Kajeem @ Abidjan
30/08/19 - Abidjan
Bal Jamaïcain - Guest Furybass
20/09/19 - Châteauneuf-de-Gadagne (84)

Kajeem

Bal jamaïcain

Maya Vibes - Interview Maya Vibes - Interview
23/01/15 - Auteur(s) : LN; Photo On The Roots

Né en 1990, Maya Vibes est certainement l'un des plus jeunes chanteurs de la scène reggae hexagonale actuellement. On l'a notamment remarqué sur la scène Soulbeats au dernier Reggae Sun Ska, mais celui-ci a aussi déjà sorti 2 mixtapes et a su créer autour de lui une fanbase non négligeable. Il sort ce lundi 26 janvier son premier album, intitulé "Viser Plus Loin". Un premier effort au caractère acoustique très marqué, empreint de douceur, de légèreté mais aussi de messages engagés et sans concessions. Entretien :

Reggae.fr : Peux-tu nous présenter ce premier album et évoquer son titre "Viser Plus Loin" ?
Maya Vibes : Cet album représente l'aboutissement de plusieurs années de travail. Il est composé de 12 titres avec une bonne moitié reggae et l'autre avec des styles variés tels que le hip-hop ou l'acoustique. Le titre éponyme "Viser plus loin" par lequel débute l'album, reflète le fait qu'il faut mettre le maximum en oeuvre pour arriver à réaliser ses projets. On l'a choisi car pour moi il représente bien le parcours difficile qu'on a rencontré pour mener à bien ce projet. D'ailleurs dans le clip (ndlr : à paraître) on a mis en scène la vie d'un artiste peintre (qui est un ami), pour mettre en avant le fait qu'il faut croire en ses rêves et mener ses projets jusqu'au bout. Pour moi c'est un bel exemple d'un jeune artiste qui réussit grâce a sa persévérance et son talent.



D'où vient ton nom d'artiste Maya Vibes ?
Maya c'est un surnom qui m'a été donné par une amie à l'époque du collège. En fait, elle s'amusait à surnommer tous les membres de notre groupe d'amis par le prénom dont la fête tombait le jour de son anniversaire. Le pire c'est qu'elle s'est plantée, mais le surnom est resté. Au moment d'ouvrir mon skyblog le pseudo "Maya" était déjà utilisé. J'ai donc rajouté "Vibes" pour créer mon adresse et depuis c'est resté...

Comment as-tu travaillé l'album en termes de production ?
Nous avons produit l'album avec nos propres moyens mais en mettant tout en place pour garantir un confort d'écoute optimal. Nous avions des petits home studio dans lesquels nous avons fait les prises d'instruments, les voix ont été enregistrées dans ma petite installation de base, ainsi que toute la partie d'édition. Puis nous avons travaillé en étroite collaboration avec un ingénieur du son expérimenté pour la phase de mixage et de mastering dans son propre studio.
Nous avons la capacité de réaliser nos productions vidéo (clips, freestyles…) en interne, nous avons un cadreur dans notre équipe qui m'assiste aussi dans la phase de montage. Nous avons fait appel à un photographe ainsi qu'à un graphiste pour aboutir à la pochette dont nous sommes très satisfaits et dont la douceur reflète le contenu musical de l'album.
Pour pouvoir défendre cette album nous avons créer une association nommée "Sweet Vibes" qui nous fournit la structure légale pour pouvoir signer un contrat de distribution avec Musicast. Nous sommes également entrés en contact avec différents partenaires pour promouvoir la sortie de l'album.



Les musiciens présents sur l'album sont ceux qui t'entourent sur scène ? Peux-tu les présenter ?
Tous les musiciens qui ont joué sur l'album n'ont pas tous forcément continué à suivre le projet. A l'heure actuelle nous avons une formation avec d'autre musiciens comme Franzy à la batterie ou Peter à la basse qui font aussi partie des principaux acteurs de l'élaboration du projet. D'autre musiciens sont arrivés ensuite pour nous accompagner.

Comment avez-vous tous travaillé ensemble sur l'album ? que ce soit au niveau de la composition des riddims ou des textes ?
Pour une partie des morceaux, j'ai apporté des compos guitare-voix comme base pour travailler. Pour d'autres, j'ai écrit sur des maquettes d'instrumentales confectionnées par les membres de l'équipe, on a composé aussi quelques instrus ensemble. Après on a passé beaucoup de temps à éditer et arranger les morceaux dans les moindres détails.

L'album est très léger, très frais, certainement du fait de son caractère acoustique assez marqué, et à la fois très caribéen. C'est ce que vous vouliez, en commençant à travailler dessus, donner comme couleur à l'album ?
C'est vrai que l'on avait à coeur de donner une couleur acoustique quand on a commencé à bosser sur l'album et un côté très musical. Du fait que j'ai toujours composé avec une guitare acoustique, on en retrouve un peu partout dans l'album avec des parties rythmiques et solo. Finalement, il y a peu de digital même si c'est un style que j'apprécie beaucoup. A suivre ...



Le morceau "On se ressemble" se dénote un peu des autres. Peux-tu nous en parler ?
Ce morceau est le seul featuring de l'album, on y retrouve Saïdi un artiste et ami du 91 comme moi, que j'apprécie beaucoup pour son talent et sa capacité à pouvoir chanter plusieurs styles tout en gardant une qualité certaine. Après le morceau "Loosing myself" extrait de ma dernière mixtape "Hit's OK", je voulais qu'il soit présent sur l'album. Ce titre est important pour moi, car il me semble prendre tout son sens dans le contexte actuel… "On est si différent mais au fond on se ressemble". J'adore aussi l'instru qui est hip hop mais qui garde des éléments acoustiques comme le piano ou la guitare.

En référence au titre "Moments passés" (qui est un de nos préférés), comment tu expliquerais d'où tu viens ?
En fait je viens de différents milieux comme le reggae ou le hip hop. La vie a fait que j'ai été influencé par différentes rencontres et personnes qui m'ont amené à partager plusieurs cultures musicales, ça a été un enrichissement personnel. Le titre "Moments passés" reflète les petits moments de nostalgie que tout le monde peut avoir je pense.

Quel est le principal message que tu souhaites faire passer avec ce premier album ?
Le message principal pour moi reste dans le titre de l'album, que les gens n'aient pas peur de vivre à fond leurs projets et d'être heureux. De ne pas se laisser brimer par les peurs mais de faire les choses avec le coeur. Le respect de l'autre est très important pour moi aussi. Même si je ne souhaite pas faire de politique, ce qui se passe sur notre planète me touche. J'avais besoin de donner mon avis dans le titre "Changement", de faire un constat sur ce que j'observe dans "Je pleure cette nuit" ou encore d'exprimer le besoin de m'évader avec des titres tels que "Fly" ou "Prendre l'air".



Quelles sont tes premières influences musicales ?
J'ai écouté plein de choses différentes en commençant par le reggae avec des valeurs sûres comme Bob Marley ou Steel Pulse mais aussi des groupes locaux comme Mister Gang. J'ai été beaucoup influencé par le hip hop notamment à l'époque de l'album de Dr Dre "Chronic 2001" et pleins d'artistes américains et français. Par ailleurs je ne cache pas que j'ai écouté et que j'apprécie d'autres artistes de différents styles musicaux comme Sting, Ray Charles et plein d'autres...

Comment te situes-tu aujourd'hui sur la scène reggae hexagonale ?
Je ne sais pas trop, ce serait plus à vous de me dire !! (rires). Pour ma part je donne mon maximum pour les gens et j'espère que l'année 2015 me donnera beaucoup plus d'occasions d'aller à la rencontre du public.



Est ce que tu suis l'actualité musicale jamaïcaine ? Qu'est ce que tu écoutes en particulier ?
Oui je suis l'actualité dans le sens ou j'ai des potes dans des sound systems qui me font régulièrement écouter les dernières sorties jamaïcaines. J'aime beaucoup des artistes comme Romain Virgo, Protoje, Chronnix ou encore Chris Martin.

On a pu te voir sur la scène soulbeats à l'occasion du dernier Reggae Sun Ska. Comment as-tu vécu cette expérience ?
C'était vraiment un super moment !! Je dois avouer que les jours qui précédaient je stressais pas mal car pour moi c'était un rendez-vous à ne pas rater. Je me souviens qu'un membre de mon équipe stressait aussi car il y avait peu de personnes avant que le concert commence. Mais les gens sont arrivés et quand je suis monté sur scène, tout le stress que j'avais accumulé s'est envolé et j'ai juste vécu ce moment à fond. D'ailleurs on a mis un petit extrait sur Youtube où les gens chantent avec moi, c'était vraiment top !



Tu es certainement un des plus jeunes représentants de la scène reggae actuellement. Tu grandit donc au sein d'une industrie musicale qui a beaucoup changé ces 10 dernières années et dans laquelle vivre de la vente de disques est très difficile. Comment tu vois ça ? La scène est-elle selon toi le salut des artistes de nos jours ?
C'est vrai que l'industrie musicale s'est transformée ces dernières années, internet a changé la donne et du coup il faut s'adapter et je pense en effet que la scène est une des clés majeures dans ce nouveau système. Pour moi vivre de la musique est encore un rêve tu sais, je doit travailler tous les mois à droite à gauche pour payer mon loyer. J'aimerais d'abord que les concerts se développent pour pouvoir faire passer mon message et ma musique à un maximum de personnes, et par la suite si je pouvais vivre de la musique, ce serait génial !!

Bonne continuation Maya !

publicité
commentaires
le 27/01/15 par Pedro
Hum, hum... Trop gentil et trop factice pour nous avec ses dreads et sa guitare qui sentent le parfum d' Hélène et les garçons ! Comme jeune français, on préfère un Naâman ou un Biga sans déguisement qui nous foutent un gros bordel dans leurs concerts à coups de Vibes incandescentes et talen-tueuses. Quoique Tairo a son public...
le 31/01/15 par Maxo
Pas cool les gars, on est mal barré avec cette promo, C'est bien pour les petites fans en fleurs mais faut quand même pas déconner...

2.4/5 (33 votes)

  • Currently 4.00/5
4.0/5 Evaluation Reggae.fr
Maya Vibes

Oscillant entre reggae, ragga, et hip-hop, Maya Vibes est une valeur montante de la scène ...
05/09/14 - Reggae français

Maya Vibes 'Viser Plus Loin'

"Viser Plus Loin", c'est le premier album de Maya Vibes. Découvrez-en la vibe acoustique avec ...
27/01/15 - Clip

Maya Vibes 'Mama'

Maya Vibes, valeur montante du reggae hexagonal, nous annonce la sortie ...
18/11/14 - Clip

Reggae Radio