Stick Figure en tournée
07/11/19 au 21/11/19
Max Romeo en tournée
11/10/19 au 06/11/19
Dub Inc - Millions Tour
10/10/19 au 15/12/19
Tiken Jah Fakoly en concert
17/09/19 au 14/12/19
Taïro en tournée
22/06/19 au 15/12/19
Forward Festival @ Paris
22/11/19 - Aubervilliers
Sinsémilia
23/11/19 - Paris 18
Everton Blender + Trinity & Irie Ites
13/12/19 - LE BLANC-MESNIL

Forward 2019

Everton Blender

Stick Figure

Dub Inc

Sinsémilia

Tairo

Demolisha

Brain Damage - Spoken Dub Manifesto Brain Damage - Spoken Dub Manifesto
27/09/06 - Auteur(s) : Souljah

Pull up sur une des sorties les plus imposantes de cette année 2006. Le nouvel album de Brain Damage, le troisième en l'occurrence aprés Always Greener et Ashes to Ashes (remix du précédent), "Spoken Dub Manifesto" pointe le bout de son nez et on l'attendait comme on dit au tournant. Comme son nom l'indique nous entrons là dans un son très proche du "Dub poetry", avec comme figure emblématique de ce style Linton Kwesi Johnson (LKJ), mais avec l'ajout d'une ambiance sonore particulière. Le son des Stéphanois poursuit le chemin qu'ils s'étaient tracés sur leurs précédentes sorties avec une maturité des plus aboutie. Prés d'une vingtaine d'invités qui ouvre le genre vers de nouveaux horizons musicaux avec comme lien le dub puissant développé par la formation Brain Damage. Plus vraiment du dub, pas vraiment trip-hop et pas vraiment "tek" non plus, bien "dark" et à tendance "downtempo" Brain Damage a su se trouver sa propre identité sonore et l'on s'en réjouit en attendant d'entendre la suite des évènements.
Quel plaisir, pour ceux qui apprécient, de retrouver Black Sifichi (passé maître dans le Spoken Dub d'ailleurs) sur le morceau Stérile et quelle maîtrise. On ressent très bien l'évolution qui c'est passé depuis leur dernière rencontre et le son n'en ressort que meilleur. "Fenêtres" le morceau suivant avec comme invité Mohammed El Amaroui en scotchera plus d'un, avec une instrumentale proche du travail effectué par Muslimgauze (le noise en moins), la voie de Mohammed El Amraoui nous emporte et nous propulse dans les confins d'un orientalisme très très loin des cartes postales habituelles, certainement l'un des meilleurs morceaux de cet album, dans la même veine le morceau "Mad truth" avec l'étonnant Mark Stewart, figure de proue du punk/rock lié a une certaine forme de "black music". Le rap parlé de Giovanni Marks, marquera certainement de nombreux "dubbers" amateurs de nouvelles sensations sonores. "Metroconversation" est une perle rare qui plaira au plus triste d'entre nous avec un soupçon de nostalgie et de plénitude, un track qui se rapproche des sons développés par Ez3kiel, autre formation signé chez Jarring Effect. Le plus péchu des morceaux reste tout de même le trés hybride "Under the ground" avec la chanteuse Emiko Ota issue de diverse formations punk/rock, un beat bien binaire avec un chant japonais bien puissant, une claque ! "Radhit" est un des "tracks" qui se rapprochent le plus d'une sonorité dub, très bien intégrée dans leur nouvelle identité sonore, le chant de Sam Clayton aidant particulièrement à cet effet. "The beer mystics last days on the planet" est un échantillon de qualité de ce que Bart Plantenga, dénomme le Yodel (technique vocale ancestrale) très posé et calme, il est accompagné d'une instrumentale des plus inspirée pour ce genre d'exercice, un énorme morceau. Dans un genre encore inexploré, Ted Milton, sa voix suave et grave suivie de prés par une instrumentale calée au millimètre, nous propulse dans ce que l'on pourrait appeler un "dub opera" avec ses ambiances multiples s'enchaînant comme autant d'actes qui composeraient ce "Pure scenario".
Et comment terminer cet album si novateur sinon avec un discours d'Hakim Bey, célèbre pour ses théories sur les "Z.A.T." (zones autonomes temporaires) et en particuliers ici sur le dédain qu'il exprime envers les médias dit "classique", une sorte de cerise sur le "manifesto" si je ne m'abuse.
Prise de risque réussie pour la formation Brain Damage, qui y gagne en authenticité. Novateur dans sa manière de travailler, on apprécie tout simplement le travail effectué avec les différents invités. En ressort un album assez noir mais au top niveau n'en déplaise au détracteur. L'effet Brain Damage fonctionne et l'on s'en réjouit !

Sorti le 03 Avril 2006 chez Jarring Effects /Pias
http://bangarang.free.fr/g/g12.htm
http://jarringeffects.free.fr/menu/jfxframe.htm
Tracklist:
01 - Intro
02 - Sterile feat Black Sifichi
03 - Fenêtres feat Mohammed El Amraoui
04 - Embolism feat Giovanni Marks
05 - Mistaken identity feat Dylan Bendall
06 - Metroconversation feat Suzanne Thoma
07 - Under the ground feat Emiko Ota
08 - Mad truth feat Mark Stewart
09 - Rahtid feat Sam Clayton
10 - The beer mystics last days on the planet feat Bart Plantenga
11 - Pure scenario feat Ted Milton
12 - Final enclosure feat Hakim Bey
publicité
commentaires
... aucun commentaire ...

1.6/5 (18 votes)

  • Currently 0.00/5
0.0/5 Evaluation Reggae.fr
Reggae Radio