Clinton Fearon en tourée
08/10/19 au 03/11/19
Tiken Jah Fakoly en concert
17/09/19 au 14/12/19
Taïro en tournée
22/06/19 au 15/12/19
GENERAL TCHEFARY
20/09/19 - ABIDJAN ZONE 4
Bal Jamaïcain - Guest Furybass
20/09/19 - Châteauneuf-de-Gadagne (84)
Dub Station #67
19/10/19 - Paris
ParisTown #12
21/09/19 - Paris

TJF

Clinton Fearon

Bal jamaïcain

Paris Town

Dub Statioon

Showcase King Stone

Tairo

Parker PLace

Capital Letters Capital Letters 'Wolverhampton'
20/03/15 - Auteur(s) : Ju Lion

C'est décidément la période du retour des groupes anglais qui firent les grandes heures du roots UK des années 70/80, comme le faisaient d'ailleurs bien remarquer nos confrères de Reggae Vibes Magazine dans leur dernier numéro.
Après Black Roots il y a trois ans et Black Slate qui annonce un nouvel album pour cette année, ce sont les mythiques Capital Letters qui reviennent dans les bacs après 30 ans d'absence ! Formé en 1972, le groupe avait percé à l'internationale en 1978 avec le fracassant single « Smoking My Ganja », subtile mélange de ska et de roots profondément anglais.
Capital Letters a largement contribué à l'émancipation de ce fameux son UK roots au même titre que Steel Pulse ou Aswad. Ils l'exprimaient d'ailleurs à merveille avec leur tune « UK Skanking » en chantant « UK skanking is good but doesn't match up to JA style ». Leur succès les a pourtant fait mentir, prouvant que le reggae british pouvait plaire autant que le reggae jamaïcain.



On se réjouit donc de ce retour où le son à l'anglaise retentit plus que jamais et ce dès les premières notes de l'album avec le terrible « Jah Music ». La reverb abyssale de la voix rappelle les tunes de l'époque et des paroles spirituelles à la simplicité saisissante sont habillées par un riddim profond. Du bon UK roots on vous dit !



Même chose pour « Wolf » où le chanteur fustige les imposteurs en rappelant que dreadlocks n'est pas toujours synonyme de rasta ; thème que l'on retrouve également à la fin de l'album sur « False Natty ». Des titres comme « Opportunity » ou « Tell Me What's Wrong » incarnent à nouveau cette identité UK présente également dans les textes avec la façon très courtoise qu'ont les Anglais d'exprimer leurs mécontentements. La ballade « Wolverhampton » fait référence à la ville d'origine du groupe que personne ne semble connaître (« Partout où je vais, on me demande où est Wolverhampton »). Capital Letters répare donc cette erreur et fait briller le nom de sa ville en lettres majuscules avec ce titre qui donne même son nom à l'album.



La formation n'oublie pourtant pas ses influences jamaïcaines avec le bien nommé « Jamaica » qui rend hommage aux ancêtres yardies venus s'installer en Angleterre, mais aussi avec « Dat Nah Stop » où les musiciens s'autorisent une adaptation du « Love Me Forever » de Studio One.
Pas facile aujourd'hui de faire sonner la musique comme à l'époque. Sans dire que les Capital Letters ont pleinement réussi ni que c'était là leur intention, on peut dire qu'ils s'en approchent franchement avec ce nouvel et bel album qui, espérons-le, sera suivi d'une tournée conséquente...

Tracklist :
1. Jah Music
2. Wolf
3. Roots Music
4. Opportunity
5. Wolverhampton
6. Dat Nah Stop
7. Thanks and Praise
8. Try, Try, Try
9. Tell Me What's Wrong
10. Movie Star
11. Pumping
12. Jamaica
13. False Natty
14. A Place on Earth

publicité
commentaires
... aucun commentaire ...

2.0/5 (28 votes)

  • Currently 4.00/5
4.0/5 Evaluation Reggae.fr
Reggae Radio