No Logo Festival
09/08/19 au 11/08/19
No Logo BZH
09/08/19 au 11/08/19
Reggae Sun Ska #22
02/08/19 au 04/08/19
Nomade Reggae Festival
02/08/19 au 04/08/19
Bagnols Reggae Festival
25/07/19 au 27/07/19
Rototom Sunsplash
16/08/19 - Benicassim
Pyrène Festival
05/07/19 - Bordes
Re-Vivre(s) Festival
16/07/19 - Bordeaux
DUB STATION FESTIVAL
28/06/19 - Vitrolles
Dub Camp Festival
11/07/19 - Joué sur Erdre

DUB STATION FESTIVAL

Pyrene

BIG REGGAE FESTIVAL

Revivres Festival

Rototom

ERVA

Bagnols Reggae Festival

RSS

No Logo

No Logo BZH

Third World & IQulah @ New Morning Third World & IQulah @ New Morning
08/10/15 - Auteur(s) : Lanumata

Le 8 septembre dernier, le New Morning offrait un plateau "diplomatique" avec Third World, "Reggae Ambassadors", Iqulah Rastafari, "Rasta Ambassador" et Causion, ambassadeur du reggae d’Antigua, en invité surprise. Une affiche des plus alléchantes qui n’a pas failli à sa promesse. Les émissaires, investis dans leurs rôles nous ont présenté un reggae dans ses plus belles dimensions musicales et spirituelles.

Dès l’ouverture des portes, le New Morning s’échauffe au son des galettes roots sélectionnées par Sista Blunty, tandis qu’un public nombreux se rassemble dans la salle. Toutes les générations sont présentes pour acclamer ces géants du reggae international, dans une ambiance électrique et bon enfant.



Noir dans la salle. Une douce complainte de violoncelle annonce l’arrivée d’IQulah Rastafari.  L’ambassadeur rasta, représentant de l’Ethiopian World Federation,  s’avance sur scène et salue avec humilité. Il émane de cet homme une aura lumineuse et bienveillante. Le public est instantanément saisi par sa voix enveloppante venue délivrer le message universel de Rastafari. Entouré du Giddeon Family band au complet, IQulah reprend ses titres phares tels que Rastaman Chant, Can’t stop IJah First ou encore Creation. Il flotte une vibration mystique, le set est intense, profondément roots, grâce à la parole offerte avec passion par IQulah et ses musiciens. La Giddeon Family rassemble d’excellents musiciens, fervents rastas , qui œuvrent ensemble depuis plusieurs décennies, notamment sur le dernier album d’IQulah, Food For Thought (2015). Leur unité est palpable et renforce d’autant plus l’esprit de communion qui règne dans la salle.





La foule, très réactive, est conquise par les compositions originales aux lignes basse/batterie puissantes, agrémentées de percussions roots et émaillées de touches poétiques apportées par le violoncelle. La prestance et la générosité d’IQulah scellent la qualité indéniable du show. Une très belle découverte pour certains, la confirmation d’un grand talent pour d’autres.



Le New Morning est déjà en ébullition lorsque Stephen Cat Coore (Third World) vient présenter l’invité surprise : Causion, ambassadeur du reggae d’Antigua-et-Barbuda (État indépendant des Antilles situé au nord de la Guadeloupe). Ce grand rasta possède une voix douce et rocailleuse qui convient très bien à son style conscient et lover’s rock. Déjà reconnu en Amérique du Nord et dans l’Arc Caribéen, Causion fait ici ses premiers pas à la rencontre du public européen… À suivre.

Si l’ambiance est déjà torride dans la salle, la température monte encore d’un cran à l’arrivée des légendaires Third World.  Fondé en 1973 par Stephen Cat Coore, la formation jamaïcaine aura marqué de son sceau l’histoire de la musique, par un reggae érudit à la saveur unique. Piliers du genre, véritables stars internationales, c’est un privilège pour le public de vivre leur concert dans une salle intimiste telle que le New Morning.



Mr Reggae Ambassador ouvre le bal avec pertinence, comme une invitation à la découverte de plus belles perles de 43 ans de carrière musicale. Dès les premières notes, le ton est donné. Le son est profond, les voix puissantes, en parfaite harmonie. Stephen Cat Coore (guitare / violoncelle) et Richard Daley (basse), membres historiques du groupe, et leurs musiciens, démontrent encore l’immensité de leur talent avec un plaisir affiché et communicatif d’être sur scène. Le remplaçant de Bunny Rugs, AJ Brown est exceptionnellement absent. C'est Junior Jazz qui assure le lead vocal avec aplomb et succès.



Le set est savamment chorégraphié. Entre progressions et modulations, Third World passe en revue les hits (Ride On, Roots With Quality, Uptown Rebel…) et entraîne le public dans la danse avec un savoir faire quasi scientifique. La température augmente à mesure que les titres s’enchaînent. Il doit faire près de 35° dans la salle lorsque retentissent les hymnes Jah Glory et 96° In The Shade.



C’est le moment choisi pour présenter leur dernier single Yim Mas Gan (2015), produit par Damian Marley. Une reprise des Abyssinians à la portée symbolique très forte, vient boucler la boucle, puisque l’un des tous premiers titres enregistrés par Third World n’est autre que l’emblématique Satta Massagana. Le show entame alors une phase plus calme avec une dimension spirituelle très forte. La prière Yim Mas Gan, parée de ses nouveaux arrangements, retrouve une seconde jeunesse. Le public est comme hypnotisé et semble vivre un instant de grâce, puis est aussitôt remis en selle par l’explosion percussive de Tony "Ruption" Williams sur Kumina. Stephen Cat Coore prolonge ce moment suspendu par un solo de violoncelle, avant d’entamer la dernière ligne droite, un bouquet final vers les sommets de l’excitation avec Try Jah Love et Now That We Found Love. La salle en extase ovationne le groupe.

"Les soirées de l’ambassadeur", comme chacun sait, sont marquées par 'le bon goût du maître de maison'… Un excellent choix artistique pour l’ouverture de la saison du New Morning.  Si chaque groupe propose un concert à part entière, l’alliance de Third World et d’IQulah Rastafari semble toute indiquée et fonctionne à merveille. Les sets calibrés, les mises en scène et la maestria des deux groupes confèrent à ce plateau un caractère supérieur, une vibe de haute volée. Il est des concerts desquels on ressort avec un sourire immuable, rechargé d’une énergie décuplée, avec le sentiment d’avoir assisté à un évènement hors norme, béni. Le concert des ambassadeurs fait définitivement partie de ceux là. Un moment de pure magie musicale et de partage intense.

publicité
commentaires
... aucun commentaire ...

1.9/5 (24 votes)

  • Currently 3.00/5
3.0/5 Evaluation Reggae.fr
Third World

Formé en 1973 par Stephen Coore, guitariste, et Michael Cooper, clavier, qui venaient de quitter les ...
09/03/15 - Roots

Third World - Loving You Is Easy

Lieu idéal pour les vacances, la Jamaïque l'est aussi pour les histoires d'amour ! ...
09/01/19 - Clip

Third World : Yim Mas Gan

Third World reste bien actif depuis le décès du leader Bunny Rugs. C'est désormais ...
18/06/15 - Clip

Reggae Radio