Clinton Fearon en tourée
08/10/19 au 03/11/19
Tiken Jah Fakoly en concert
17/09/19 au 14/12/19
Taïro en tournée
22/06/19 au 15/12/19
ParisTown #12
21/09/19 - Paris
Dub Station #67
19/10/19 - Paris
GENERAL TCHEFARY
20/09/19 - ABIDJAN ZONE 4
Bal Jamaïcain - Guest Furybass
20/09/19 - Châteauneuf-de-Gadagne (84)

TJF

Clinton Fearon

Bal jamaïcain

Paris Town

Dub Statioon

Showcase King Stone

Tairo

Parker PLace

Reggae Sun Ska 2019 - J2 Reggae Sun Ska 2019 - J2
19/08/19 - Auteur(s) : Texte : Ju Lion ; Photos : Ninon Duret

Après une première journée riche en émotions, le Sun Ska se poursuit avec encore un joli programme. La journée, le public a pu découvrir le tout jeune duo S'n'K, assez prometteur ! Et sur la grande scène, ça démarrait tout de suite très fort...

L'inépuisable Flavia Coelho se charge de chauffer le public pour la suite des festivités. La Brésilienne, toujours aussi séduisante et débordante d'énergie, est une habituée du festival et les fans sont au rendez-vous. Toujours accompagnée de son clavier et de son batteur hors-pairs, Flavia parvient à mobiliser tout le public déjà présent en masse pour ce premier concert de la journée. Mission accomplie !





























Aujourd'hui, les têtes d'affiches sortent très tôt ! Il fait encore bien jour quand Patrice monte sur la scène One Love. Le chanteur allemand commence seul en acoustique avant d'accueillir son groupe au grand complet pour une heure incroyable. Everyday Good et Soul Storm sont toujours les préférés du public qui a droit à un titre inédit ce soir. Patrice flirte avec le dancehall et s'autorise des pull-ups, festival reggae oblige. L'artiste prouve une fois de plus qu'il est l'un des meilleurs sur scène. Il sera suivi de Morcheeba en cette journée placée sous le signe de l'international...





















Chez Sinai Sound System, le sound français Irie Ites est à l'honneur avec pas moins de quatre heures de set exclusif. Jericho commence une heure seul avec ses précieux dubplates avant d'accueillir trois artistes jamaïcains foundations. Le deejay U Brown est le premier à ravir les fans de rub a dub. Son hit Tu Shung Peng fait l'unanimité et c'est un autre deejay qui lui succède au micro... Trinity est en grande forme aujourd'hui. Celui que l'on connaît aussi sous le speudo Jr Brammer exhibe ses talents de chanteur ici et là au milieu de ses classiques comme l'indémodable Three Piece Suit. Il est rejoint un temps par U Brown pour quelques improvisations avant de laisser la place à Linval Thompson. Le roots est à l'honneur ce soir sur la scène Dub Foundation et Linval semble ravi de voir autant de monde présent dans l'arène pour soutenir les fondations de la musique jamaïcaine. Son show se termine sur le classique I Love to Smoke Marijuana et les trois artistes se retrouvent ensemble pour un (trop petit) quart d'heure de freestyle. Le Sun Ska vient d'assister à un vrai show sound system à la jamaïcaine comme on en voit rarement en France !





















Sur la grande scène, place à l'Afrique ! Le grand Alpha Blondy fait son entrée comme toujours sur Jerusalem. On a beau être habitués, les frissons nous envahissent dès les premières notes de l'instru mythique. Le charisme de l'Ivoirien ne laisse personne indifférent et même si son discours sur les religions divise, le public reprend en chœur les indémodables Cocody Rock et Brigadier Sabari. Quelques sonorités rock s'invitent sur le puissant No Brain No Headache et certains sont surpris par la reprise improbable de Led Zeppelin (Whole Lotta Love) qui figurait sur le dernier album d'Alpha, Human Race.































Pour finir cette deuxième soirée de concerts, le festival offre une carte blanche à Taïro qui a invité trois beaux artistes pour l'occasion. Le chanteur de ces dames déroule son show habituel et c'est Balik qui fait son apparition en premier sur le titre A la longue qu'il partage avec Taïro. Ce dernier laisse ensuite la place au chanteur de Danakil qui offre au public le classique Marley impeccablement joué par le Family Band. Tiwony s'invite ensuite sur une interprétation acoustique de son duo avec la star du soir Reine sans couronne avant de nous livrer le puissant Dread avec l'énergie qu'on lui connaît. Dernier invité du soir, Yaniss Odua met tout le monde d'accord avec ses hits Rouge Jaune Vert et Chalawa là encore très bien suivi par le groupe de Taïro qui termine le show sur l'énorme Bonne Weed. Ce genre de plateau ponctué par des guests est de plus en plus fréquent dans les festivals et on ne peut qu'encourager les organisateurs à poursuivre ces initiatives qui nous permettent d'assister à des moments scéniques uniques. On regrette juste de ne pas avoir eu droit à un freestyle de fin réunissant les quatre artistes. Le temps a sans doute joué en leur défaveur. On aura sans doute de quoi se consoler demain pour le dernier jour du festival...







































publicité
commentaires
... aucun commentaire ...

1.8/5 (8 votes)

  • Currently 4.00/5
4.0/5 Evaluation Reggae.fr
Taïro

Taïro a trouvé, dans le reggae, le moyen de poursuivre le combat de son ...
14/06/13 - Reggae français

Taïro - Toxique

"Si je suis toxique, mieux vaut ne pas me retenir." Taïro assume sa part ...
15/02/19 - Clip

Taïro : L'interview de Judah

Après une pause musicale de plus d'un an, Taïro fait son retour sur la ...
13/02/19 - Reportage

Reggae Radio