc Janik, Tiwony, Taïro, Sael, Natty Jean, Nuttea, Neg Marrons, Balik (Danakil) et Sir Samuel !

On n'oublie pas Dub Inc, dont le dernier album "Paradise" est sorti en 2013 et que le groupe a continué à défendre en France et de par le monde cette année. Le combo s'est notamment offert un superbe Olympia et une Dub Inc Party mémorable à Saint-Etienne en novembre.

Du côté des découvertes, elles auront été nombreuses et on aura particulièrement remarqué Scars, avec un premier album prometteur intitulé "Plus aucun doute". De même pour le jeune groupe Sound Dynamik et son opus "Reste A l'Ecoute", L'Aborigène avec "Counter Act", Jadawee I avec "Golden Life" et Ashaman Jahlawa avec un excellent "Ancestral" ou encore Missié Bamboo avec sa mixtape "Bam Bomaye", Lexon et son EP "Rastafari Calling", Daoud MC avec "Maximum Dose" et Sidya ("Dans le Temps").

Une étoile féminine a également su briller : c'est la toute jeune LMK venue de Lyon, que l'on observe monter doucement mais sûrement. Son apparition au Reggae Sun Ska lors de la carte blanche à Génération H aura marqué quelques esprits et on peut vous assurer que ce n'est qu'un début ! Elle a déjà sorti un EP "Starting Block" en 2014 et plusieurs projets s'offrent à elle en 2015. Elle représente la toute nouvelle génération Reggae French Touch, celle qui choisit la langue de Shakespeare pour s'exprimer !



S'agissant de Reggae French Touch justement, on a noté l'hyper-activité de Biga Ranx, qui n'a non seulement pas cessé de tourner cette année, mais qui a en plus sorti des tunes régulièrement, en se dédoublant par moment et en sortant des projets sous le nom de Telly Brigante, et en créant son label Brigante Records. Au titre de ses side projects on aura apprécié notamment Dub Champagne. Mais Biga reste aussi Biga. Il vient de sortir le single "Paris is a Bitch" et nous annonce la sortie d'un nouvel album évènement pour le printemps 2015 ("Night Bird" chez X-Ray Production), précédé d'un concert tout aussi exceptionnel à l'Olympia le 14 mars, et d'une tournée fleuve !



L'autre jeune prodige made in France et fer de lance de la Reggae French Touch - vous devinez déjà de qui on parle - Naâman, n'aura pas non plus était en reste cette année. Il aura également tourné dans toute la France, en Europe et dans le monde, avant de se poser quelques semaines. Il nous promet déjà un EP pour le 26 janvier. "Know Yourself" est le fruit d'une aventure musicale et humaine initiée lors de ses voyages en Jamaïque, avec Massy et Triple. Le trio pose sur les instrus de haute voltige de Fatbabs. A suivre donc…



Du côté des projets très attendus pour 2015, on a vraiment hâte de découvrir le prochain album de Stand High Patrol "A Matter of Scale" en janvier, dont le premier extrait "Sleep On It" vient d'être dévoilé. Toujours en janvier, on se ravira du nouvel album de Païaka et du premier effort de Maya Vibes. En février, c'est Broussaï qui créera l'évènement avec la sortie de leur nouvel album "In The Street". Les très jeunes Wailing Trees nous promettent un beau premier album pour mars. Et Satya devrait aussi fournir leur premier effort en 2015.

Les précurseurs Sinsemilia sortiront "Un autre monde est possible" le 26 mars. Toujours du côté des vétérans, le grand Typical Féfé devrait faire son retour. En guise d'introduction à un nouvel album, on a déjà pu apprécier sa tune "Ciao Bella" posé sur le Bella Ciao Riddim (de Zigo Greenyard et Dark-Sun Nino), lequel rassemble d'ailleurs un des plus gros line up de reggae francophone jamais réuni sur une série (Féfé Typical, Yaniss Odua, Straika D, Tiwony,  Komlan (Dub inc.), E.Sy Kennenga, Mighty Ki La, Mad Killah, Tchong Libo (Broussaï), Barone, Sir Jean, Lord Bitum, Bozo Sax (Sinsemilia), Patko, Vanupie, Charly B, Jr Tshaka, Mr Samy, Greg Colocks, Jah Gaïa, Rosa Shanti, Mardjenal, Jr Yellam, Kateb, Banyans, Mawyd, Djanta, Max Livio, Terry Bible, Sista Rosta etc) ! Nombre d'artistes cités ici devrait avoir une belle actualité en 2015, on pense notamment à Sir Jean, Patko ou Jr Yellam... Bref, de la bombe !

LA SCENE CREOLE AU MEILLEUR DE SA FORME

La scène créole séduit toujours autant et est toujours aussi prolifique :

* Admiral T "I am Christy Campbell" (Elite Base)
: C'est l'évènement de la scène reggae locale qu'il ne fallait pas manquer. Le nouvel album d'Admiral T aura su faire parler de lui. Annoncé plusieurs mois à l’avance, "I Am Christy Campbell" se présentait déjà comme très différent de ce que l’artiste avait pu nous offrir auparavant, avec un premier single zouk, "Si’w Enmé Mwen". Plus de dix ans après le véritable chef d’œuvre "Mozaik Kreyol", son auteur n’a plus rien à prouver et a fait "comme il voulait" pour ce  nouvel album – le premier en autoproduction - qui sort sur son label, Elite Base. Ici, ni dancehall effréné, ni fast style de folie : ce nouvel opus se veut très mélodieux, et on redécouvre presque la voix de l’artiste sur certains morceaux, qui révèlent ses talents vocaux. On a adhéré !



* Pompis "Starboy" (OZ) : Cela fait plusieurs années qu'on le suit et on notait l'explosion du guyanais Pompis déjà l'année dernière avec quelques singles remarqués. Celui-ci a sorti un très bon album "Starboy" cette année. Propre et efficace, à l'image du titre "U Dada" qui a fait plus d'un million de vues sur Youtube, on n'a pas fini d'entendre parler de l'artiste. 



* X-Man "Saturday Night" (Step Out Productions) : Après "Atypique" dont le terme convient toujours aussi bien à l'artiste, l'extra-terrestre X-Man a crée de nouveau l'évènement sur la planète dancehall avec un album divisé en 3 parties dont le concept est de nous faire vivre tout ce qui peut se passer un samedi soir ! Festivité mais aussi originalité sont au rendez-vous, tel que sur "Dans les étoiles" ou "Sans ordonnance".

* Swé "Danjérèz" (PMX Music) : Le premier album de Swé fait partie des belles et touchantes sorties de la scène locale en 2014. Cela fait une dizaine d'année que l'artiste malvoyante enchaîne les collaborations, les rencontres et sort des singles de qualité. "Danjérèz" est un condensé de son talent, une ode à la femme, où espoir côtoie la réalité du quotidien des femmes caribéennes. Une belle réussite.

* Maylan "Loyalty" (Music Star Line) : Artiste réunionnais au grain de voix particulier, Maylan présentait aussi son premier album : "Loyalty". Un opus de 18 titres qui montre l'étendue de ses capacités : du reggae new roots, lover, dancehall, du maloya, du hip hop et des lyrics en français, créole ou patois yardie... A découvrir.

* Missié Kako "I Ja Tan" (Missié Kako) : On continue avec un premier album, celui de l'artiste martiniquais Missié Kako, qui s'était fait remarquer en 2011 avec son titre "Sur La Table". "I Ja Tan" tire sa force de son authenticité, humilité mais aussi de l'humour qu'il contient, à l'image du "Charlotte et Charlo", sur les mésaventures amoureuses, ou encore l’entraînant « Bad Gyal » qui a bien tourné cette année dans les soirées antillaises. Une découverte intéressante et un nom à retenir. 

Il aura fallu également compter sur Krys et son  nouvel album  "Dancehall is Back", qui devait signer le retour de l’artiste à un dancehall plus authentique mais semble cependant avoir reçu un accueil assez mitigé.

En dehors des sorties d'albums, l'année 2014 aura aussi été marquée par des singles puissants et retentissants.

On pense notamment au récent "Mon Gunshoot" de Mighty Ki La.



Kalash aura aussi connu un succès important avec "Laisse Brûler" posé sur un recut du "Blood & Fire" de Niney revu et corrigé en plusieurs phases : rub-a-dub, dancehall et dubstep ! Etonnant mais jouissif. "Chanson du Mwaka" aura également marqué les esprits.



L’incontournable Saïk continuait la promotion de son album paru l’année dernière mais n’a pas manqué de marquer cette année, avec notamment "Tou sèl an mwen", posé sur le Touch The Sky Riddim :



Le Touch The Sky Riddim, parlons-en justement, puisque Blue Lagoon Music aura su y réunir des artistes tels que Swé, Rachelle Allison, Admiral T, Saïk, Krys, Missié Sadik ou encore Colonel Reyel. 

Barone aura su faire son effet avec le titre estival "Sea Sex and Sun" posé sur le Summer Trip Riddim.

L’artiste martiniquais SaaTurn, qui a déjà quelques hits à son actif, poursuivait tranquillement son ascension et aura livré cette année des titres comme « Ho La La » :



Il était enfin dur en 2014 de passer à côté du remix de "Delbow", le big tune de Daddy Yod, proposé par le trio Daly, King Daddy Yod et Politik N'ai.



King Daddy Yod vient d'ailleurs tout juste d'annoncer la sortie d'un nouvel album pour 2015. Le retour de Daddy Yod, un évènement à suivre absolument !

LE DUB ET LA CULTURE SOUND SYSTEM EN EXPLOSION

2014 aura incontestablement était une très belle année pour le dub en France. Les plus gros festivals reggae tels que le Garance Reggae Festival et les Reggae Sun Ska ont su offrir de très belles programmations en la matière, et la tendance n'est pas prête de s'inverser, puisqu'on se rend compte qu'une partie non négligeable des festivaliers se déplace principalement pour vibrer devant les murs de sons de Legal Shot Sound System pour le Reggae Sun Ska ou encore Black Board Jungle (mais plein d'autres aussi) au Garance.

Attribuons une mention très spéciale et un gros big up à l'Association nantaise Get Up !, qui depuis des années fait bouger sa ville dans le cadre des Nantes Dub Club mais qui a eu le courage en 2014 d'organiser ce qui représente à ce jour certainement l'un des plus gros rassemblements (officiels ;) d'artistes sound systems en France, au sein du Dub Camp Festival qui a eu lieu en juillet et qui se voit renouveler en 2015.



Le Télérama Dub Festival, qui s'exporte dans de plus en plus de villes en France, aura connu aussi un bon cru en 2014.

On salue enfin et comme d'habitude tous les organisateurs et militants de soirées dub un peu partout en France, qui font vivre cette musique dans nos contrées toute l'année, notamment Musical Riot pour leur Dub Station (Paris, Marseille etc), Culture Dub à Poitiers, les soirées rennaises, et Talowa pour les Toulouse Dub Club !

Sans prétendre, là encore, à aucune exhaustivité, voici les sorties qui nous auront marqués, ici et même au-delà de nos frontières :

* OBF "Wild" (Dubquake Records) : 12 tracks oscillants entre dub, digital, roots et riddims toujours plus expérimentaux et toujours dans des sonorités UK warrior parfaitement taillées pour les grosses sonos. Les membres d'OBF, l'un des sound systems les plus prisés d'Europe, ont fait les choses en grand en conviant quelques-uns des MCs anglais les plus en vue du moment comme YT, Mr Williamz ou Charlie P, mais aussi les deux vétérans yardies Lone Ranger et Burro Banton ainsi que d'autres européens comme leur inséparable MC Shanti D.



* Kanka "Watch Your Step" (Dubalistik) : Pas mal de nouveautés pour ce nouvel effort, puisque l'opus est sorti sur le propre label du compositeur rouennais, Dubalistik. Il y accueille par ailleurs trois nouveaux MCs: Echo Ranks, YT et El Fata. Enfin quatre vinyles accompagnaient cette sortie ! Kanka nous a livré une vibe dub steppa renouvellée qui a séduit autant les amateurs de reggae que d'électro. Dub addicts et fans de sound systems n'avaient qu'à bien se tenir.

* Mahom Dub "The Skankin' Cat" (ODG Prod) : Le nouvel album du duo était particulièrement attendu par les amateurs du genre. "The Skankin' Cat" rassemble 15 titres dont des remixes de Panda Dub, Dub Invaders et Gary Wide et des featurings avec Art-X, Jolly Joseph et Spelim Simple. Au programme, du dub méditatif, du skank à gogo, une bonne dose de basse et un style steppa toujours aussi warrior.

* Ras Tweed "Mek A Raise" (Salomon Heritage) : L'Anglais Ras Tweed continue de collaborer avec les Français de Salomon Heritage. "Mek A Raise" est projet en mode showcase avec 5 vocaux et 5 dubs. Un concentré de roots méditatif travaillé à la perfection avec la crème des ingénieurs et producteurs européens tels que Kibir La Amlak ou Murray Man. L'opus rassemble par ailleurs des featurings avec les sistas Mulu et Nish Wadada.

* Mungo's Hi Fi - Serious Time (Scotch Bonnet Records)
: Les Ecossais de Mungo's Hi Fi ont été très productifs cette année. Après une belle collaboration avec Prince Fatty sortie au printemps, ce crew d'outre-manche a sorti un nouvel LP « Serious Time ». L'occasion une nouvelle fois de retrouver leurs productions qui allient à merveille old school, digital et sonorité dub step, tout comme l'artwork de l'album d'ailleurs, qui semble revisiter de manière originale les oeuvres du célèbre "vieux fou de la peinture" japonais Hokusai. Dans ce nouvel album on retrouve les deejays habitués de la maison comme Solo Banton, Parly B, Mr Williamz, YT, Charlie P, Soom T et Marina P, mais en plus, des poids lourds jamaïcains tels que Peter Metro et Cornell Campbell ou encore le français Pupajim, la jamaïcaine Warrior Queen, le vétéran anglais Speng Bond et le plus jeune Blackout JA.

* Taiwan MC "Diskodub" (Chinese Man Records) : La désormais célèbre voix de Chinese Man a fourni cette année son deuxième EP. Après le terrible "Heavy This Year" qui accueillait pas mal de featurings (Biga Ranx, Cyph4...), Taiwan MC est de retour 100% solo avec "Diskodub". Un 8 titres hybride qui oscille entre reggae digital, dancehall, dub et funk 80's. A la production, on retrouve bien sûr Chinese Man, mais aussi Dreadsquad et Manudigital. Autant dire que ça dépote ! Le flow patois yardie de Taiwan est toujours aussi efficace et les riddims sont toujours plus expérimentaux.



* Dubamix "Pour qui sonne le Dub" (Dubamix)
: Le plus militant des activistes du dub français, Dubamix, a sorti un nouvel opus dont le concept ne change pas : un album en téléchargement gratuit avec des rythmiques allant du dub steppa au dubstep, agrémentées de samples politiques et musicaux d'horizons variés. Dubamix entend avec cet opus sonner le glas de la xénophobie et des inégalités sociales.

* Art-X "Toy Story" (ODG Prod) : Le mélodica, instrument devenu emblématique dans le reggae et le dub grâce au maître Augustus Pablo, alimente les fantasmes des amateurs de deep roots depuis des décennies. Le dubmaker Art-X, fondateur du groupe OnDubGround, a décidé de lui consacrer un album tout entier. Intitulé "Toy Story", il rassemble des collaborations avec Panda Dub, Manudigital, Brain Damage, Dawa Hi-Fi et OnDubGround bien sûr.

* Teldem Com'Unity "Absorption" (Greeninch Sound) : Le groupe TelDem Com'Unity sortait son deuxième album cette année. Intitulé "Absorption", il explore toujours plus la bass music aux confins du hip-hop, du dub, du rock et des musiques électroniques. Un projet très intéressant qui accueille notamment des featurings avec Lyricson, Joe Pilgrim, Well J et Sir Jean.

* High Tone "Ekphrön" (Jarring Effect) : On s'éloigne un peu plus et on se fond de plus belle dans les confins de la bass music avec High Tone et son incroyable voyage mêlant musiques anciennes et traditionnelles aux sonorités urbaines et électroniques. Les invités sont aussi variés que les inspirations d'High Tone puisqu'on retrouve Vincent Segal (violoncelliste de renom), Oddateee (rappeur américain) et Shanti D (MC de OBF Sound System).

* Zenzile "Berlin" (Yokanta) : Nouvelle expérience ciné-concert pour Zenzile ! L'un des groupes phares de la scène dub française sort son nouvel album, "Berlin", dont le concept est de mettre une musique sur les images du film "Berlin, la symphonie d'une grande ville", réalisé par W. Ruttmann en 1927. Zenzile s'aventure toujours plus dans le rock et sa musique, toujours très cinématographique, suggère les rumeurs de la cité, l'agitation des citadins et les ambiances plus paisibles de la métropole allemande des années 20. Un projet expérimental suprenant, mais pas étonnant venant de la part de Zenzile.

Sans oublier :
* Dubmatix "In Dub"
* Faya Dub "On The Road"
* Sly & Robbie "Dubmaster Voyage"
* Prince Fatty vs Mungo's Hi Fi
* The Giants "Reel I & II Adapted Chapter"
* Tour de Force "Battle Cry"


ET MAINTENANT, CAP SUR 2015 !!!!

 

 


BILANS 2014
Lire la PARTIE #1 ROOTS & NEW ROOTS
Lire la PARTIE #2 DANCEHALL
Lire la PARTIE #3 FR, KREYOL, DUB etc

publicité
commentaires
... aucun commentaire ...

2.0/5 (43 votes)

  • Currently 4.00/5
4.0/5 Evaluation Reggae.fr
Reggae Radio