Danakil en tournée
06/10/17 au 16/12/17
Yaniss Odua en tournée
30/09/17 au 16/12/17
Inna De Yard, Congos, Ken Boothe
29/09/17 au 28/10/17
DEMOLISHA LIVE PARTY #2 avec Taïro etc
11/11/17 - Montreuil (2 min à pied du metro)
Collie Buddz
21/10/17 - Paris
Alborosie & Friends
19/11/17 - PARIS

FDM

Collie Buddz

Inna de yard

Demolisha

Alborosie

Pyrprod

Yaniss en tournée

Danakil en tournée

Droop Lion - Interview Ideologies Droop Lion - Interview Ideologies
13/07/17 - Auteur(s) : Roshana

Après une tournée mondiale avec le groupe mythique The Gladiators, en remplacement du légendaire chanteur et fondateur Albert Griffiths, et la signature de leur dernier album Back on Tracks (2013 - 2016), le Jamaïcain Droop Lion revient en force et présente son premier album solo : Ideologies.

 

Pourquoi Droop ? Car depuis petit, il est discret, silencieux toujours un peu triste dans son coin ! Alors on l’a surnommé Droopy ! Sa voix, puissante et profonde, son charisme et sa transe sur scène, son engagement contre les corruptions et pour un monde meilleur contrastent nettement avec cette discrétion naturelle. D’où le Lion ! Contraste qui est une des clefs qui nous permet de découvrir cet artiste. Né Andrew Brown dans la Paroisse de St Ann (JA), Droop Lion a grandi dans les quartiers populaires de Kingston. Alors qu’il n’avait que 9 mois, sa mère est victime d’un tir par balle et succombe à ses blessures… C’est en 1998 que Droop commence à enregistrer. Sa musique prend de l’essor à la sortie des singles Mama Soon Come Back (en hommage à sa mère disparue trop tôt) et Freeway inspiré des événements de Tivoli Gardens de 2010 qui ont fait 70 victimes. On retrouve justement Freeway dans cet album, de même Pray for Them que Droop avait dévoilé en 2013 après des inondations durant lesquelles il avait vu de ses propres yeux deux hommes emportés par un torrent. D’autres chansons s’autorisent des thèmes chargés dans l'album comme Lockdown contre les violences policières ou You Can't Hurt Her No More, où il dénonce les violences faites aux femmes… Screaming est un hommage aux victimes de l’attentat du Bataclan à Paris le 13 novembre 2015 (le soir où il jouait la dernière date de sa tournée européenne avec les Gladiators à Paris également). Les autres morceaux annoncent déjà la couleur juste avec leurs titres, Leaders Sell Out (les leaders se vendent), Modern Slavery (esclavage moderne)… On attribue une mention spéciale à Katta ; en patois jamaïcain, ce mot désigne une étoffe qu’on se met sur la tête pour porter du poids, ce morceau traite du poids que l’on porte et qui pèse trop lourd (“only Jah can help us along this way”, seul Jah peut nous aider sur ce chemin)…



Mais Ideologies est avant tout le reflet de l’engagement de l’artiste envers l'humanité, sa réponse et ses solutions aux maux de notre société, sa foi dans le most high Jah et son ambition de rendre le reggae grand encore une fois (« make reggae great one more time ») ce qui pourrait paraître prétentieux de prime abord jusqu’à ce qu’il nous livre le fond de sa pensée : le Reggae est la grande musique qui combat les oppressions de toutes formes, la musique du peuple, la musique qui libère. Il souhaite la rendre grande et digne une fois encore ! Musicalement ? Droop Lion nous réchauffe et transporte avec sa voix profonde et puissante cependant si douce et mélodieuse, un reggae roots digne des plus grands, agrémenté d’un peu de new roots et dancehall. Ideologies a été produit par Cabel Stephenson et Tameka Reynolds en production exécutive, distribué mondialement par VPal Distribution. Ce n’est pas la première fois que l'on rencontre ce personnage chat et lion à la fois aux détours de hasards qui n’en sont pas. Sa douceur et simplicité sont aussi présentes que sa force et son engagement sans détour ni hypocrisie !

Reggae.fr : Alors Droop Lion comment va la vie ?
Droop Lion :
Là maintenant, nous sommes arrivés à un point de la vie où tout ce qu'on peut faire, c'est demander au Tout-Puissant Jah Rastafari de nous guider, nous aider à devenir plus sages en ces temps et au-delà de ces temps... La vie va bien, je n’ai pas de problème avec la vie, j'ai des problèmes avec les comportements. Je n'ai pas de problème avec la vie, ce serait tellement présomptueux, la vie continuera avec ou sans moi, alors la vie est toujours grandiose. Là on parle de musique et de la promotion de l'album Ideologies en Europe.




Que veux-tu exprimer avec Ideologies ?
C'est un mode de vie, les grands sujets que nous utilisons pour nous guider vers la sagesse y sont traités ! C'est une manière de vivre, pour pouvoir continuer à développer les grandes causes. C'est pourquoi j'ai créé ce projet avec l'inspiration du plus haut : Jah. Je l'ai appelé Ideologies parce que ce n'est pas juste de la musique, pas juste des sons et chansons. Ces mots sont des mots dont on a tous besoin en ces temps pour aller au plus près de nos ressources et valeurs humaines. Si nous parlons de la paix dans le monde, pour y arriver nous devons être responsables, chacun d'entre nous, chaque individu. C'est ça tout le processus de mon mouvement, administrer cette musique et ces mots aux gens pour un monde en progrès, une vision, une manière et un art de vivre…

Combien de morceaux compte cet album ?
Cet album consiste en 14 morceaux, 14 combats, 14 médications de vie. J'appelle ce “bloc” une médication car je pense qu'aujourd'hui il y a tellement de maladies dans les diverses sociétés du monde, beaucoup de confusion autour. Les gens ont perdu la raison de vivre. Alors je fournis ce “package” comme une médication.

C’est toi qui les as toutes écrites ?
Je ne crois pas avoir jamais écrit une chanson par moi-même. Même si quelquefois je vais m'asseoir seul et avoir toutes ces idées, ces mots et ces mélodies, c'est toujours un effort collectif. Et il y a un morceau sur cet album qui s'appelle Have You Seen the Rain qui est une reprise. Sinon bien sûr je me fie à mon inspiration et celle de l'équipe de personnes qui m'entoure, parmi lesquelles Fata Marshall, l'ingénieur avec qui nous nous sommes assis des jours et des nuits pour accomplir ce travail. Cet album ne s'est pas fait hier ou la semaine dernière ou même il y a 3 mois, ça fait depuis très très longtemps que je travaille dessus. Dès le moment où j'ai pris la route de la musique professionnelle, c'est le fruit de tout ce que j'ai appris et c'est pourquoi je l'appelle “la longue attente”. C'est le présent que j’offre à mon public.



A quelle fréquence ton inspiration te vient-elle ? Comment ça marche ? Est-ce que c'est une inspiration soudaine ou le fruit de tes réflexions ?
Tout est naturel ! Il y a des moments où les choses viennent à toi juste comme ça, et des moments où tu dois ouvrir tes yeux pour chercher des choses justes et nécessaires.



Par exemple la chanson Screaming, si j'ai bien compris, tu l'as écrite après un attentat en Europe, peux-tu nous en parler ?
J'étais à Paris, c'était le dernier concert d'une tournée et quand le concert s'est terminé, je suis sorti de scène et j'ai vu tous ces gens partir paniqués et paranoïaques. C'est comme ça que j'ai découvert le désastre ! Judgement ! Un attentat venait d'avoir lieu au cœur de Paris (Le Bataclan). Quand ce genre de choses arrive c'est mon devoir de ramener une sorte de stabilité et d’amnistie aux gens, car je sais qu’ils vivent dans la peur et que la peur est un des plus gros péchés de l'humanité. En tant que chanteur, musicien et artiste, je crée une musique pour apaiser... Nous vivons au milieu de gens malades à travers le monde, quand j'ai vu les informations, les images, les comportements après cet attentat, cette chanson est arrivée. Avec Screaming j'ai essayé d'apaiser les gens. De mon point de vue, écrire des chansons c'est pointer les problèmes qui affectent la société mais aussi apporter des solutions… C'est ce que je fais.



Quand va-t-on te voir en tournée à nouveau ?
Yes I, après cette tournée des médias en Europe, je vais aux USA pour une autre partie de cette aventure. Je reviens ensuite en Europe pour la tournée de l’album Ideologies à partir de novembre. C'est là que je voudrais vraiment faire sortir les gens pour qu'ils viennent recevoir les vibrations de ce que j'essaie d'expliquer, car les mots ne suffisent pas pour expliquer certaines vibrations et sentiments. Je veux dire que cette éducation, c’est plus que des mots ! Car cette musique est la roots music. Roots c'est le cœur avec toutes les sensations qui vont avec... Alors j'appelle mes fans pour leur dire : sortez, venez aux concerts à partir de novembre car nous venons vous donner les vraies vibrations ! Les profondes roots vibes de cet album !



On a entendu dire que tu voulais rendre sa grandeur au Reggae (make reggae great again !)...
Comment ça ? Tu l'as entendu ? Tu ne le ressens pas ? Tu ne vois pas ? Je pense que tu devrais le voir, le ressentir maintenant car là je suis en mission, je suis sur cette voie et si tu ne le sens pas maintenant je sais que tu vas le sentir plus tard. Bien sûr c'est I&I qui m’élève pour rendre cette musique grande (“great”) encore une fois. Alors il n’est pas tellement utile d’en parler car les mots sans les actions sont morts ! C’est pourquoi j’agis, je mets en place le travail et je m’assure de bien accomplir ma partie. Plus de vie, plus de continuité et de discipline ramènent chacun d’entre nous aux vraies racines roots.



Un dernier mots pour nos lecteurs et tes fans Big Up Reggae.fr ?
Big Up la team, Big up Paris, Love à la France… Big up à toute l’Europe car cet endroit est le plus intelligent face à cette musique pour le moment. Il s’y passe tellement de choses ! Mangez de la nourriture saine, buvez de l’eau propre, assurez-vous de prier Jah et VIVRE car c’est le moment pour ça ! Rastafar I. Maintenant, et avec vous, nous allons rendre le reggae grand encore une fois !

publicité
commentaires
... aucun commentaire ...

2.3/5 (16 votes)

  • Currently 4.00/5
4.0/5 Evaluation Reggae.fr
Reggae Radio