Nomade Reggae Festival
03/04/18 au 05/08/18
No Logo Fraisans
10/08/18 au 12/08/18
Reggae Sun Ska
03/08/18 au 05/08/18
Bagnols Reggae Festival
26/07/18 au 28/07/18
The Cat Empire en tournée
10/07/18 au 21/11/18
Averne Reggae Festival
11/05/18 - Brassac Les Mines
Baco Records Festival
27/10/18 - Paris

Contrastes et couleurs

Baco Records

Avernes

cat empire

Dub Camp Festival

Bagnols Reggae Festival

RSS

Nomade Reggae Festival

No Logo

Black Ship

Morceau du jour : Dread Beat an Blood
11/03/17 - par Reggae.fr
Morceau du jour : Dread Beat an Blood

Dread Beat an Blood est le premier morceau du premier album de LKJ, l'ambassadeur international d'un style de reggae bien à part, la poésie dub (ou dub poetry en anglais). Quand il sort en 1978, l'album n'est même pas crédité à LKJ, mais à Poet and the Roots. Le poète étant Linton Kwesi Johnson bien sûr et les Roots étant le groupe qui accompagne l'artiste avec le producteur Dennis Bovell en tête, responsable des dubs qui accueillent le débit lent, martelé et grave de LKJ. Le tune Dread Beat an Blood, tiré d'un recueil de poésies du même nom publié par Johnson en 1975, semble décrire les émeutes en Angleterre durant lesquelles les noirs furent particulièrement maltraités dans les années 70. Avec des mots simples et percutants, en utilisant très peu de verbes, Johsnon parvient à retranscrire la gravité des évènements en musique. Fervent défenseur des droits des noirs (il était même membre des Black Panthers en Angleterre), LKJ apparaît sur la pochette de l'album réédité mégaphone à la main, en train de clamer un discours sous le regard attentif de deux policiers blancs lors des protestations contre l'emprisonnement de George Lindo, un homme noir accusé à tort de vol. Une histoire que le dub poet aborde d'ailleurs directement sur le même album avec le tune It Dread inna Inglan.






publicité
commentaires
... aucun commentaire ...
29/03/17 Replay Riddim
24/03/17 Skandal Riddim
20/03/17 All Day Riddim
Reggae Radio