Reggae Sun Ska 2017
04/08/17 au 06/08/17
Reggae Session Festival #2
14/07/17 au 16/07/17
Protoje
13/04/17 au 30/08/17
Abi Reggae Festival
06/04/17 au 09/04/17
DUB INC + BIG RED (Raggasonic) + WILLIAMS BRUTUS
22/04/17 - CHALON SUR SAONE (71)
Scars + Jahneration
06/04/17 - Rouen
Danakil + Nattali Rize
22/04/17 - Evry
Yaniss Odua
20/05/17 - Paris

Ring Di Alarm / Soul Stereo

Abi Reggae

Scars jahneration

IDG

Danakil

Protoje

Conquering Party

Danakil evry

Broussai Festival

RSS

Télérama Dub Festival @ Bordeaux Télérama Dub Festival @ Bordeaux
17/11/16 - Auteur(s) : Adrien

Comme tous les ans à la même période, le Télérama dub festival parcourt l’hexagone pour répandre la bonne parole et les grosses basses. En cette soirée du 4 novembre, le Rocher de Palmer accueille l’étape bordelaise avec une programmation toujours aussi pointue composée des locaux de DIY, la rencontre entre Iration Steppas et O.B.F, et le show de Lee Scratch Perry & the Subatomic sound.

Comme à chaque fois qu’on entre dans une salle sonorisée pas les deux imposants stacks orange d’O.B.F, on se doute que la soirée va être lourde. Rico est seul aux machines posées au pied de la scène au milieu du public pour un warm up qui commence tranquillement. Il enchaîne les galettes plutôt roots devant une salle qui se remplit petit à petit avant d’être rejoint par Guillaume, l’opérateur, qui commence à faire retentir les sirènes et à laisser gronder les basses. Jahzz vient faire raisonner ses accords de saxo dans la salle le temps d’un morceau. Les tunes s’enchaînent explorant le reggae dans toute sa diversité, Rico joue même le hit Delbor de Daddy Yod qui fera sourire les plus anciens, le reste de la sélection se finira plutôt tranquillement quand on connaît O.B.F, une très belle mise en bouche avant de passer aux choses sérieuses.

C’est au tour des locaux de DIY (Dub It Yourself) de prendre place sur la grande scène nous livrant un premier morceau rub a dub hyper pêchu. Ce groupe composé d’un clavier, un bassiste, un DJ et d’un chanteur va jongler entre roots, rub a dub et steppa pendant tout son show flirtant même avec l’electro sur certains morceaux. Une prestation très musicale alternant les morceaux chantés et d’autres seulement instrumentaux où les musiciens se lâchent dans des sessions dubwise entrainantes, toujours très rythmées et pleines d’énergie. Ils nous laisseront une très belle impression avec un dernier morceau bien lourd qui fera jumper le public.

OBF vient jouer quelques classiques comme Smoking my Ganja de Capital Letters ou Kingdom Rise Kingdom Fall des Wailing souls pendant que le Subatomic crew s’installe.


L’heure d’accueillir sa majesté Lee Perry est presque venue, Emch, le dj du Subatomic Sound se met aux platines et balance un son bien roots, jouant de son mélodica au fil de l’instrumentale. Il va ensuite présenter les musiciens d’abord Larry Mc donald aux percussions, puis Troy au saxo, chacun nous offre un solo avant que le trio nous entraîne dans un univers jazzy sur fond de basses profondes. Un assistant vient déposer des encens plantés dans une corbeille de fruits au bord de la scène et Emch nous annonce qu’il va nous faire voyager dans le temps, revenir en 1976 dans le Black Ark Studio où le mythique album Super Ape a été enregistré. Les encens commencent à embaumer la salle, le son entêtant joué par les musiciens entraine le public dans une danse mystique, «  The Upsetter  » entre en scène sous les yeux des membres  d’O.B.F assis au bord de la scène, devenus des spectateurs comme les autres devant cette légende de la musique.  Cheveux rouge dépassant sous sa casquette métallique customisée, épaulette militaires, multiples colliers autour du cou, micro personnalisé avec pierres, miroirs et photos, il salue le public avant que le riddim de Sun is Shining ne se fasse entendre, Lee perry parle sur le son plus qu’il ne chante, incitant le public à danser. Le show sera une réinterprétation live de l’album Super Ape (même si on piochera aussi dans d’autres albums de la discographie de Lee Perry) le DJ ajoutant des rythmes et des basses actuelles aux morceaux, jouant des échos et autres effets sur les notes de saxo et le rythme des percu. Lee Scratch Perry débite des messages de paix et d’amour de sa voix rocailleuse dans son style toujours aussi … personnel et barré. Le maître laisse son band conclure sans lui sur un dub ultra puissant où chaque musicien salue le public par un dernier solo.

Le public est maintenant chauffé à bloc pour entamer la dernière session de la soirée qui s'annonce d’anthologie. Le crew d’O.B.F est en place aux platines, Mark Iration se met derrière les siennes et Dennis Rootikal est là, sa basse entre les mains. Tout est prêt pour «  l’affrontement  »  entre les deux soundsystems (ndlr : affrontement amical bien sûr, lire notre interview d'O.B.F à ce sujet). La sono d’O.B.F se rallume et on commence par un énorme remix de Mandela qui fera sauter tout le monde avant le pull up de Rico. En grand connaisseur qu’il est Mark Iration prendra le micro avant d’envoyer sa première galette, profitant de sa présence à Bordeaux pour saluer la mémoire de Manu Tension, grand activiste du dub bordelais et hexagonal disparu il y a quelques années. Après cette petite interlude, le set d’Iration Steppas débute avec un énorme  remix de Kilimandjaro et enchaîne avec leur dubplate  du General Penitentiary de Michael Rose. Jahzz reprendra son saxo pour nous jouer en live un morceau qui sortira prochainement en collaboration avec O.B.F. La rencontre entre les soundsystems français et anglais se poursuit à grands coups de big tunes, chacun ayant remixés des morceaux de l‘autre et les proposant au public en les triturant, sur leur multipiste, jouant des effets et des sirènes pour le plus grand plaisir de la salle qui se déchaine. Les lumières se rallument et il est l’heure pour Mark Iration de nous balancer sa last tune : un gigantesque remix du classique What’s Wrong qui fera jumper une dernière fois tout le public présent.

Comme tous les ans le Télérama Dub Festival nous aura régalé, nous faisant explorer le dub dans toute sa diversité, joué en live par des musiciens ou sur des machines et des sonos home made, nous présentant des créations originales avec des légendes comme Lee Perry et des rencontres uniques comme celles entre O.B.F et Iration Steppas.

A l'année prochaine !

Surveillez les 3 dernières dates du festival :
19 novembre @ Le Dock Des Suds - Marseille
23 novembre @ Le Rockstore - Montpellier
25 novembre @ Le Bikini - Toulouse

publicité
commentaires
le 17/11/16 par Rousse
Bel article, encore une fois. On s'y croirait ! Big up !

2.0/5 (8 votes)

  • Currently 4.00/5
4.0/5 Evaluation Reggae.fr
Lee Perry

Fondateur de l’un des plus grand studios d’enregistrement pendant la période 70’s j’ai nommé le « ...
30/05/04 - Roots

Reggae Ambassadors : Les réactions #3

Après les réactions des publics du Zion Garden et du Reggae Sun Ska, voilà ...
05/09/16 - Reportage

Reggae Ambassadors : les réactions !

Le film Reggae Ambassadors était présenté au Zion Garden à Bagnols-Sur-Cèze pour la soirée ...
21/07/16 - Reportage

Reggae Radio