Protoje
13/04/17 au 30/08/17
Jahneration
20/01/17 au 31/03/17
Yaniss Odua
20/05/17 - Paris
Yellam au Petit Bain
31/01/17 - Paris
JAH PRINCE & THE PROPHETS
10/02/17 - Paris
Biga Ranx au Trianon
28/01/17 - Paris

Flox et Mawyd

Biga

Youthman Unity

dubradio

Marcel Salem

Pablo Moses

Busy

Alternative Reggae Party

Brain Damage - Talk the Talk Brain Damage - Talk the Talk
21/10/16 - Auteur(s) : Adrien

Quand Martin Nathan alias Brain Damage a l’idée d’un nouveau projet, il contacte Sam Clayton (producteur et ingénieur du son ayant travaillé entre autre avec Steel Pulse ou Toots & the Maytals). Sam convie alors le riddim maker stéphanois en Jamaïque, dans le Harry J Studio (où ont enregistré des artistes comme Bob Marley, Jimmy Cliff ou Peter Tosh) lui faisant profiter de ses nombreuses relations sur l’île pour rencontrer des légendes du reggae telles qu'Horace Andy, Winston McAnuff, Ras Michael, Kiddus I et Willi Williams. Le résultat avait donné l’album Walk the Walk, dont tout le monde se souvient, en 2015.

Un an plus tard, Brain Damage nous présente le second volet de son projet : Talk the Talk, un album composé des versions dub des 10 morceaux présents sur l’opus précédent et de trois inédits accompagné d’un DVD.
   
Parlons d’abord de ce documentaire dont les images ont été tournées par le réalisateur Wasaru qui faisait aussi partie du voyage en Jamaïque. Il nous transporte sur l’île caribéenne, nous fait ressentir l’ambiance du mythique Harry J Studio et nous livre de belles tranches de vies de ces grands noms du reggae. Le volet consacré à Brain Damage nous en apprend plus sur la genèse du projet, nous racontant par exemple que la mort de John Holt, survenue au moment où le projet prenait forme, a donné au producteur français l’envie de se pencher sur cette génération dorée souvent oubliée. Le chapitre se penchant sur Sam Clayton et celui sur Stephen Stewart nous plongent dans l’histoire du studio Harry J et nous livrent leur vision du travail effectué aux cotés de Brain Damage. Chacun des autres épisodes est dédié à un des artistes ayant participé à l’album, mêlant anecdotes et images de l’enregistrement à des interviews ou plutôt des discussions passionnantes entre les chanteurs et le producteur français ayant pour thèmes leurs carrières respectives ou leurs souvenirs d’enfance. En effet, Brain Damage les avait invité à se plonger dans leurs souvenirs d'enfance pour construire le fil conducteur des séances d’écriture. On notera les éclats de rire d’Horace Andy ou les explications sur le fameux titre Malcolm X de Winston McAnuff. Mais mieux vaut ne pas trop en raconter pour vous laisser découvrir ce formidable documentaire par vous même.



Venons en au CD, et commençons par ses particularités : chaque morceau est introduit, dans la plus pure tradition des sound systems jamaïcains, par la voix de Father Wee Pow (fondateur du légendaire Stone Love Sound System) et les dernières mesures sont ponctuées par des extraits d’interviews tirées du documentaire. Ceux qui avaient été séduits par Walk the Walk et qui apprécient le travail de Brain Damage depuis tant d’années apprécieront Talk the Talk qui est un album purement dub et particulièrement abouti dans lequel les versions originales déjà si belles sont remixées avec talent à grands coups d’échos, de réverbs et d’effets bien placés. Un album très musical dans lequel on entend un large éventail d’instruments avec des mélodies entraînantes et des lignes de basses folles (ce qui n’étonnera aucun amateur de Brain Damage), des paroles toujours conscientes qui raisonnent sur des instrumentales assez roots. On notera le Youts Dub particulièrement réussi auquel Horace Andy prête sa voix, l’ambiance mystique dans laquelle nous transporte le Lion Dub » de Winston McAnuff ou le rythme entêtant sur le Love Dub de Ras Michael. Le Fyah Dub se fait remarquer par son style beaucoup plus pêchu et steppa sur lequel les paroles de Willi Williams se collent à merveille. Les trois inédits sont tout aussi agréables à l’écoute, le premier se termine par des extraits de l’interview de Stephen Stewart, le second par celle de Sam Clayton et le dernier, Garden of Dub, un morceau bien roots sublimé par de superbes accords de trombone, conclut parfaitement l’album.



Plus qu’un simple album c’est un projet musical que nous livre Brain Damage, un disque qui s’écoute du début à la fin comme on dévorerait un bouquin. Un projet particulièrement intéressant et abouti que Brain Damage résume très bien par ces quelques mots dans le documentaire : "un fond, un propos, des invités".

Reggae.fr vous propose de gagner 10 albums en participant au jeu-concours ici.



Tracklist :
1.Youts Dub Featuring Horace Andy
2.Mama Dub Featuring Horace Andy
3.Fyah Dub Featuring Willi Williams
4.Pray Dub Featuring Willi Williams
5.Lion Dub Featuring Winston McAnuff
6.Birthday dub Featuring Winston McAnuff
7.Vamp Dub Featuring Kiddus I
8.Grandma Dub Featuring Kiddus I
9.Walk The Dub Featuring Ras Michael
10.Love Dub Featuring Ras Michael

publicité
commentaires
... aucun commentaire ...

3.4/5 (8 votes)

  • Currently 4.00/5
4.0/5 Evaluation Reggae.fr
Brain Damage
Brain Damage fut créé par deux membres fondateurs du label stéphanois Bangarang. Leur musique dans les ...
20/09/04 - Reggae français
Brain Damage and Vibronics 'Sufferation'

L'incroyable projet "Empire Soldiers" de Brain Damage et Vibronics vient de recevoir le ...
20/05/14 - Clip

  • Marcel Salem
        Les charognards
        Les charognards
  • Les Guetteurs
        We Gonna Leave
        Tatoue
  • Sinsemilia
        Respire
        DVD Live
  • Malayky
        Education
        Radykal Roots
  • Kaso
        General
        De Paris à Maurice
  • Yaniss Odua
        Bling Bling
        Single
  • Yellam
        Musical Train
        The Musical Train
  • Yellam
        Time Has Come
        The Musical Train
  • Tairo
        Bon vieux temps
        Reggae francais
  • Sir Jean et Conquering Sound
        Come Pon Dem
        Gun Salute Mixtape
  • Clinton Fearon
        No Justice
        This Morning
  • Volodia et Naaman
        Captain
        Un pied sur terre
  • Dub Inc et Naaman
        Dont be a Victim
        So What
  • Dub Invaders
        Strike Again
        Dub Invaders Part 3